Eliminatoires de la CAN 2021: L'Algérie connait ses adversaires    Bahloul échoue aux élections du conseil exécutif de la CAF    Amar Ghoul placé en détention provisoire à la prison d'El Harrach    L'état de santé de Lakhdar Bouregâa inquiète ses avocats    Sonelgaz recourt à l'emprunt international    «Les pays émergents doivent leur essor au secteur privé producteur de richesses»    Trump accusé de racisme par le Congrès    13 personnalités proposées pour le dialogue    Sit-in devant la cour d'Alger pour la libération des détenus : La solidarité s'élargit    A la conquête de la seconde étoile !    Vendredi particulier en Algérie et au Caire    Baccalauréat 2019 : Les résultats connus aujourd'hui    Relogement de 71 familles    Arrestation de plusieurs malfaiteurs dans différentes localités    Arrestation de trois étudiants en flagrant délit de chantage    Révolution populaire : mémoire, identité et avatars constitutionnels    ACTUCULT    La mise en œuvre de l'Accord d'Alger sur le Mali toujours «en cours»    «La SPA Soprovi est le seul opérateur agréé dans le montage des véhicules en Algérie»    La France se dote d'un commandement de l'espace    La protection de l'enfance, «une responsabilité collective»    Brèves de Boumerdès    Oran : Un vaste réseau de trafiquants de véhicules démantelé    La campagne lancée à la veille du match de la finale de la CAN    Des personnalités conduiront le processus    Concours Cheikh Abdelhamid Benbadis    Bouira retrouve son ambiance nocturne    Village Sahel (Bouzeguène) : Ouverture, demain, du Festival Raconte-arts    LE JUSTE MILIEU    ASMO - Malgré les instructions du wali: Le bricolage se poursuit    Des habitants tirent la sonnette d'alarme: Oran impuissante face aux chiens errants !    Doit-on s'inquiéter du mode de gouvernance de Sonatrach ?    A quand le «provisoire» de ce «gouvernement» ?    Transition, débat politique et euphorie footballistique : mobilisations collectives et fluidité politique    Des points de vente pour l'approvisionnement des boulangers: 33 minoteries fermées à Oran    Chlef: Du nouveau pour les chemins communaux    La footballisation des esprits ou la défaite de la pensée    Algérie : «Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir»*    L'épuration ou le crime d'« indignité nationale »    Pour accompagner la dynamique nationale de développement : Nécessité de renforcer la production de l'énergie électrique    Récompense : Des tablettes des avancées technologiques du jeu remises aux quarts-de-finaliste    Niqab en Tunisie: "Montrez-moi patte blanche ou je n'ouvrirai point"    Saisie en 2012 : L'OMC donne raison à la Chine contre les USA    Syrie : Les combats s'intensifient à Idleb aggravant la situation humanitaire    Banques : Wells Fargo accroît son bénéfice, la marge d'intérêts sous pression    Le calvaire des usagers    Les 13 personnalités du Forum civil    Les élues démocrates répondent à Trump    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Le certificat prénuptial est très important»
Eclairage /Docteur Zerouala Mohamed-Tahar, essayiste, au soirmagazine :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 06 - 2019

L'établissement d'un certificat médical par un médecin assermenté pour chacun des deux futurs conjoints est prévu par l'article 7 bis de la loi n° 84-11 du 9 juin 1984 portant code de la famille. Ce document, très important, est délivré après que le médecin a procédé à un examen clinique complet. Toutefois, beaucoup de couples ne se soumettent pas systématiquement au bilan prénuptial.
Quels sont les examens prescrits ?
Le groupe sanguin. Il caractérise tout individu et devient un marqueur fondamental de tout document de l'état civil.
La sérologie du virus de l'immunodéficience humaine ou virus du sida.
La sérologie des hépatites B et C
La sérologie de la syphilis.
La sérologie est une étude biologique (une analyse) qui permet de détecter la présence ou non de la maladie. Les maladies suscitées sont des maladies contagieuses et sexuellement transmissibles. L'hépatite C peut être transmise aussi par voie sanguine. A l'occasion d'une transfusion sanguine par exemple (mais le dépistage du virus par les nouveaux tests performants tend à éliminer cette transmission) ou à l'occasion d'une injection par une seringue contaminée (le cas des personnes qui se droguent). Se méfier aussi du tatouage, de l'acupuncture, le piercing, les scarifications au cours de la hidjama. Cette pratique, malheureusement, tend à se répandre même dans certains cabinets médicaux alors qu'elle ne fait pas partie du cursus des études médicales (voir mon article sur la hidjama paru dans ce même journal).
Ces analyses sont fondamentales pour la future union du couple qui doit être averti avant la consommation du mariage. Elles permettent de détecter les porteurs dits sains. Ce sont des personnes qui ne présentent pas de signes évidents de la maladie, mais qui ont été contaminés par le virus, parfois plusieurs années auparavant.
Les personnes malades ou porteurs sains peuvent-ils contracter un mariage ?
Le mariage est un droit. Toute personne a le droit de se marier. Mais les malades ne doivent pas ignorer leur statut vis-à-vis des virus ou de la bactérie de la syphilis. Ils doivent être pris en charge médicalement car ces affections sont dominées par leurs complications souvent très sévères et par la contamination du futur conjoint.
Les traitements actuels sont très encourageants. Ils sont traités sérieusement par le corps médical et ils sont gratuits. Pour le sida, la transmission se fait par le sang, le sperme, le liquide séminal (ce liquide transparent qui s'écoule au début de l'érection), le lait maternel, le liquide rectal et les sécrétions vaginales. La salive n'a pas le pouvoir de transmission.
Pour l'hépatite C, le mode de transmission a été évoqué précédemment. Son évolution insidieuse va vers la cirrhose du foie et un risque vers le cancer du même organe.
Pour l'hépatite B, les modes de transmission sont les mêmes que pour l'hépatite C et les complications sont dominées par la cirrhose du foie et surtout le cancer du foie. Souvent la guérison est spontanée avant l'installation des complications. Le conjoint non infecté doit se faire vacciner.
Pour la syphilis qui est due à une bactérie, le traitement est facile pendant la première et la deuxième phase de la maladie qui guérit.
La prévention du partenaire reste le condom ou préservatif.
La consultation prénuptiale ne se limite pas à dépister ces affections
Elle doit s'étendre à rechercher des maladies héréditaires transmissibles des parents aux enfants. C'est le cas des anémies liées à un déficit génétique. Ce sont les anémies hémolytiques. On peut citer les thalassémies et les drépanocytoses, relativement fréquentes, qui peuvent être très compliquées dans leur forme appelée homozygote, transmises par la mère et le père. Les enfants sont handicapés toute leur vie à cause d'une anémie chronique qui nécessite une prise en charge médicale lourde, permanente. Le médecin doit exposer le danger que peuvent encourir les enfants issus d'un mariage où les deux conjoints sont porteurs de la tare génétique.
Il existe une multitude de maladies génétiques que l'on ne diagnostique pas systématiquement, qui ne sont pas obligatoirement transmissibles car le gêne qui porte la tare n'est pas dominant (il reste inexpressif). Un jour, avec les progrès de la science, ce n'est pas si loin, et cela a déjà commencé, chacun de nous aura une carte où tout son patrimoine génétique y sera inscrit.Ainsi le certificat prénuptial est utile dans le dépistage des maladies transmissibles et pour la protection du futur conjoint. En même temps le médecin va s'enquérir de l'existence de maladies génétiques et informer les futurs mariés.
Le certificat prénuptial est utile aussi pour des rapports transparents entre les deux candidats au mariage concernant leur état physique et, éventuellement, pathologique. Vont-ils se marier pour le meilleur ? Vont-ils accepter de s'unir pour le pire ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.