Coronavirus : les professionnels de la presse concernés par le confinement    Colla (Bordj Bou Arréridj) : Les enfants autistes livrés à eux-mêmes    Tourisme d'aventure: l'association "Lion de l'Atlas" de Djelfa à la découverte des cratères météoritiques    L'institut Cervantès d'Algérie lance un concours de photographie    Coronavirus: plusieurs facilitations fiscales au profit des entreprises    Coronavirus : report du colloque national sur les balcons de Ghoufi prévu initialement à Biskra    La Serie A étudie la possibilité de reprendre en septembre    Coronavirus: Arkab reçoit une délégation de parlementaires de la wilaya de Blida    Un député français saisit le procureur de Paris    3 personnes interpellées    Le journaliste Sofiane Merakchi condamné à 8 mois de prison ferme    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Benlamri lourdement sanctionné    Qui veut saborder le projet de fabrication de respirateurs ?    Les décès et les nouvelles contaminations en baisse    Un citoyen d'Alger attend son permis depuis deux mois    Le coronavirus "fait bouger" les choses à l'AADL    Actel : nouveaux horaires d'ouverture    Larbi Ouanoughi, nouveau P-DG de l'Anep    Plusieurs pépites disponibles en un clic !    …CULTURE EN BREF …    Une fresque poétique sur un père et sa fille    Le Burundi décide de poursuivre le championnat    Cisjordanie occupée : Les colons profitent du confinement pour annexer des terres palestiniennes    Du confinement sanitaire au «confinement médiatique»    «Exprimer une opinion n'est ni un crime ni un délit»    Centre de regroupement des équipes nationales d'Aghribs : Le projet à l'arrêt depuis une année    CS Constantine : L'entraîneur égyptien Khaled Ghanim convoité    MO Constantine (DNA-Est) : Un parcours exemplaire    Impact du COVID-19 sur le marché pétrolier en Afrique : Des pertes colossales et des risques latents    Moyen-Orient : L'Iran exhorte l'UE à s'opposer aux sanctions américaines    Diagnostic du coronavirus: Des cliniques privées proposent leurs services    Ils appelaient à ne pas respecter le confinement: 9 individus arrêtés à Oran    Larbi Ounoughi nouveau DG de l'ANEP    Acheminés par des avions de l'ANP: Une première commande d'équipements de protection réceptionnée    LA MUE HUMAINE    La couronne, la bavette et la muselière    Réception de 8,5 millions de masques en provenance de Chine    L'ENIE se lance dans la fabricationde respirateurs artificiels    Reprise de l'activité du contrôle technique des véhicules    HRW : Algérie : La peine d'un leader d'opposition doublée la veille de sa libération.    LES 100 JOURS DE MALHEUR DE ABDELMADJID TEBBOUNE (OPINION)    4 hirakistes relaxés    Des députés français demandent la régularisation des sans-papiers    Plus d'une semaine après son enlèvement : Négociations pour la libération du chef de l'opposition malienne    Trois journalistes placés sous contrôle judiciaire    Une nouvelle carte du monde serait-elle possible ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'ONU «préoccupée» par les grâces de Trump aux militaires
ETATS-UNIS
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 11 - 2019

Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme a vivement critiqué mardi la décision du Président américain de gracier trois militaires américains accusés de crimes de guerre, la qualifiant de «signal inquiétant».
«Nous sommes très préoccupés par les grâces récemment accordées par le Président américain à trois militaires américains accusés de crimes de guerre», a déclaré un porte-parole du Haut-Commissariat, Rupert Colville, lors d'un point de presse à Genève.
«Ces trois cas concernent de graves violations du droit international humanitaire, avérées ou présumées», a-t-il souligné. Vendredi, Donald Trump a gracié le premier lieutenant Clint Lorance, condamné pour avoir ordonné en 2012 de tirer sur un groupe de trois civils afghans, dont deux sont morts. Cet officier a déjà effectué six ans de prison sur les 19 années de sa peine. Il a également gracié Matt Golsteyn, un ancien membre des Bérets Verts, unité d'élite de l'armée américaine, accusé du meurtre prémédité en 2010 d'un taliban soupçonné de fabriquer des bombes.
Enfin, le Président américain a annulé la décision de rétrograder Edward Gallagher, un soldat membre d'une autre unité d'élite, les Navy Seals, accusé d'avoir poignardé à mort en Irak un jeune détenu de l'organisation Etat islamique, et d'avoir exécuté d'autres civils.
Edward Gallagher a été blanchi en juillet de la plupart de ces accusations, mais condamné pour avoir posé avec d'autres Seals pour une photo le montrant avec le cadavre de ce jeune détenu.
Le Haut-Commissariat est «troublé» par les grâces accordées par le Président américain, a relevé le porte-parole, Rupert Colville, soulignant que les grâces «vont à l'encontre de la lettre et de l'esprit du droit international qui exige que les responsables rendent des comptes». «Je ne crois pas qu'il y ait eu des grâces de ce type aux Etats-Unis depuis la guerre du Viêtnam», a-t-il dit. Le porte-parole s'est dit particulièrement préoccupé par la grâce accordée à M. Golsteyn avant même que la procédure pénale ne soit conclue. «Des grâces existent en droit international et elles permettent de régler des cas d'injustice, mais dans les cas présents, aucune circonstance n'a été invoquée qui pourrait les motiver autrement que par la volonté d'éviter le processus juridique», a-t-il déclaré. «Ces grâces envoient un signal inquiétant aux forces militaires du monde entier.» Ces grâces ont également été critiquées par d'anciens responsables militaires américains.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.