Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Deux membres du comité Nobel démissionnent à cause de Peter Handke
Littérature
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 12 - 2019

L'Académie suédoise avait annoncé en octobre la consécration de l'œuvre de Peter Handke, qualifié d'«héritier de Gœthe», mais dont les positions pro-serbes pendant le conflit dans les Balkans dans les années 1990 avaient suscité de violentes polémiques par le passé.
Deux membres du comité Nobel de littérature ont annoncé, lundi, leur démission, dont l'une dit refuser de placer «l'œuvre littéraire au-dessus de la politique», en référence au sacre de Peter Handke, critiqué pour ses positions pro-serbes pendant les guerres des années 1990 dans l'ex-Yougoslavie. Kristoffer Leandoer et Gun-Britt Sundstrِm ont tous deux fait connaître leur décision de ne plus participer aux travaux du comité Nobel de l'Académie suédoise pour lesquels ils avaient été nommés pour deux ans.
Leur démission, confirmée par l'académie, survient un peu plus d'une semaine avant les cérémonies de remise des prix Nobel, le 10 décembre, jour anniversaire de la mort de l'industriel et mécène suédois, Alfred Nobel. Kristoffer Leandoer a indiqué qu'il n'avait pas «la patience» de suivre les réformes internes lancées par l'académie après le scandale d'agressions sexuelles qui l'a faite imploser en 2017. Gun-Britt Sundstrِm a, pour sa part, évoqué, entre autres motifs, l'attribution du Nobel à Peter Handke. Alors qu'elle se dit «heureuse» d'avoir participé à la désignation de la poétesse polonaise Olga Tokarczuk pour le prix 2018, elle affirme en revanche être opposée au sacre de l'écrivain autrichien pour l'édition 2019.
«Le choix du lauréat 2019 ne s'est pas limité à récompenser une œuvre littéraire, mais a également été interprété, tant au sein qu'en dehors de l'académie, comme une prise de position qui place la littérature au-dessus de la ‘‘politique''», a-t-elle écrit au journal Dagens Nyheter. «Cette idéologie n'est pas la mienne», a-t-elle ajouté. L'Académie suédoise avait annoncé en octobre la consécration de l'œuvre de Peter Handke, qualifié d'«héritier de Gœthe», mais dont les positions pro-serbes pendant le conflit dans les Balkans dans les années 1990 avaient suscité de violentes polémiques par le passé. Après le report de l'annonce du prix de littérature 2018 en raison du scandale îMeToo, deux prix ont été annoncés cette année.
En 1996, un an après la fin des conflits en Bosnie et en Croatie, Peter Handke avait publié un pamphlet, «Justice pour la Serbie», qui avait suscité la polémique.
L'auteur, âgé de 76 ans, qui réside près de Paris, avait condamné en 1999 les bombardements occidentaux sur la Serbie, menés pour forcer Slobodan Milosevic, homme fort de Belgrade durant toute cette période, à retirer ses troupes du Kosovo.Il s'était rendu en 2006 aux funérailles de Milosevic, décédé avant d'entendre son verdict pour crimes de guerre devant la justice internationale. Kristoffer Leandoer et Gun-Britt Sundstrِm étaient membres externes du comité Nobel de littérature de l'Académie suédoise, nommés pour accompagner le redressement de l'académie après ses déboires de 2017, mais n'étaient pas membres permanents de l'institution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.