Tipasa : interdiction de la circulation automobile de et vers la wilaya sauf les véhicules de transport de marchandises    Boxe : fin de la saison sportive 2019-2020    Plusieurs mesures en faveur des jeunes et des femmes rurales    Chanegriha met l'accent sur l'impératif d'adopter des critères objectifs lors de la désignation dans les postes et les fonctions    Le Directeur général de la sûreté nationale inaugure plusieurs structures de police à Oran    Gestion de la crise sanitaire : Carte blanche pour le wali de Sétif    494 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    LE MINISTRE DU TRAVAIL AFFIRME : Un déficit de 68000 milliards de centimes à la CNR    Une base militaire à nos frontières est une escalade    Ali Ghediri entame une grève de la faim    Le FFS pourrait quitter le PAD    Ahmed Ouyahia transféré au CHU Mustapha Pacha    Ouargla : le commissaire divisionnaire Bouziane Bendaida installé au poste de chef de sûreté de wilaya    RESERVES ENERGETIQUES : Le président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    LE PREMIER MINISTRE A SIDI BEL ABBES : ‘'Encourager l'implication des jeunes dans le travail''    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : Deux morts et 128 blessés en 24 heures    ORAN : Quatre communes d'Ain Türck sans eau depuis 15 jours    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Vladimir Poutine    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Noureddine Bedoui doit démissionner»
Pour l'ancien officier supérieur de l'ANP Mohamed Khalfaoui :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 06 - 2019

Il y a urgence à dépasser l'inquiétante situation dans laquelle se trouve le pays, faire des concessions, maintenir Abdelkader Bensalah à la tête de l'Etat pour le moment et départ de Nourreddine Bedoui. C'est en somme les principales recommandations de M. Mohamed Khalfaoui ancien officier supérieur de l'ANP à la retraite, pour sortir de la crise et éviter le chaos.
Mohamed Khalfaoui a estimé qu'il y a urgence pour engager le dialogue et accepter de faire des concessions mutuelles de la part des représentants de la contestation populaire et du pouvoir en charge de gérer la transition. S'exprimant sur les ondes de la Chaîne 3 de la Radio algérienne, M. Khalfaoui a souligné que faire des concessions restera le seul moyen pour «libérer le pays des effets de la crise à laquelle il est confronté depuis près de cinq mois» en rappelant le dernier discours du chef d'état-major, Gaïd Salah, qui avait rappelé que la recherche d'une solution est tributaire d'un dialogue organisé dans le cadre de la Constitution.
«Le peuple interpelle son armée», dira-t-il en rejetant l'idée d'un face-à-face armée-peuple. La situation à laquelle le pays est confronté est grave selon l'intervenant «les Algériens doivent prendre conscience de l'extrême gravité de la situation», a-t-il soutenu en expliquant que «seul le Président de l'Etat est légalement en mesure de décider des mesures pour y faire face» et par conséquent, il se dit favorable pour son maintien à son poste pour cette période avant d'ajouter : «On ne peut étêter l'Etat en cette période de crise» abordant à l'occasion la revendication des manifestants, à savoir le départ «justifié» du Premier ministre, Nourredine Bedoui, et des ministres de la Justice et de l'Intérieur, les principaux acteurs dans l'organisation des élections.
«Il appartient à Bedoui de démissionner» précisa-t-il pour la tenue d'une élection présidentielle «propre et honnête» dans trois à quatre mois. Ainsi le départ du Premier ministre constitue une urgence afin de rassurer les protestataires qui le clament chaque vendredi estimant que les Algériens sont désormais défendus par une justice indépendante et une armée qui a donné des gages de bonne volonté à répondre aux revendications populaires « sans exception ».
L'ancien officier de l'ANP s'exprimera par la suite sur les menaces qui pèsent sur le pays à partir de ses frontières et la crise économique vers laquelle nous nous acheminons.
M. Khalfaoui considère que sans l'apport du peuple, l'armée s'en trouverait diminuée mais que dans le cas contraire, nul ne pourrait empiéter sur la moindre parcelle de leur territoire commun.
Ilhem Tir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.