Les réactions divergent entre optimisme et hésitation    «La qualité des candidatures définira le taux de participation»    Les lois relatives au régime électoral et à l'Autorité indépendante des élections promulguées au Journal officiel    Lamiri appelle à soutenir le pouvoir d'achat du citoyen    Redonner confiance et rapprocher l'Etat du citoyen, par une réelle décentralisation    Nouveaux horaires des trains de banlieue algéroise    La guerre en Syrie est officiellement terminée    Le MC Alger revient avec une précieuse victoire d'Oran    Ultime dérogation pour Cherif El Ouezzani, le CA au box des accusés    «La JSK réalise une nouvelle progression»    Slimani en tête du classement des meilleurs joueurs de la L1    Un artisan au service de l'éducation    L'Etat a construit des milliers de logements mais la crise perdure :    Les jeunes d'une agglomération secondaire réclament une aire de jeu    Pour les passionnés de fantastique    Une chaîne exclusivement dédiée aux pays du Maghreb    Un festival pour la promotion des traditions méditerranéennes    Algérie-Grande Bretagne: Le Royaume-Uni pour l'élargissement des relations économiques avec l'Algérie    Production de pétrole, attaques de drones en Arabie: le Brent atteint un niveau sans précédent depuis 30 ans    Stabilité et épanouissement de la nation    JM Oran-2021: Le logo officiel de la 19e édition sera présenté ce mardi    Election présidentielle: Discours du chef de l'Etat à la Nation (Texte intégral)    Ramaphosa veut rassurer les pays africains    Nouveau prix pour la Clio 4 GT Line    Honda présente la Honda e    Mohamed Djemai se retire du FLN    Enquêtes dans les écoles    On se trompe de dépouilles !    Un déficit de 4,41 mds de dollars    Psychotropes : en finir avec l'anarchie    3 prévenus placés en détention provisoire    MORTS PAR NOYADE ET PAR MONOXYDE DE CARBONE : Huit personnes décédées en 24 heures    CEM ‘' MOHAMED LAKHAL ‘' DE KHARROUBA : Les enseignants dénoncent la surcharge des classes    Plaidoyer pour une loi sur l'acquisition de tableaux    Sortir ...sortir ...sortir ...    Bull, portrait d'une Amérique à l'abandon, couvert de récompenses    Pour des mesures urgentes en matière d'éducation    JSK : Il a réussi son premier match international… : Mebarki s'affirme !    CRB : Coupe de la CAF, le plus dur reste à faire à Alger    Faible taux de participation et indécision totale    Le chef Raoni proposé au prix Nobel de la paix    Kagame veut éjecter l'Afrique du Sud des instances de l'UA    Sous le signe de l'amitié algéro-italienne    Suppression de la règle 51/49: Le débat est lancé    Football - Ligue 2: Le DRBT rejoint le duo de tête    Mohamed Chorfi à la tête de l'Autorité de surveillance des élections    Conclave wali-chefs de daïras et P/APC: Des mesures urgentes pour parer à d'éventuelles inondations    Analyse: Invitée au G7… L'Afrique n'a-t-elle vraiment fait que de la figuration ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La mobilisation populaire demeure intacte
Béjaïa
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 08 - 2019

Malgré les aléas de la saison estivale, la mobilisation populaire au rejet du système politique en place demeure intacte à Béjaïa.
Pour ce 27e vendredi consécutif, plusieurs dizaines de milliers de personnes ont réinvesti de nouveau le chemin de la protestation pour renouveler leurs revendications en faveur d'une rupture radicale avec l'ancien régime et le départ de l'ensemble de ses symboles .
Comme les précédentes manifestations pacifiques hebdomadaires observées depuis six mois, la grandiose marche de ce vendredi s'est entamée à partir de l'esplanade de la Maison de la culture dans une ambiance de fête pour arpenter les principales artères de la ville de Béjaïa, la rue de la Liberté en passant par le boulevard Amirouche et l'arrière port en reprenant des slogans hostiles aux tenants du pouvoir.
Armés d'une volonté et d'un engagement infaillibles, les manifestants de cette région de la Basse-Kabylie comptent poursuivre la lutte pacifique jusqu'à la chute du régime et la concrétisation sur le terrain de la demande du peuple, à savoir l'instauration d'un véritable Etat de droit. Tout au long du parcours de la marche, l'impressionnante foule de manifestants, déployant les drapeaux national et amazigh, n'a pas cessé d'éructer sa colère face au chef d'état-major de l'armée, le chef de l'Etat par intérim et le gouvernement Bedoui ,exigeant par la même occasion leur départ .
Les manifestants ont également brandi des banderoles et autres pancartes résumant les revendications du peuple notamment «la consécration d'un Etat civil et non militaire» et «la mise en place d'une réelle transition démocratique». La libération des manifestants du mouvement arrêtés pour port de l'emblème amazigh, du maquisard Lakhdar Bouregaâ et l'ensemble des détenus d'opinion a été également réclamée avec force par les manifestants .
Réitérant leur rejet de tout dialogue et élections avant la mise en place d'une transition démocratique, les manifestants ont fustigé également le panel de Karim Younès qualifié de «sous-traitant de la bande» pour la continuité du système corrompu et corrupteur dans le pays.
Tout en criant leur colère contre le pouvoir qui n'a pas pu assurer la sécurité du public, les Béjaouis n' ont pas manqué de rendre aussi hommage aux victimes enregistrées lors du gala de Soolking au stade du 20-Août d'Alger.
A. Kersani


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.