Qui a gagné au "grand oral" ?    Le vote commence chez la communauté algérienne à l'étranger    Programme du 21e jour de la campagne électorale    Marches de soutien au scrutin du 12 décembre    Saïd Bouteflika se mure dans le silence    LPA: Les communes d'Alger procéderont à la convocation des souscripteurs fin décembre    Petrole : La Libye va maintenir sa production autour de 1,25 million de barils par jour    Projet de loi relative à l'organisation territoriale du pays Un acquis pour la redynamisation du développement dans le Sud    Entre saut qualitatif et lacunes    France : Plus de 800 000 manifestants contre la réforme des retraites selon l'Intérieur    Syrie : Erdogan annonce un nouveau sommet Turquie-France-Allemagne-Grande-Bretagne en février    En réplique à la taxation des GAFA : "L'attaque de Trump est en dessous de la ceinture"    Les parlementaires rappellent Trump à l'ordre sur la solution à deux Etats    Chine : l'achat d'un téléphone conditionné au scan du visage    Ligue des champions (2e J) Défaite de la JS Kabylie face à l'ES Tunis    Incendie du centre d'entraînement Flamengo condamné à indemniser les familles des victimes    Les femmes plus touchées que les hommes    Cinéma : Trois films algériens primés au festival d'Al Qods    "L'Algérie contemporaine, cultures et identités" : Un nouvel essai en ligne de Ahmed Cheniki    Théâtre : La pièce "Ez'Zaouèche" présentée à Alger    Vote des Algériens à l'étranger à la présidentielle : l'ANIE en appelle au respect de l'opinion de l'autre    Les candidats réitèrent leur appel à la consolidation du front interne pour préserver l'Algérie    Affaires montage automobile-financement de la campagne Bouteflika : Saïd Bouteflika renvoyé de l'audience    L'USM Alger tient en échec le Petro Atletico    Man United : Solskjaer fracasse Manchester City !    EL TARF : Saisie de 20 millions de cts en faux billets à Aïn Assel    ACCIDENTS DE LA ROUTE : 9 morts et 39 blessés en 48 heures    Energies renouvelables: bientôt une stratégie globale pour donner une vision claire aux investisseurs    La Cnac de Aïn Témouchent signe cinq conventions de partenariat    Les producteurs sous forte pression    Boulettes de crevettes au gingembre    Des fauteuils et des tricycles distribués à Médéa    13 ateliers d'accompagnement organisés    Appel à une nouvelle journée de grève et des manifestations mardi    Au moins 7 000 personnes auraient été arrêtées    ACTUCULT    Générale de la pièce "Ez'zaouèche" au TNA    Mohamed Attaf : "L'histoire des rois berbères doit être enseignée"    Chouiten, Laceb et Belkheir, lauréats de la 5e édition    Les balances et cette odeur insupportable …    CSC: Redjradj annonce sa démission et met les propriétaires dans l'embarras    Athènes expulse l'ambassadeur libyen    Skikda : Le cadavre d'un pêcheur repêché    Le MJS l'a déclaré jeudi à Oran : «Le processus de partenariat clubs-entreprises est enclenché»    EN (U21) féminine : Alger abritera le tournoi de l'UNAF    Galatasaray : Feghouli indisponible pour quelques jours    Une «petite victoire» au goût d'inachevé: «Concessions» du ministère, insatisfaction chez les instituteurs    Mostaganem: Près de 100 mandats de dépôt en un mois    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les assurances du ministère de la Santé
Disponibilité des médicaments pour 2020
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 11 - 2019

Les professionnels de la santé ont, depuis longtemps, tiré la sonnette d'alarme sur la rupture de stock de plusieurs marques de médicaments sur le marché. D'autant plus que la situation risque de s'aggraver l'année prochaine, puisque plusieurs programmes d'importation n'ont pas encore été signés. Le ministère de la Santé vient de rassurer que des dispositions ont été prises quant à la disponibilité des médicaments pour l'année 2020.
Salima Akkouche - Alger (Le soir) - Le département de Mohamed Miraoui réagit aux inquiétudes concernant l'indisponibilité des médicaments et assure que des dispositions ont été prises pour la disponibilité des médicaments pour l'année prochaine.
«Suite aux informations rapportées par certains médias de presse concernant le retard dans le traitement relatif aux demandes des programmes d'importation des médicaments, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière tient à rassurer que des mesures ont été prises pour la disponibilité des médicaments pour l'année 2020» a déclaré le ministère de la Santé dans un communiqué. Selon lui, les dispositions prises ont permis déjà le traitement de 50% des demandes. «L'ensemble des dossiers seront finalisés et libérés la fin du mois de novembre 2019.
Bien au contraire, le traitement de ces demandes a débuté deux mois avant les délais habituels comparativement aux programmes prévisionnels d'importation des médicaments pour l'exercice 2019», a indiqué la même source qui souligne que l'état des stocks en médicaments et le placement des commandes auprès des fournisseurs par la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) vont permettre la disponibilité des médicaments pour une période de plus de six mois. A moyen terme, annonce-t-on, le ministère de la Santé, en collaboration avec une commission technique composée des départements ministériels concernés, envisage des mesures de facilitation des investissements dans le domaine des produits pharmaceutiques à travers la révision de l'arrêté de 2008 concernant le cahier des conditions techniques d'importation des produits pharmaceutiques.
A souligner que ce n'est pas la première fois que le ministère de la Santé annonce des mesures pour remédier à la situation récurrente de l'indisponibilité des médicaments. Ce département s'est déjà engagé, l'année dernière, à prendre des mesures pour éviter les tensions sur le marché du médicament durant cette année. Résultat : il ne s'agit pas seulement de tension mais de rupture de stock de plusieurs médicaments. Devant une situation critique et l'alarmisme des professionnels de la santé qui appréhendaient le pire pour cette fin d'année et le début de l'année prochaine, le ministère de la Santé a assuré qu'il a pris le taureau par les cornes. Début mai dernier, il a annoncé un plan d'action contre la pénurie.
Ce département a alors promis que ce problème sera derrière nous. Pour qu'il n'y ait pas de retard dans l'importation des médicaments et de la matière première, le ministère de la Santé a exigé des opérateurs de déposer leurs programmes prévisionnels en août dernier au lieu du mois de septembre habituellement.
Les programmes devaient être délivrés au plus tard début octobre pour que les opérateurs puissent recevoir leur produits en prévision de l'année prochaine.
Or, non seulement la majorité des programmes n'ont pas été signés jusqu'à présent, mais même les opérateurs ayant reçu des autorisations d'importation, n'ont pas été autorisés à importer la totalité de leurs programmes.
Pourtant, avertissent les opérateurs, même les stocks de sécurité sont quasi vides et ce, même pour les produits essentiels.
S. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.