Le Président Tebboune et l'Emir du Qatar se félicitent de l'évolution des relations bilatérales    Manchester City vise un latéral argentin    Logement: Nasri ordonne l'accélération de la cadence de réalisation des projets en cours    ATTEINTE AUX SYMBOLES DE LA REVOLUTION : Appel à l'application des lois de la République    Noureddine Khaldi, nouveau directeur général des Douanes    ENSEIGNEMENT SUPERIEUR : L'université algérienne dotée d'un statut particulier    Constitution: le Comité d'experts achèvera sa mission vers le 15 mars prochain    FAUTE DE TRANSPORT DES ELEVES SCOLARISES : Le programme de vaccination risque l'échec à Mostaganem    SIDI BEL ABBES : 29.000 demandes de logements à la daïra    LES HABITANTS RENCONTRENT LES REPRESENTANTS DU WALI D'ORAN : Tafraoui classée commune à risque    Liverpool à quatre matchs d'un sacre en Angleterre    Le Coronavirus poursuit sa propagation faisant des victimes et des dégâts collatéraux    Accidents de la route: 30 morts et 1.270 blessés en une semaine    "Halte aux pratiques liberticides !"    La mobilisation se poursuit à Montréal    Le Chabab alterne le bon et le moins bon    Attention, le Mouloudia arrive !    «2020 sera l'année de l'amélioration du service public»    L'extradition de Julian Assange vers les Etats-Unis à l'étude    Israël vise le Jihad islamique palestinien à Gaza et en Syrie    Le vote de confiance reporté à jeudi    Etat d'alerte sanitaire en Tunisie    Ouadjaout passera-t-il aux sanctions ?    Sit-in des corps communs de l'éducation nationale devant la wilaya    ACTUCULT    L'infrangible lien…    Parution en France d'"Algérie décennie 2010-2020 : aux origines du mouvement populaire du 22 février"    Amnesty International projette un film sur le hirak    Le café littéraire évoque l'épopée historique de l'Emir Abdelkader    Carnaval : «Laissez Alost être Alost», répond le maire aux accusations d'antisémitisme    Il aura lieu au tribunal de Sidi M'hamed : Le procès de Karim Tabbou programmé pour le 4 mars    Procès des détenus du mouvement populaire : L'autre tribune des «hirakistes»    Le FMI prêt à apporter «l'assistance technique et des conseils de politiques économiques»    La femme dans le mouvement populaire : Le nouveau souffle du féminisme en Algérie    Transition énergétique: objectif 16 000 mégawatts d'énergies renouvelables à l'horizon 2035    Encore une transgression de la loi    Championnats les plus fair-play : L'Algérie 54e mondial    Coupe arabe (U20) : L'Algérie qualifiée aux quarts de finale    «Camus a vécu à Alger la moitié de sa courte vie»    Dérives islamistes en France : «Séparatisme», le nouveau nom du communautarisme    Objectif : La relance du cinéma algérien    Plan d'action du gouvernement: Impérative amélioration du pouvoir d'achat    Pour dénoncer la mainmise des organisations «estudiantines»: Sit-in aujourd'hui des enseignants de l'institut de maintenance de l'université Oran 2    Ligue des champions d'Europe: Attractions à Madrid et Naples    Respectivement ex-directeur du protocole de Bouteflika et patron de Safina: Reguieg et Metidji incarcérés    Conseil des ministres: Un observatoire de prévention contre la discrimination et le discours de haine    Baisse significative de la participation aux législatives    Mercedes-Benz dévoile son programme pour Genève    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pas avant le verdict du Conseil constitutionnel
Charte de déontologie pour la présidentielle
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 11 - 2019

Les cinq candidats retenus pour l'élection présidentielle seront appelés à signer une charte d'éthique à la veille du lancement de la campagne électorale. Cette même charte sera également proposée aux médias. Rien ne se fera avant que le Conseil constitutionnel ne rende publique la liste définitive des candidats.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - Le président de l'Autorité nationale des élections avait promis aux médias une démonstration sur la gestion du fichier électoral. Mohamed Charfi la fera finalement en début de semaine. L'Anie a dû reporter cette démonstration pour des « raisons techniques ».
Le président de l'Anie assurait, face aux médias, qu'il apportera la preuve que ce qui était impossible par le passé est devenu possible en matière de contrôle et de gestion du fichier électoral. Avec, dit-il, le système mis en place, il sera difficile de parler de fraude. Autre chantier de l'Anie, l'élaboration d'une charte de déontologie qui sera proposée aussi bien aux candidats qu'aux représentants des médias.
Ali Draâ, le porte-parole de l'Autorité nationale des élections, explique que ladite charte est quasiment élaborée mais il ne s'agira pas de l'imposer aux candidats mais plutôt de la leur proposer. Une réunion avec les candidats sera programmée juste après l'annonce par le Conseil constitutionnel de la liste définitive des personnes retenues pour la course à la présidentielle. Cette même charte sera également proposée aux médias. Sa signature interviendra certainement à la veille du lancement de la campagne électorale et qui coïncidera, également, avec le tirage au sort devant réglementer l'accès des candidats et de leurs représentants aux médias lourds durant la campagne électorale. Il s'agit pour Ali Draâ de s'assurer de la plus grande transparence possible. Le porte-parole de l'Anie explique que parallèlement à la signature de la charte de déontologie, les préparatifs vont bon train au niveau local pour la mise en place de la logistique devant permettre le lancement de la campagne électorale. Conformément à l'article 173 de la loi organique modifiant et complétant la loi organique relative au régime électoral, le coup d'envoi de la campagne intervient vingt-cinq jours avant la date du scrutin. Ledit article stipule, en effet, que « sauf le cas prévu par l'article 103 de la Constitution, la campagne électorale est déclarée ouverte, vingt-cinq jours avant la date du scrutin. Elle s'achève trois jours avant la date du scrutin ».
Ce même article évoque la possibilité d'un second tour indiquant que « lorsqu'un second tour du scrutin est organisé, la campagne électorale des candidats au deuxième tour est ouverte douze jours avant la date du scrutin et s'achève deux jours avant la date du scrutin ».
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.