Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    La pointure du monde    La sculpture est-elle « maudite»?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les raisons du processus inflationniste    À quand le vrai bonheur?    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    Le FFS contre-attaque    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    La France déchirée?    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Hyproc pas «chaud», le club à la croisée des chemins
MC Oran
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 06 - 2019

Le MC Oran est à la croisée des chemins après que les espoirs de ce club de Ligue 1 de football placés sur Hyproc Shipping Company pour le reprendre se sont fondus comme neige au soleil.
La commission, composée des trois anciens présidents, Djebbari, Abdelillah et Mahiaoui, chargée par l'Assemblée générale des actionnaires, lors de sa session de dimanche dernier, de prendre attache avec la filiale de Sonatrach afin de clarifier sa position vis-à-vis du protocole d'accord signé par les deux parties au début de cette année, a été informée «qu'à Hyproc, l'on n'est pas emballé à l'idée de racheter la majorité des actions de la formation oranaise, du moins pas pour le moment», apprend-on de cette commission. Les responsables d'Hyproc se sont néanmoins engagés à accompagner le MCO en tant que sponsor, exactement comme ils l'ont fait lors de la deuxième partie de la précédente saison, a-t-on précisé de même source. Du coup, il appartient aux actionnaires de la Société sportive par actions (SSPA) du club de désigner un nouveau président pour succéder à Ahmed Belhadj, dit «Baba», qui a démissionné de son poste en début de semaine passée après cinq ans de règne durant lesquels les «Hamraoua» n'ont pas réussi à renouer avec les sacres qui les fuient depuis 1996. A cet effet, une AG extraordinaire des actionnaires est programmée pour aujourd'hui au niveau de l'un des hôtels de la ville pour trancher l'identité de la personne devant prendre les commandes du MCO. Mais l'opération ne s'annonce pas comme une simple affaire, vu que tous les actionnaires de la SSPA du club sont rejetés par la rue oranaise qui continue de faire pression sur eux, réclamant leur départ. Des appels avaient été lancés sur la toile pour organiser une deuxième marche en l'espace d'une semaine, pour hier après-midi, avec comme mot d'ordre le départ de tous les actionnaires, accusés d'être à l'origine des échecs à répétition de la formation phare d'El-Bahia. Celle-ci a attendu la dernière journée de la précédente édition du championnat pour assurer son maintien parmi l'élite.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.