Premier League : Chelsea se fait dominer par Leicester    Liverpool - Owen : "Salah est trop égoïste"    Fédération française : Thiriez n'est pas d'accord pour Benzema    Métro d'Alger: Aucune date n'a été fixée pour la reprise de service    Les jeunes sont les plus touchés: Forte hausse du taux de chômage en Algérie    Un détachement de navires de guerre russes accoste au port d'Alger    Investiture de Biden aujourd'hui: Une cérémonie sous haute surveillance    La future loi, le sexe et l'âge    Un avant-projet en question    Le P-dg de Sonelgaz: «Toutes les créances impayées seront récupérées»    Handball - Mondial 2021 : Algérie-France, aujourd'hui à 18h00: Les Verts pour un sursaut d'orgueil    Bir El Djir: Des aménagement en prévision des JM 2022    JSM Béjaïa: La feuille de route en application    Une voiture dérape, un mort et deux blessés    Vaccination contre la Covid-19: Les objections du président de la Forem    Oran: Un carambolage impliquant 19 véhicules sur le 4eme périphérique    2,382 millions de km2 attendent l'amour et le travail du citoyen    Tiaret: Un film en hommage au comédien Hamza Feghouli    Grandes manoeuvres et sourde bataille    Le visa est devenu un enjeu diplomatique    Prise en charge de toutes les revendications des fonctionnaires du secteur    249 nouveaux cas, 186 guérisons et 3 décès    Le président de la République ordonne la distribution de la copie originale    Hausse des prix des pâtes alimentaires : Certains opérateurs pointés du doigt    Les raisons de la pénurie    Instruction aux walis    Relaxe pour les hirakistes d'Oran    L'Algérie s'impose face à la Libye    La mouture de la commission Laraba favorise les partis de l'ancienne majorité : Les écueils aux changements maintenus    Chanegriha supervise l'exercice tactique «Al-Hazm 2021»    La décision de Trump en cours d'examen par le staff de Biden    Brahim Laâlami reste en prison    «L'acquisition de plusieurs vaccins est une bonne décision»    Qui bloque la réouverture de l'activité ?    Sit-in de protestation des étudiants de 3e année de médecine    Secteur de l'éducation à Béjaïa : Entre grands besoins et sept nouveaux projets notifiés    Dalila Touat condamnée à 18 mois de prison ferme    Situation kafkaïenne des souscripteurs    Rêver à perdre la raison !    L'artiste Reche Safia honorée par les siens    L'IFA lance son premier appel à projets cinématographiques 2021    Donald Trump : La fin de son mandat lui coûte une fortune    Kamala Harris, une vice-présidente historique    Joe Biden : Le «rassembleur» à l'épreuve d'une Amérique meurtrie    Edition amazighe à Béjaïa : L'APW offre 11 000 livres pour les établissements scolaires    Ineffable Art et Culture, le magazine culturel digital 100 % algérien : Figourra, un concept « brosseur » de portraits    TRUMP ET LES DEMONS DE LA GUERRE DE SECESSION    Dossier mémoriel Algérie-France: Le rapport Stora remis demain à l'Elysée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une trentaine d'éditeurs et 60 auteurs à la 12e édition
Salon Djurdjura du livre «Tizi n udlis»
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 01 - 2020

Une trentaine de maisons d'édition et une soixantaine d'auteurs prennent part à la 12e édition du Salon Djurdjira du livre «Tizi n udlis» (Tizi du livre), qui s'est ouverte samedi à Tizi-Ouzou à travers les différents établissements culturels de la wilaya.
Cinq centres de recherche prennent part, également, à cette manifestation qui s'est étalée sur trois jours et dont la cérémonie d'ouverture s'est déroulée à la maison de la culture Mouloud-Mammeri en présence des autorités locales et de nombreux invités. Une participation qui manifeste, a souligné à l'occasion, Goumeziane Nabila, directrice locale de la culture, «la vitalité du monde de l'édition qui fait ce qu'il faut dans un monde toujours plus numérisé», en appelant à «soutenir davantage la vitalité de tous les acteurs qui favorisent les échanges entre les littératures». «Et c'est pour permettre ces échanges, a ajouté Mme Goumeziane, que cette édition est rehaussée par la présence de la créativité culturelle et historique de la wilaya de Laghouat, connue pour son histoire profonde, sa poésie populaire portée par plusieurs hommes de lettres», citant, entre autres, Abdellah Kerriou, grand poète du Sud algérien.
«Une occasion pour le lecteur local de découvrir, a-t-elle souligné, la richesse patrimoniale de cette wilaya connue pour sa résistance durant la glorieuse Révolution, dont le nom, qui signifie ‘‘Ville entourée de jardins'', est indissociable de celui du résistant Benacer Benchohra.» La cérémonie d'ouverture a été, d'ailleurs, marquée par une visite guidée du stand de cette wilaya, «Le livre des oasis aux montagnes du Djurdjura», ainsi que celle d'une exposition rétrospective des 11 précédentes éditions du festival et d'une autre sur la vie et l'œuvre du moudjahid Djoudi Attoumi et le lancement d'une fresque dédiée à cette 12e édition. Pareille initiative «est un geste d'importance envers l'Histoire de notre pays et l'écriture qui représente un vecteur de transmission pour les jeunes générations» a, pour sa part, estimé M. Attoumi à qui est dédiée cette édition, présent à cette cérémonie.
Il a été, par ailleurs, procédé, lors de cette première journée du Salon à la baptisation de la bibliothèque semi-urbaine du nom de Si Amar Boulifa et au lancement de la 1re édition du concours «la meilleure nouvelle» en quatre langues et la 2e de celle du «meilleur lecteur». Plusieurs activités étaient au programme de ce salon, dont la projection donnée dimanche d'un documentaire sur le parcours de l'ancien officier de l'ALN de la Wilaya III, Djoudi Attoumi, et des témoignages d'amis et compagnons de lutte au niveau du petit théâtre de la maison de la culture Mouloud-Mammeri. Une conférence sur le livre comme lien entre les deux contrées du pays, Laghouat et Tizi-Ouzou, a aussi été animée par Abderrahmane Khelifa, chercheur historien, et Kamel Stiti, directeur du parc culturel de Laghouat au niveau de la Bibliothèque principale de lecture publique, aux côtés d'ateliers de formation et d'écriture.
Une caravane du savoir a sillonné, également, les différentes salles de lecture et bibliothèques mises en fonction à travers la wilaya en collaboration avec les autorités locales, les comités de village et le mouvement associatif.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.