Accidents de la circulation : 32 morts et 1462 blessés en une semaine    La "carte de journaliste", l'arme fatale des autorités    Le choc !    "Le Hirak a beaucoup accompli, il reste l'essentiel"    Cauchemar    Ah ! La fine équipe !    Tebboune met la pression sur les ministres    Alger veut une réévaluation    La lutte contre le crime organisé sur la table    L'UGCAA de Tizi Ouzou demande la prolongation des délais    Farès fonce vers le Lazio    La mise en garde de l'avocat de Prince Ibara    L'histoire, dernier adversaire de Lewandowski    Drareni condamné à 3 ans de prison ferme    Incompréhension et réserves de la communauté universitaire    1 349 interventions enregistrées par la Sûreté de wilaya    Reprise à la Pêcherie    Décès de la comédienne Nouria Kazdarli à l'âge de 99 ans    La mosquée Sidi-Ghanem de Mila n'a subi aucun dégât    Le comédien Bachir Benmohamed n'est plus    Ce n'est pas moi qui le dis !    Enseignement supérieur : examen de la coopération bilatérale avec les Emirats arabes unis    Ligue 1 : Tayeb Mahyaoui nouveau président du MC Oran    Le moudjahid Hamana Boulaaras n'est plus    Mila: logements et aides financières pour les sinistrés des deux tremblements de terre    Hong Kong : Pékin sanctionne à son tour 11 responsables américains    L'Algérie condamne vigoureusement l'attaque terroriste au Niger    Tiaret : Le réseau d'alimentation en eau potable sera réhabilité    Encore un scandale à l'ESSTS de Dely Brahim : Quatre plaintes pour harcèlement contre le directeur    On vous le dit    PUB' : LE GRAND « FAITOUT »    LA SACRALITE DEBONNAIRE DE L'ANSEJ    Chlef: Le nouveau procureur général installé    Les habitants de Guentour protestent contre le manque d'eau    Le président de la forem: «On a fabriqué un clientélisme au sein des associations»    Tébessa: Autre temps, autres gens...    Ankara envoie un navire de recherche d'hydrocarbures    Le gouvernement Diab démissionne    l'Algérie engagée dans une lutte sans relâche contre les menaces à ses frontières    L'Europe doute des résultats de la présidentielle    Moussaoui, la priorité du Chabab    "Benchaïra a encore une bonne marge de progression"    La composition des deux groupes connue    Polémique autour d'une publication sur Okba Ibn Nafaâ    La dernière icône de l'âge d'or du théâtre algérien    L'affaire Khaled_Drareni, la fin du mirage de «l'Algérie nouvelle »    Reconstruction de Beyrouth: les donateurs conditionnent l'aide à une palette de réformes    WSRW demande au français Voltalia de s'abstenir de toute activité à Laâyoune    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le musée du Louvre rouvre, mais l'affluence est pour plus tard
France
Publié dans Le Soir d'Algérie le 08 - 07 - 2020

Après trois mois et demi de fermeture, le Louvre, musée le plus visité au monde, rouvre lundi à Paris ses portes au public mais sans l'affluence des grands jours, en attendant le retour des visiteurs étrangers. C'est une reprise dans l'impatience, l'appréhension et l'espoir pour la direction et les personnels du grand musée qui a perdu plus de 40 millions d'euros de recettes durant le confinement et se voit privé des foules habituelles de touristes américains, chinois, coréens, japonais, brésiliens...
75% du public du musée est habituellement formé d'étrangers. Mais pour l'instant seuls les Européens des pays proches pourront commencer à revenir, sans doute au compte-gouttes au début. Le musée n'avait jamais fermé si longtemps depuis la Deuxième Guerre mondiale.
La direction s'attend à trois années difficiles, sachant que le total des billets vendus en 2020 sera très loin du record de plus de dix millions atteint en 2018. Les premiers visiteurs pourront entrer à partir de 9h (7h GMT) dans le musée. Tout le dispositif a été longuement étudié pour éviter tout incident sanitaire. Mais les équipes logistiques se montrent confiantes car les lieux sont très spacieux. L'accès devant la Pyramide est prévu sur trois files, chaque visiteur devant avoir apporté son masque : il y aura ceux qui viendront pour leur rendez-vous horodaté qu'ils auront réservé sur internet depuis le 15 juin, ceux qui arriveront à l'avance pour un horaire ultérieur réservé, et, enfin, ceux qui viendront, sait-on jamais, dans l'espoir de trouver des places.
La Joconde, la Victoire de Samothrace, la Liberté guidant le peuple, le Radeau de la méduse, la Vénus de Milo, les bijoux de la Couronne et autres merveilles... Les salles les plus fréquentées seront ouvertes de même que celles abritant des collections très populaires auprès du public de la région parisienne comme les antiquités de l'Egypte, de la Grèce et de Rome.
Certaines collections — environ 30% — ne seront pas accessibles dans les premières semaines et mois, comme la sculpture française du Moyen-Âge et de la Renaissance ou les arts d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques. Il restera cependant encore beaucoup à voir : un visiteur intrépide pourrait théoriquement au pas de course voir plus de 30 000 œuvres en parcourant une surface de 45 000 m2. Mais les jauges ont un avantage : il sera plus agréable de se promener dans les enfilades de salles, sans l'affluence habituelle et les innombrables selfies.

Sans retour en arrière
Sous la grande verrière de la Pyramide de Ieoh Ming Pei, le brouhaha et l'aimable cohue ne seront pas au rendez-vous. Les vestiaires resteront fermés. De même que les distributeurs automatiques. Inutiles d'apporter manteaux, casques de moto ou bagages. Un fléchage en bleu indiquera les sens des parcours, qui seront obligatoires en cas d'affluence, et sans possibilité de retour en arrière. Des marquages au sol sont prévus, notamment devant la Joconde pour éviter les attroupements. Un nouvel audioguide Nintendo pourra être loué à partir du 15 juillet. Disponible en 9 langues, il proposera des contenus innovants pour mieux faire comprendre l'histoire des salles et des collections avec leurs mystères et leurs anecdotes.
Seule exposition temporaire : dans la Petite Galerie, «Figure d'artiste», qui était là avant le confinement, a été prolongée. Réduite, très didactique et agréable, elle présente une sélection de certaines plus belles peintures, notamment des portraits dont s'enorgueillit le Louvre, de Rembrandt à Dürer, de Delacroix à Vigée-Lebrun. La saison qui devait être consacrée aux génies de la Renaissance au printemps, après le succès du blockbuster Léonard de Vinci, a été reportée. Il faudra attendre octobre pour ces deux grandes expositions, «Le Corps et l'âme. De Donatello à Michel-Ange» et «Albrecht Altdorfer, maître de la Renaissance allemande». Soucieux de la situation difficile des guides-conférenciers indépendants, le musée a choisi d'accepter les groupes de 25 personnes maximum, qui devront être équipés de casques et de micros. Et il mènera diverses actions de médiation auprès des familles et des jeunes publics.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.