L'adoption de la nouvelle Constitution "contribuera à l'édification de la nouvelle Algérie"    APN: levée de l'immunité parlementaire des députés Abdelkader Ouali et Mohcine Bellabas    Opep+ : priorité à la conformité totale de tous les pays membres    Le projet d'amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles    Rentrée sociale: Rezig met en garde contre toute augmentation des prix des articles scolaires    Real Madrid: Ramos forfait contre le Shakhtar    Report du procès de l'ex-wali d'Alger, Zoukh, au 3 novembre prochain    Plus de 5 millions d'élèves rejoindront mercredi l'école dans des conditions sanitaires exceptionnelles    JEUNES ET PECHEURS BENEVOLES PARTICIPENT AUX RECHERCHES : Disparition de 12 harraga sur les côtes de Chlef    BECHAR : Le wali visite les ksour du Nord    REFERENDUM CONSTITUTIONNEL : Talaie El Hourriyet décide de participer    Le procès de l'affaire El Watan et les fils de Gaïd Salah reporté    Tayeb Louh inculpé dans l'affaire des bracelets électroniques    JM Oran-2022 : les aspects organisationnels abordés avec une délégation française    UNIVERSITE ‘'IBN BADIS'' MOSTAGANEM : Journées portes ouvertes pour les nouveaux bacheliers    LDC : Le programme de ce mardi    Accidents de la circulation: 17 morts et 1 263 blessés en une semaine au niveau national    Nouveau round des négociations entre Londres et Bruxelles    Tensions autour de résultats non proclamés    La mouvance islamiste dans l'œil du cyclone en France    Le rapport 2019-2020 soumis au gouvernement fin novembre prochain    L'année sans Sila...    Une fresque poétique sur une Algérie de tolérance et de diversité    Un guide pratique sur les traditions anciennes    Les Canaris en stage à Palm-Beach    Le plan stratégique national dévoilé    Luis Arce, le dauphin d'Evo Morales, remporte la présidentielle    Début d'une réunion de la commission militaire conjointe à Genève    Guterres estime «possible» le dialogue avec certains groupes extrémistes    «L'équilibre entre l'offre et la demande est nécessaire»    Les partisans du «non» se plaignent de l'interdiction de leurs activités    Réserves de change, la dégringolade    Doublé de Bendebka face à Al-Nassr    Le Raja Casablanca s'incline devant le Zamalek    «Un crime colonial» peu présent dans le cinéma algérien    «La littérature algérienne en exil», thème d'une conférence tenue à Alger    Banksy revendique une œuvre murale à Nottingham    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Des opérations en faveur des populations des zones d'ombre    Plusieurs quartiers ciblés par une opération de nettoiement: Plus de 4 tonnes de déchets transférées au CET de Hassi Bounif    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une belle «Rencontre d'ici et d'ailleurs» avec de grands artistes
Exposition collective à Dar Abdeltif
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 10 - 2019

Quand six artistes de divers horizons et influences artistiques exposent à Dar Abdeltif à Alger, cela donne une très intéressante «Rencontre d'ici et d'ailleurs ».
Les œuvres de Nadia Spahis, Khadidja Seddiki, Arezki Larbi, Noureddine Benhamed, Liess Verges et Tarik Mesli, cohabitent dans les trois espaces mitoyens de la galerie d'art de l'antique villa Abdeltif.
«On est pas des oiseaux », nous dit d'emblée Tarik Mesli, à travers son œuvre posée à même le sol et dans laquelle on voit des roses rouges sur un tapis vert. Nadia Spahis est «Wajda » ou «Ready », les deux titres en arabe et anglais qui veulent dire « prête », de son étonnante installation artistique. De loin, le visiteur ne voit que des objets en relation avec la beauté et l'élégance féminine. De près, on voit l'arme à feu, un peu comme «prisonnière » de la douceur qui l'entoure de toutes parts.
L'artiste nous a expliqué qu'à travers son œuvre, elle veut dire, entre autres, que les hommes font la guerre, tandis que les femmes font la fête. C'est aussi un message pour la vie et la paix et contre la guerre, cette ennemie de la vie sous toutes ses formes. Viendra peut-être un jour où les gens vont aller au musée des horreurs pour voir les armes, ces anciens engins de la mort avec lesquels les hommes s'entretuaient aux temps passés et révolus.
Arezki Larbi a fait un travail de «Memo'Art », un jeu de mots sur « mémoire ». Près de nombreux portraits de femmes et d'hommes, il a écrit notamment : «Il est assez curieux de constater en faisant ce travail que la vie de mes amis, c'est un peu ma vie.
Le sel de ma vie ». Un travail de mémoire aussi chez Liess Verges, préoccupé principalement par le sort de La Casbah d'Alger en tant que «patrimoine et territoire.»
Noureddine Benhamed, comme toujours, pose un « un questionnement sur ce qui se cache derrière les images, en mettant en scène des actions qui sont inspirées de faits divers, d'événements d'actualités, des actions filmées, pour instaurer une vraie réflexion sur notre société ».
Dans les œuvres de Khadidja Seddiki, on a l'impression de voir, çà et là, des éléments de tapisserie comme ces «fils libres », ou encore des vagues marines ou des dunes du désert. Il s'en dégage une certaine musicalité teintée de poésie.
L'amoureux de l'art a, jusqu'au 24 octobre prochain, le temps d'aller à cette «Rencontre d'ici et d'ailleurs » organisée par l'Agence algérienne pour le rayonnement culturel.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.