Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    Le procès reporté à la prochaine session criminelle    Ould Kaddour dans le collimateur    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Les flammes de la passion    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Une conférence sur le parler jijélien    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Real - Zidane : "On a marqué un but à l'extérieur, ce qui est très important"    Sans diagnostic point de remède !    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Football - Ligue 1: Choc alléchant à Oran, «clasico» indécis à Alger    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    Mascara: Une mère et son bébé sauvés in extremis à Zahana    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    182 nouveaux cas et 3 décès en 24 heures    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le dénouement ?
Crise dans les écoles primaires
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 12 - 2019

La Coordination des enseignants du primaire s'est retrouvée, une nouvelle fois, face à face avec des responsables du ministère de l'Education nationale. En effet, les treize membres de la Coordination nationale des enseignants du primaire ont été reçus, hier dans l'après-midi, au siège de l'annexe du ministère de l'Education à Ruisseau. La réunion devait trouver une issue à la crise qui secoue les écoles primaires et éviter que le premier trimestre ne soit compromis, puisque de nombreux établissements risquent de libérer les élèves pour les vacances d'hiver à partir de la semaine prochaine.
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - La crise qui secoue les établissements scolaires depuis neuf semaines connaîtra-t-elle enfin un dénouement ? Le ministère de l'Education nationale tente visiblement de trouver une solution à cette crise à quelques jours de la fin du premier trimestre et des départs en vacances.
La tutelle devra convaincre les enseignants grévistes de rattraper le retard des cours pendant les vacances d'hiver afin de permettre aux élèves de passer les compositions et valider le premier trimestre.
La réunion qui a regroupé, hier, les membres de la Coordination nationale des enseignants avec la tutelle et les directeurs de l'éducation a commencé à 15h et à elle se poursuivait encore en début de soirée.
La première rencontre ayant regroupé les deux parties le 22 novembre dernier n'a pas abouti car, même après 13 heures de discussions, les grévistes n'ont pas obtenu les résultats escomptés.
Le ministère de l'Education nationale a expliqué qu'il s'est réuni avec les représentants des enseignants pour les écouter et leur expliquer les choses. La tutelle ne compte toujours pas lancer des négociations avec les protestataires qui ne sont pas sous une couverture syndicale. La tutelle finira-t-elle par lâcher du lest pour pousser les enseignants à revenir sur leur mouvement de grève ? Hier, les enseignants ont souligné que même si cette réunion n'aboutit pas, il ne risque pas d'y avoir une grève la semaine prochaine. Ces derniers ont décidé du gel de leur mouvement la semaine prochaine en raison de l'élection présidentielle.
Plusieurs établissements primaires seront aménagés en bureaux de vote et par conséquent, ils devront fermer leurs portes à partir de mardi prochain pour préparer l'événement.
Les enseignants estiment donc qu'il n'est pas nécessaire de reprendre lundi leur grève cyclique puisque le lendemain, les écoles vont fermer pendant trois jours, sachant qu'ils vont subir des ponctions sur salaires pour le reste de la semaine. «Si nous décidons de faire grève le lundi, alors que les établissements seront fermés de mardi à jeudi, nous allons subir des ponctions sur salaire pour la journée de lundi jusqu'à dimanche, soit cinq jours de ponction alors qu'en réalité, nous avons fait grève seulement une journée », ont-ils expliqué.
Même si officiellement le calendrier des vacances commence à partir du 19 décembre, plusieurs établissements comptent libérer les élèves bien avant. Les écoliers risquent de partir en vacances à partir de mardi prochain sans avoir eu à valider le premier trimestre.
S. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.