Projet de Plan national de relance socio-économique: le Président Tebboune préside une réunion    Confinement partiel imposé dans 18 communes de Sétif : soulagement chez les citoyens    L'UE réaffirme sa position de non reconnaissance de la marocanité du Sahara Occidental    Mahieddine Tahkout auditionné pour son implication dans plusieurs affaires de corruption    IMPORTATION DE VEHICULES NEUFS EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie se prononce de nouveau    La justice libanaise este en justice le représentant de Sonatrach    MULTIPLICATION DES CAS DE CORONAVIRUS A ORAN : Les médecins tirent la sonnette d'alarme    SETIF : Retour au confinement partiel de 13h00 à 05h00    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    M'sila: nécessité d'accélérer les travaux de la station déminéralisation de Hamam Dhalaa    Laghouat: équipement du laboratoire du nouveau CHU en appareil de dépistage du Covid19    475 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Courrier des lecteurs    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Benhadid réhabilité    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Treize activites acquittés    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    La FAF veut «assainir» le métier    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Redorer le blason de l'UGTA
LE SUCCESSEUR DE SIDI SAID DECLINE SA FEUILLE DE ROUTE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 06 - 2019

On s'en doutait un peu. Après un règne de 22 ans, ce n'est pas de son propre gré que Abdelmadjid Sidi Saïd s'est retiré de l'UGTA, c'est le vent du changement qui souffle sur le pays depuis le 22 février qui a permis à l'UGTA de se doter d'une nouvelle direction, a assuré Salim Labatcha, le tout nouveau secrétaire général de la centrale syndicale.
Toutefois, a-t-il estimé, le changement ne doit pas s'arrêter là parce que l'heure a sonné pour «la promotion de la compétence et de la jeunesse».
Invité de l'émission politique phare de la Chaîne 3, hier, lundi, l'homme qui a défrayé la chronique il y a quelque temps en défiant Louisa Hanoune contre laquelle il avait tenté de mener un mouvement de redressement au sein du PT, le parti qui lui a permis de se faire un nom avant d'occuper le devant de la scène syndicale, se retrouve donc aujourd'hui chargé d'arrimer l'UGTA à la révolution qui a cours dans le pays «en commençant par établir le diagnostic sur le fonctionnement de l'organisation». Ceci tout en étant conscient que, d'une part, l'opinion publique a «un avis mitigé, mauvais pour certains» et de l'autre, il aura du pain sur la planche pour redorer le blason de l'UGTA.
«Beaucoup d'erreurs ont été commises par le passé, aussi bien sur le plan de l'organisation que du fonctionnement», a déjà établi le nouveau SG de l'UGTA qui s'attend à faire face à ce qu'il appelle «un grand chantier» et promet d'ouvrir les portes à tout le monde, notamment les syndicalistes militants de partis politiques «qui se sentaient exclus». Pour tout dire, afin de faire retrouver la place qui était la sienne à la centrale syndicale, Labatcha assure que l'UGTA est même prête à dialoguer avec les syndicats autonomes, allant jusqu'à préconiser l'initiation d'actions communes. Si le nouveau SG reconnaît sans peine que l'UGTA a brillé par son absence dans la recherche de solutions suite aux bouleversements survenus depuis le 22 février, il ne perd pas espoir toutefois d'en (re)faire une «force de proposition».
A ce titre, d'ailleurs, l'UGTA est en train d'élaborer des propositions qui pourraient venir en appoint à celles des autres acteurs qui s'impliquent à la recherche d'une solution politique.
Sur le plan socio-économique, l'urgence est d'assurer la pérennité de l'outil de production, aussi bien du privé que du public, des entreprises dont les dirigeants ont maille à partir avec la justice et dont le blocage des comptes risque de les impacter négativement.
En tous les cas, les pouvoirs publics ont été sollicités pour que des solutions soient trouvées, telle la désignation d'administrateurs pour assurer la gestion et poursuivre l'activité.
Azedine Maktour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.