Mihoubi renouvelle ses promesses électorales    Le PAD appelle à intensifier la mobilisation    Béjaïa, ville morte ce dimanche    Trois urgences pour un mandat transitionnel    Cinq civils tués dans l'extrême-nord du Cameroun    La situation politique et sécuritaire demeure préoccupante    L'Afrique au menu d'une rencontre à Bruxelles    Examen du projet de la loi de finances sous haute tension    Doncic égale un record de Jordan et Dallas étrille New Orleans    Cap sur le MC Oran    Vieira inquiet pour la blessure d'Atal    Grève générale dans plusieurs communes    Gel de la grève dans les écoles primaires    Mesbah Mohand-Ameziane pose sa guitare…    ACTUCULT    Gregory Dargent : "Mon travail se veut poétique et non folklorique"    Abdelawahab Boumaza présente ses œuvres au public    Kamel Belhocine allume ses "bougies artistiques" à Alger    La fonction miroitante de la poésie    L'élection présidentielle scellera la rupture avec l'ancien système, affirme la presse oranaise    Dernier jour de la campagne électorale : ‘'aller voter pour une Algérie nouvelle et stable''    CRB - Sayoud : «Notre public est fier de nous»    JSK: Rien de grave pour Addadi    Belmadi : «Algérie-France ? Le dossier est entre les mains des deux présidents !»    Naciria : Deux personnes tuées par le monoxyde de carbone    On vous le dit    Abdelrahmi Bessaha. Economiste, expert international : «La corruption est une force formidable de blocage du progrès économique et social»    Sahara occidental : La Fondation Kennedy félicite Aminatou Haidar pour son prix Nobel alternatif    Gaïd Salah: La «bande et ses relais» ont échoué    De 8 à 15 ans pour les autres accusés: 20 ans de prison requis contre Ouyahia, Sellal et Bouchouareb    A l'exception de quelques wilayas du centre: La grève générale très peu suivie    Tlemcen: Le nouveau port régional de pêche bientôt opérationnel    Deux morts et six blessés dans un carambolage    Des équipements pour les handicapés des centres spécialisés    Automibile : Les enjeux économiques de la nouvelle polémique sur les SUV    Recul de 6,3% de la facture d' importation    Agonie des bourses mondiales : De plus en plus d'inquiétudes    Céréales La production mondiale atteindra 2,7 milliards de tonnes en 2019, un record (FAO)    Pétrole : Le prix monte après les annonces de l'Opep    Médea : Opération "Un arbre pour chaque citoyen"    La Sonatrach se met au défi du développement énergétique    Loukal : «Le Gouvernement déterminé à moderniser l'administration fiscale»    Crise de gestion des clubs : Les premières propositions de solutions "dans un mois"    Muay Thaï - One Championship: L'Algérien Mahmoudi domine la légende Lerdsila aux points    Russie : Vladimir Poutine dresse le bilan de l'économie russe en 2019    Chine : Un "super-porc" pour sauver l'économie du pays    Littérature : Le Prix Assia-Djebar 2019 attribué jeudi à Alger à trois lauréats    Dramaturgie en tamazight : Lancement samedi du Prix national "Mohia d'Or" à Tizi-Ouzou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU «préoccupée» par les grâces de Trump aux militaires
ETATS-UNIS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 11 - 2019

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme a vivement critiqué mardi la décision du Président américain de gracier trois militaires américains accusés de crimes de guerre, la qualifiant de «signal inquiétant».
«Nous sommes très préoccupés par les grâces récemment accordées par le Président américain à trois militaires américains accusés de crimes de guerre», a déclaré un porte-parole du Haut-Commissariat, Rupert Colville, lors d'un point de presse à Genève.
«Ces trois cas concernent de graves violations du droit international humanitaire, avérées ou présumées», a-t-il souligné. Vendredi, Donald Trump a gracié le premier lieutenant Clint Lorance, condamné pour avoir ordonné en 2012 de tirer sur un groupe de trois civils afghans, dont deux sont morts. Cet officier a déjà effectué six ans de prison sur les 19 années de sa peine. Il a également gracié Matt Golsteyn, un ancien membre des Bérets Verts, unité d'élite de l'armée américaine, accusé du meurtre prémédité en 2010 d'un taliban soupçonné de fabriquer des bombes.
Enfin, le Président américain a annulé la décision de rétrograder Edward Gallagher, un soldat membre d'une autre unité d'élite, les Navy Seals, accusé d'avoir poignardé à mort en Irak un jeune détenu de l'organisation Etat islamique, et d'avoir exécuté d'autres civils.
Edward Gallagher a été blanchi en juillet de la plupart de ces accusations, mais condamné pour avoir posé avec d'autres Seals pour une photo le montrant avec le cadavre de ce jeune détenu.
Le Haut-Commissariat est «troublé» par les grâces accordées par le Président américain, a relevé le porte-parole, Rupert Colville, soulignant que les grâces «vont à l'encontre de la lettre et de l'esprit du droit international qui exige que les responsables rendent des comptes». «Je ne crois pas qu'il y ait eu des grâces de ce type aux Etats-Unis depuis la guerre du Viêtnam», a-t-il dit. Le porte-parole s'est dit particulièrement préoccupé par la grâce accordée à M. Golsteyn avant même que la procédure pénale ne soit conclue. «Des grâces existent en droit international et elles permettent de régler des cas d'injustice, mais dans les cas présents, aucune circonstance n'a été invoquée qui pourrait les motiver autrement que par la volonté d'éviter le processus juridique», a-t-il déclaré. «Ces grâces envoient un signal inquiétant aux forces militaires du monde entier.» Ces grâces ont également été critiquées par d'anciens responsables militaires américains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.