Le lait en sachet sera mieux distribué    Les petites bourses à rude épreuve    U17: Belmadi encourage les Verts    245 nouveaux cas et 5 décès en 24 heures    Les syndicats de la santé interpellent Benbouzid    De nouvelles conditions imposées sur les véhicules    Le rapport Stora doit "interpeller la classe politique française    Abdelaziz Rahabi : «Le rapport Stora ne prend pas en compte la principale demande historique des Algériens»    Le Real Madrid communique au sujet de l'Inter et Hakimi    Importation de véhicules : Tirs groupés contre Ferhat Aït Ali    L'affaire de l'autoroute Est-Ouest renvoyée à la fin de la session criminelle    Bientôt des marchés de gros des dattes    Pour faire face à une forte demande en eau dans les zones côtières : Des avis d'appel d'offres pour trois stations de dessalement    Exportation des services numériques algériens    Début de la période des candidatures pour l'autorité exécutive unifiée    La Centrafrique proclame l'état d'urgence    HRW demande une enquête "rapide et impartiale"    Calme relatif en Tunisie    Un prêtre enlevé mardi retrouvé mort    Nairobi annonce la mise sous contrôle de la deuxième vague d'invasion de criquets pèlerins    Le procès de nouveau reporté    Le Hirak réinvestit la rue    L'ESS se reprend, le MCA se relâche, les visiteurs se lâchent !    Décès de l'ex-joueur Mohamed Zaoui    La Tunisie s'impose sur le fil et s'offre une finale contre l'Algérie    Farès retrouve la compétition    Deux joueurs du Zamalek suspendus face au MCA    Zemmamouche, une année sans jouer !    Le boy-scout révolté    Loi électorale : un autre recadrage pour brider les votes ?    - Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin    Stratégie retenue pour l'acquisition du vaccin contre la Covid-19 : Les mauvais calculs des autorités    Les syndicats mitigés    Une plateforme pour suivre les travaux de Seaal    Enième engagement pour la livraison des projets de réhabilitation des 5 hôtels du secteur public    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    Il a tancé plusieurs de ses ministres : Abdelaziz Djerad insatisfait du staff gouvernemental    Le lycée Kerouani de Sétif retrouve son éclat    ...CULTURE EN BREF...    Béjaïa "La perle de la Méditerranée"    Un Salvator Mundi de l'école de Léonard de Vinci retrouvé chez un Napolitain    Le Liban restitue deux icônes religieuses du XVIIIe siècle à la Grèce    Oum Siham, une poétesse engagée pour les bonnes causes, s'en va    El Ançor: Plus de 4 millions DA pour l'assainissement à la plage des Andalouses    LA CRISE ET LES ESPOIRS    Gouvernance et Affaires de l'Etat: Le départ de Laagab de la présidence officialisé    «En 1981, les Américains ont proposé l'Algérie pour le prix Nobel»    Jijel : Amarrage d'un bâtiment français à Djendjen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mihoubi plébiscité à la tête du RND
Il remplace Ahmed Ouyahia
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 07 - 2019

En dix minutes chrono, le Rassemblement national démocratique (RND) est sorti de sa situation de vide organique. Azzedine Mihoubi a été plébiscité secrétaire général, par intérim. Les membres du conseil national n'ont eu, ni à choisir entre plusieurs candidats, ni à voter. Une motion de plébiscite a suffi à le hisser à la tête d'un parti en crise.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Le RND tourne la page de Ahmed Ouyahia. C'est, désormais, Azzedine Mihoubi qui occupera le poste de secrétaire général par intérim jusqu'au prochain congrès. Il a été plébiscité à la tête du parti au terme d'une session extraordinaire de son conseil national tenue hier samedi au Palais des Nations à Club-des-Pins. Il n'aura pas fallu plus de dix minutes aux membres de ce dernier pour expédier les deux points à l'ordre du jour, à savoir la confirmation de la vacation du poste de secrétaire général puis l'élection d'un secrétaire général par intérim.
Bouabdallah Ghoulamallah, président de la session, a commencé par faire voter la motion de confirmation de la vacation du poste avant de proposer de passer à l'élection du remplaçant du désormais ex-premier responsable du RND. C'est à ce moment que le sénateur représentant la wilaya d'Illizi a pris la parole pour dire que pas moins de 357 membres du conseil national avaient plébiscité Azzedine Mihoubi. Il n'en a pas fallu plus pour que ce dernier soit aussitôt investi de sa nouvelle mission.
Les travaux avaient débuté un peu plus tôt sans couacs. Ils se tiennent, avait tenu à préciser Bouabdallah Ghoulamallah, dans une conjoncture « exceptionnelle » pour le parti, allusion à peine voilée à l'incarcération de son secrétaire général.
Discours préalablement préparé, c'est donc tout naturellement que Azzedine Mihoubi en a fait lecture à l'assistance pour tracer les contours de ce que sera le rôle du parti dans l'Algérie en construction.
Le secrétaire général du RND par intérim dit espérer faire «entrer le parti dans une nouvelle ère de l'exercice politique », promettant le rajeunissement des cadres du parti ,sans en écarter ceux qui jouissent de plus d'expérience.
Actualité oblige, Mihoubi ne pouvait faire l'impasse sur le mouvement populaire, affirmant que l'Algérie est à une étape importante de son histoire, en raison, dit-il, d'une « prise de conscience qui a dépassé les élites » auxquelles il n'hésitera pas à faire des reproches.
Même ton à l'égard, dit-il, de « ceux qui se placent en tuteurs du peuple, comme si nous n'en faisions pas partie ». Lorsqu'il évoque le rôle de l'armée, Azzedine Mihoubi change de ton néanmoins, n'hésitant pas à louer le rôle que joue l'institution militaire dans la gestion de la crise politique que vit le pays.
Sans surprise, il s'inscrit en droite ligne des propositions faites par son premier responsable, à savoir accélérer la cadence pour l'organisation d'élection présidentielle. C'est dans cette optique qu'il assure être prêt à soutenir des initiatives à valeur ajoutée ou à être à l'origine d'une initiative politique. Cette session extraordinaire devait se tenir le 6 juillet dernier mais avait dû être reportée. Officiellement, le parti affirmait «après concertation avec la majorité des membres du conseil national du RND, les membres du bureau national se sont réunis, vendredi, au siège central du parti où il a été convenu du report, à une date ultérieure, de la session extraordinaire du conseil national prévue samedi».
En réalité, le consensus autour de la personne de Azzedine Mihoubi avait été plus difficile à obtenir que prévu.
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.