Sétif: démantèlement d'un réseau de trafic de pièces archéologiques datant de l'époque romaine    Le ministère du Commerce disposé à apporter toute l'aide nécessaire aux éleveurs    Une délégation de l'APN prend part à la 14e session de l'APM à Athènes    Mouvement de protestation du PNC: poursuite des perturbations des vols d'Air Algérie    Libye: le règlement de la crise est lié à l'engagement des parties libyennes    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : 45 décès et 1494 blessés en une semaine    Presse électronique: nécessaire régularisation juridique pour mettre fin aux "ambiguïtés"    Ferhat Ait Ali charge les opérateurs de l'électroménager    OUVERTURE D'UN CONSULAT IVOIRIEN AU SAHARA OCCIDENTAL : L'Algérie dénonce une violation du droit international    RECUPERATION DES FONDS TRANSFERES VERS L'ETRANGER : Un dispositif sous tutelle du ministère de la Justice    LUTTE CONTRE LE COMMERCE INFORMEL DES OISEAUX PROTEGES : Vers l'installation d'une commission mixte à Oran    ORAN : Saisie de plus de 58 tonnes de tabac à chiquer    LOGEMENTS AADL : Nasri ordonne la finalisation des projets programmés    Le procès de l'ancien DGSN, Abdelghani Hamel, reporté au 11 mars    Ennahda, «l'homme malade» de la politique tunisienne    L'an II de la révolution algérienne .Les mots du Hirak    Mandat d'arrêt contre 700 personnes pro-Gulen    Les Sang et Or n'y arrivent plus    L'année du sacre du Chabab ?    Belhocini file en tête avec 10 buts    "C'est frustrant d'avoir perdu deux points face au PAC"    Le Targui    À tout jamais…    Hausse des frais du visa aux consulats algériens    Un an d'assiduité au hirak    Poutine limoge l'un de ses conseillers emblématiques    Lancement prochain d'une opération de pêche préventive    Près de 1 900 morts, mais l'OMS se veut rassurante    La communauté indigène visée par un autre assassinat    ACTUCULT    Exposition géante sur la guerre d'Algérie dans l'Oise    Mouni Benkhodja expose le "Corpo" et ses tourments    L'engagement de Mouloud Feraoun durant la guerre en débat    Graeme Allwright : l'âme des «protest singers» en France    LFP/Sanctions : Cinq entraîneurs suspendus    Le Président Tebboune reçoit le Directeur du département Moyen-Orient, Afrique du Nord et Asie centrale au FMI    Blida: 15.400 logements en construction à Meftah    El-Bayadh - Projets en retard : des responsables mis en demeure    Amnesty Algérie: Le Hirak, une mobilisation «exceptionnelle»    Procès de Kaddour Chouicha à Oran: Verdict le 3 mars    Tiaret: Des distributeurs automatiques hors service    Plus de 207 km de fibre optique réalisés en 2019    L'échec du professionnalisme dans le football: L'ASM Oran, un cas d'école    En réaction à la «répression policière»: Les enseignants du primaire appellent à une action nationale    Tlemcen: Une caravane pas comme les autres dans les écoles    Un charnier découvert dans la Ghouta orientale    Tebboune relence le débat sur lamémoire    "Je ne suis pas mort"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une trentaine d'éditeurs et 60 auteurs à la 12e édition
Salon Djurdjura du livre «Tizi n udlis»
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 01 - 2020

Une trentaine de maisons d'édition et une soixantaine d'auteurs prennent part à la 12e édition du Salon Djurdjira du livre «Tizi n udlis» (Tizi du livre), qui s'est ouverte samedi à Tizi-Ouzou à travers les différents établissements culturels de la wilaya.
Cinq centres de recherche prennent part, également, à cette manifestation qui s'est étalée sur trois jours et dont la cérémonie d'ouverture s'est déroulée à la maison de la culture Mouloud-Mammeri en présence des autorités locales et de nombreux invités. Une participation qui manifeste, a souligné à l'occasion, Goumeziane Nabila, directrice locale de la culture, «la vitalité du monde de l'édition qui fait ce qu'il faut dans un monde toujours plus numérisé», en appelant à «soutenir davantage la vitalité de tous les acteurs qui favorisent les échanges entre les littératures». «Et c'est pour permettre ces échanges, a ajouté Mme Goumeziane, que cette édition est rehaussée par la présence de la créativité culturelle et historique de la wilaya de Laghouat, connue pour son histoire profonde, sa poésie populaire portée par plusieurs hommes de lettres», citant, entre autres, Abdellah Kerriou, grand poète du Sud algérien.
«Une occasion pour le lecteur local de découvrir, a-t-elle souligné, la richesse patrimoniale de cette wilaya connue pour sa résistance durant la glorieuse Révolution, dont le nom, qui signifie ‘‘Ville entourée de jardins'', est indissociable de celui du résistant Benacer Benchohra.» La cérémonie d'ouverture a été, d'ailleurs, marquée par une visite guidée du stand de cette wilaya, «Le livre des oasis aux montagnes du Djurdjura», ainsi que celle d'une exposition rétrospective des 11 précédentes éditions du festival et d'une autre sur la vie et l'œuvre du moudjahid Djoudi Attoumi et le lancement d'une fresque dédiée à cette 12e édition. Pareille initiative «est un geste d'importance envers l'Histoire de notre pays et l'écriture qui représente un vecteur de transmission pour les jeunes générations» a, pour sa part, estimé M. Attoumi à qui est dédiée cette édition, présent à cette cérémonie.
Il a été, par ailleurs, procédé, lors de cette première journée du Salon à la baptisation de la bibliothèque semi-urbaine du nom de Si Amar Boulifa et au lancement de la 1re édition du concours «la meilleure nouvelle» en quatre langues et la 2e de celle du «meilleur lecteur». Plusieurs activités étaient au programme de ce salon, dont la projection donnée dimanche d'un documentaire sur le parcours de l'ancien officier de l'ALN de la Wilaya III, Djoudi Attoumi, et des témoignages d'amis et compagnons de lutte au niveau du petit théâtre de la maison de la culture Mouloud-Mammeri. Une conférence sur le livre comme lien entre les deux contrées du pays, Laghouat et Tizi-Ouzou, a aussi été animée par Abderrahmane Khelifa, chercheur historien, et Kamel Stiti, directeur du parc culturel de Laghouat au niveau de la Bibliothèque principale de lecture publique, aux côtés d'ateliers de formation et d'écriture.
Une caravane du savoir a sillonné, également, les différentes salles de lecture et bibliothèques mises en fonction à travers la wilaya en collaboration avec les autorités locales, les comités de village et le mouvement associatif.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.