Sûreté nationale: installation de nouveaux chefs de sûreté de wilayas    Nahda participera avec une trentaine de listes    Le front anti-Rachad se consolide    Constantine: réception du tunnel de Djebel Ouahch "durant l'année 2025"    Hausse des prix : Rezig évoque les «spéculateurs»    Nette hausse des exportations gazière au 1er trimestre 2021    Le pari électrique officialisé    Le soutien continu de l'Algérie aux efforts visant l'unification des rangs en Libye réaffirmé    «Nous saurons faire face aux drones israéliens utilisés par le Maroc»    Ceferin fustige    Mourinho n'est plus entraîneur des Spurs    Délocalisation de l'AGE bis de la FABB à l'ESSTS    Accidents de la route: 25 morts et 1322 blessés en une semaine    Gâteau de crêpes    Mécontentement    Naïma Ababsa    Relaxe pour Fodil Boumala    Seaal dans le viseur des pouvoirs publics    Les travailleurs de l'ETRHB veulent sauvegarder leur entreprise    Le Chabab veut se rapprocher du peloton de tête    L'AUTRE COUP BAS DE LA CAF    SONATRACH OPÈRE UN CHANGEMENT RADICAL AU MCA    Communiqué de Liberté    "Cessez la répression et libérez les détenus !"    Que décidera Macron ?    La mercuriale en roue libre    Campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Conditions de détention "graves" des palestiniens dans les prisons israéliennes    Le greffon de la liberté    Pour une valorisation des ressources archéologiques    Tamazight avance doucement, mais sûrement    Sidi Bel Abbès : La prolongation du couvre-feu asphyxie les commerçants    Niger: l'Algérie condamne l'attaque terroriste perpétrée contre le village de Gaigorou    Saignée de capital humain    Une bonbonne de gaz explose : incendie, deux blessées et des dégâts    Création de dix nouvelles wilayas: «Aucun changement dans les frontières territoriales»    LE RAMADHAN A BON DOS    Brèves    Hadj Merine ne s'enflamme pas    L'Ave Marie . . . m    L'acquittement? O.K. Et l'accusation?    Téhéran redit sa disposition à dialoguer avec l'Arabie saoudite    La Tunisie secouée par la pandémie    Le gouvernement examinera le projet en juin prochain    Boumala victime de son paradoxe    Le spectacle vivant réclame des aides    «Chaque rôle apporte un plus...»    HCA: Une célébration dans la fierté    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le problème de disponibilité des médicaments persiste
Le président du Snapo remet le phénomène en surface
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 04 - 2020

Le sempiternel problème lié à la disponibilité de certains médicaments dans les pharmacies d'officine a été, d'une certaine manière, mis de côté, depuis l'apparition du Covid-19, pourtant la question est toujours loin d'être réglée définitivement.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - « Le manque de certaines marques de médicaments dans les pharmacies n'a pas disparu », tient à rappeler le président du Syndicat national des pharmaciens d'officine (Snapo), Messaoud Belambri.
Intervenant, hier mardi, sur les ondes de la Radio Chaîne 1, il précise que le phénomène touche, actuellement, trois ou quatre médicaments dont le Levothyrox, lequel était déjà sous tension.
Définissant les causes de cette indisponibilité, Messaoud Belambri évoque le retard qui caractérise la signature des factures d'importation, soulignant à ce titre que « des programmes d'importation attendent d'être signés depuis un bon moment ». Il évoquera encore l'arrêt de production locale de quelques médicaments, relevant toutefois que cet état de fait n'est pas nouveau et qu'il n'a aucun lien avec l'apparition du coronavirus. Il estime, en revanche, que cette crise sanitaire met à rude épreuve les patients souffrant de diverses autres maladies, lesquels « ont encore plus de mal à se procurer certains médicaments essentiels à leur traitement ».
Messaoud Belambri insiste : « Il y a le coronavirus mais il y a d'autres maladies .» Il citera l'exemple de la chloroquine qui représente pour de nombreux patients souffrant de maladies chroniques un produit nécessaire au suivi du traitement. Il a d'ailleurs signalé qu'avant la généralisation du protocole de l'hydroxychloroquine comme traitement contre le Covid-19, « ce médicament était sous tension ». Il poursuit que la chloroquine est prescrite sous ordonnance pour le patient et que le pharmacien ne peut s'en procurer qu'à la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH) mais à quantité très limitée, « de une à deux boîtes maximum », fait-il savoir, précisant que cette acquisition est soumise à un protocole qui ne facilite pas la tâche aux pharmaciens.
Par ailleurs, Messaoud Belambri a fait savoir que pour d'autres produits pharmaceutiques qui étaient en rupture de stock au tout début de l'épidémie, « une nette amélioration a été constatée ces derniers jours ».
Il a assuré que pour les gels hydroalcooliques, par exemple, des quantités suffisantes sont disponibles sur le marché. Il tient à relever, dans ce sens, que les pharmaciens ont la possibilité de préparer des solutions hydroalcooliques mais se voient fortement entravés dans leur travail par des formalités administratives.
Le président du Snapo fait référence à l'autorisation qui doit être délivrée par le pharmacien pour avoir le droit de préparer un produit spécifique. Messaoud Belambri a, par ailleurs, évoqué le rôle du pharmacien dans cette crise, expliquant que cette corporation reste mobilisée en dépit de cette situation difficile. En ce qui concerne les pharmacies qui se voient obligées de fermer plus tôt dans la journée, ne pouvant, par conséquent, assurer la permanence durant toute la nuit, il explique que l'absence de transport entre autres et la difficulté de se déplacer pour nombre de pharmaciens y sont pour beaucoup. Il rappelle également que dans un contexte pareil, il n'est pas aisé de s'approvisionner en produits pharmaceutiques.
Messaoud Belambri a relevé qu'il est tout à fait possible pour le citoyen de trouver l'adresse de toutes les pharmacies qui sont ouvertes 24h sur 24h sur le site du ministère de la
Santé, et ce, à l'échelle nationale.
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.