Report pour la seconde fois du procès en appel au 1er mars    60.000 étudiants étrangers sont passés par l'Université algérienne    Le Président Tebboune entame une visite d'Etat en Arabie saoudite    COA : Mustapha Berraf confirme sa démission    Ligue (USM Alger) : séparation à l'amiable avec l'entraîneur Dziri Billel    Nécessité d'identifier les passagers du vol transportant l'italien atteint du coronavirus    Une secousse tellurique de 3 degrés enregistrée ce matin    «Nous devons d'abord évaluer notre potentiel»    La Libye en tête des préoccupations    À quand l'accès au hall d'attente ?    Seddik Chihab conteste son exclusion    Sanders confirme son avantage face à Biden    Doute sur la tenue du sommet quadripartite sur la Syrie    L'ONU dénonce la violence israélienne en Cisjordanie    Un changement pour la route    Le projet de Jaguar Land Rover    Une boîte automatique intelligente    L'instance présidentielle veut mettre fin aux dysfonctionnements du parti    Une médaille pour le hirak à Montréal    L'ESS et le PAC accrochés, la JSS nouveau leader    Aït Djoudi optimiste malgré la situation du club    Le choc de titans    L'Algérie classée dans le Top-10 par Campus France    Le Targui    Dans le désordre    La chambre d'accusation renvoie le dossier au 3 mars    Tarte pommes, amandes et chocolat    ACTUCULT    Des témoignages poignants sur la Guerre d'Algérie    "Intertextualité et conversation dans l'œuvre de Kateb Yacine"    Lettre écrite par Tahar Djaout après la mort de Mouloud Mammeri (25 février 1989) et publiée par Awal    Coup de mou chez Scorsese    Affluence du public    Boxe/Tournoi pré-olympique: Houmri et Bouloudinats passent en demi-finale    Constitution: l'université a un rôle "pivot" dans l'encadrement du débat de la société    Tizi-Ouzou: Mouloud Mammeri, fondateur de l'anthropologie algérienne    Synthétisation de l'écosystème digital : Les acteurs du numérique s'organisent    Alger: la distribution de l'eau potable totalement rétablie mercredi avant le délai prévu    Baccalauréat professionnel: le projet en phase de détermination des spécialités    Le Brexit obligé de revoir le cadre des échanges dans une année : Vers un nouvel accord de coopération entre l'Algérie et le Royaume-Uni    Pour se défaire de la dépendance aux hydrocarbures : Djerad prône une transition vers le solaire    Haï Es-Sabah: Plus de 372 kilogrammes de viande impropre à la consommation saisis    A l'appel de l'UNPEF: Grève à l'Education aujourd'hui    Blida: Un ressortissant malien arrêté pour escroquerie    Les étudiants poursuivent leur mobilisation    Remise des décisions d'affectation: 120.000 souscripteurs AADL convoqués la semaine prochaine    Des individus pas très respectables    Lavrov : les terroristes ne seront pas "les maîtres" à Idlib    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La bataille des exportations reste à gagner
Le ministère du Commerce en fait une priorité
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 01 - 2020

La bataille des exportations fera partie des priorités du ministère du Commerce. Objectif : sortir des volumes dérisoires des exportations hors hydrocarbures, jugées en inadéquation avec les capacités du pays par le ministre du Commerce.
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - La problématique récurrente des exportations hors hydrocarbures continue d'occuper une place de choix dans la stratégie du ministère du Commerce. Leur volume reste toujours dérisoire.
Le ministre du Commerce le rappelait encore hier, les qualifiant d'inacceptables au regard des potentialités des différents secteurs pouvant participer à la révision à la hausse de ces volumes.
Pour Kamel Rezig, le commerce extérieur fait partie des batailles que son département ministériel compte mener en se basant, dit-il, sur une « nouvelle dynamique » économique, notamment en matière de commerce extérieur qui repose sur plusieurs axes, notamment la diminution de la facture d'importation, l'encouragement de l'exportation, et le placement des produits algériens sur les marchés internationaux.
Une politique qui, dit-il, connaîtra une redynamisation grâce aux assouplissements de la règle 49-51 pour attirer les investisseurs, la réactivation du Conseil national de l'exportation, l'accélération du processus d'adhésion à la zone africaine de libre-échange, mais également une grande offensive au niveau de la zone arabe avec, à terme, l'objectif de mettre en place « un modèle économique innovant efficace ».
Le ministre du Commerce assistait, en compagnie du ministre délégué au Commerce extérieur, aux travaux d'un séminaire dédié aux règles régissant le commerce international, organisé par la Chambre de commerce et d'industrie. Intitulés Incoterms 2020, ces règles définissent les conditions régissant tout acte d'exporter.
La dernière version date de 2010. La nouvelle a subi des changements qui ont été expliqués hier aux différents opérateurs économiques. Il s'agit de 11 commandements qui définissent le partage du risque et des coûts entre le vendeur et l'acheteur. Une méconnaissance de ces dispositions empêche souvent les opérateurs de mener à bien leurs opérations d'exportation.
Pour Ali Bey Naceri, président de l'Association des exportateurs, il est nécessaire pour les opérateurs de connaître ces règlements et de pouvoir définir les responsabilités en cas de litige.
N. I.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.