Ligue 1: Le programme des rencontres de la 10ème journée    Huit activistes condamnés à 10 000 DA d'amende    Le ministre de l'Enseignement supérieur chahuté par les étudiants    Report du procès en appel de Zoukh au 6 février    Attar insiste sur le développement de la pétrochimie    La première session du Cnes «nouveau» se tiendra en février    Aït Ali rencontre les représentants de la filière    Inquiétudes sur l'offre et le prix des viandes    La patrie d'Armstrong et la dignité des peuples : un challenge existentiel    L'Afrique du Sud appelle Biden à annuler la décision de Trump    Rome attend du Caire une collaboration "complète"    Revoilà les manifestations du pain au Soudan    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Charfi répond aux «petits» partis    Leknaoui à la rescousse    Isla de retour, forfait de Rebiai    "Difficile de prédire le vainqueur de la League anglaise"    La rue assaillie par les mécontents    Faible mobilisation des travailleurs    Un mort et trois blessés    Les réactions s'enchaînent en Algérie et en France    Des gargotes pour les haltes solitaires    Lupin ou la consécration des séries télévisées européennes    Mesures à l'encontre des coupables    Mémoires sur le mouvement syndical algérien    Distinction des lauréats du concours de la "Meilleure interprétation théâtrale"    Paroles d'un porte-parole    Jean-Philippe Ould Aoudia : Mémoire, vérité et réconciliation    MO Béjaïa : L'ère Karouf a commencé    US Biskra : La dégringolade semble inexorable    CNAS Alger : Appel à la déclaration annuelle des salaires (DAS 2020)    Le monde en bref...    Des figures historiques oubliées par l'école de la République    Culture : Le sociologue Liess Boukraa s'est éteint    Hadjer Ben Boubakeur. Chercheuse en musicologie : «C'était risqué pour le régime algérien de contrecarrer la musique hirakiste»    Exercices pour soigner les douleurs du nerf sciatique    Football - Ligue 1: Duels des extrêmes à Tlemcen et Alger    Tiaret: Prochaine connexion de la wilaya avec l'autoroute Est - Ouest    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    ANSEJ, JEUNES, EMPLOIS ET PERIMETRES POIGNANTS    «Salaire dérisoire» et «prime Covid-19 non perçue»: Protestation des communaux devant le siège de l'APC    Constantine: 20 policiers morts du Covid-19 dans la région Est    Examens nationaux: Près de 2 millions d'élèves inscrits via la plateforme du ministère de l'Education    Des histoires à raconter    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    258 nouveaux caset 3 décès en 24 heures    Le nouveau directeur de l'éducation installé    La justice se déjuge    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Amrouche tance la FBA
Il n'a pas apprécié que ses plans soient divulgués aux adversaires du Botswana
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 11 - 2019

Le sélectionneur algérien des Zébras du Botswana, Adel Amrouche, n'est pas content des responsables de la fédération locale, la FBA. Ceux-ci n'auraient pas respecté ses «dernières volontés», en particulier les détails se rapportant aux deux prochaines rencontres officielles contre le Zimbabwe et l'Algérie (qualifications de la CAN-2021) et les sanctions des quatre éléments qui avaient enfreint à la discipline du groupe avant le stage d'octobre dernier en Egypte.
Connu pour son caractère difficile, Adel Amrouche, qui a rejoint le banc de la sélection du Botswana en août dernier, ne semble pas chaud à poursuivre son aventure du côté de Gaborone. L'élimination de la Coupe du monde, dès le tour préliminaire et les dernières «histoires» qui se sont produites avant le départ pour le stage préparatoire au Caire, ponctué par un test amical face aux Pharaons (1-0), ne semblent pas inciter le technicien algérien à aller jusqu'au bout de son contrat de trois années. Non content que la FBA ne se presse pas pour sanctionner les quatre joueurs arrivés au rassemblement de la sélection complètement ivres, le voilà qu'il découvre que la fédération qui l'emploie ne tient pas compte de ses plans de préparation pour les matchs face au Zimbabwe à Harare (et non pas à Bulawayo comme prévu initialement) et l'Algérie à Gaborone. Sa réaction rapportée par les médias locaux fait état de son incompréhension du changement de domiciliation de la rencontre contre l'Algérie, le 18 novembre. Amrouche voulait que celle-ci se joue au niveau de l'UB Stadium où est domiciliée l'équipe de l'Uniao Flamengo Santos F.C dont la capacité ne dépasse pas les 8 500 places et à une heure avancée de la journée (début de l'après-midi où il fait plus chaud. Il aurait fait cette demande car, explique des sources proches de l'ancien coach du MCA, «les Algériens sont habitués à évoluer dans des stades plus larges et en nocturne», ce qui ne laisserait aucun avantage aux Zébras le jour du match prévu au niveau du National Stadium dont la capacité est plus importante (22 500 places), la surface plus large et à une heure (20h locales, 19h à Alger) qui arrange plus les camarades de Mahrez du fait que les températures seront plus clémentes. Amrouche, désormais rompu aux «pratiques africaines», n'aurait pas manqué de faire entendre sa colère.
Une frustration, en somme, qui s'ajoutait à celle des joueurs non-sanctionnés et dont les noms ne devraient pas apparaître lorsque Amrouche annoncera (hier, ndlr) sa liste pour les deux prochains matches du Botswana respectivement contre le Zimbabwe (vendredi 15 novembre à Harare) et l'Algérie (lundi 18 novembre à Gaborone). D'autant plus que le directeur général de la FBA, Monnakgotla Mojaki, qui a confirmé que les joueurs fautifs ne seront pas appelés pour le stage de préparation, a avancé qu'il était impossible de programmer le match contre les Algériens à l'UB Stadium car celui-ci n'était pas retenu par la commission d'homologation de la CAF pour abriter des matchs internationaux, assurant que la CAF a désigné «d'office» le National Stadium de Gaborone pour ladite confrontation. Pour le changement de la ville qui devait abriter le match Zimbabwe-Botswana M. Monnakgotla Mojaki a fait savoir que la fédération botswanaise a dû faire des dépenses supplémentaires pour ce déplacement. «Nous avons programmé un rassemblement de l'équipe à Francistown (Botswana) qui est distante de Bulawayo (Zimbabwe) de 200 km. Désormais, nous avons chamboulé notre plan de voyage et nous irons jouer à Harare que notre délégation ralliera via Johannesburg (Afrique du Sud). Ce changement va nous coûter de l'argent et du temps et nous sommes désolés de cette manière de faire de la CAF et de la Zifa qui a prétexté la défectuosité de l'éclairage du stade Barbourfields de Bulawayo. Nous avons vérifié auprès des responsables de communes frontalières que ce n'était nullement le cas puisque l'éclairage fonctionnait parfaitement. Je pense que c'est une ruse de la part des Zimbabwéens pour perturber notre équipe», a-t-il confié. Il est à rappeler que l'EN Algérienne se déplacera à Gaborone vendredi prochain, soit au lendemain de son match face à la Zambie à Blida, par vol spécial. Belmadi a prévu sur place deux séances d'entraînement dont une, dimanche soir, sur le terrain principal du National Stadium de Gaborone.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.