Les ports de tous les dangers    Vols, cambriolages, agressions: La police lance une application pour signaler les crimes et délits    Tlemcen: Reprise de l'alimentation en eau dans 20 communes    Sidi Bel-Abbès: Trois clubs officiellement promus    Un protocole sanitaire sera appliqué: Feu vert pour l'ouverture de 4.000 mosquées    Tremblement de terre de 4,3 degrés à Tipaza    Le Pr Mohamed Belhocine: «Le virus affecte l'intégralité du pays »    Ce sur quoi le passé a reposé    Dormir pour nous reposer de vivre !    L'entraîneur Rachid Belhout n'est plus    521 nouveaux cas confirmés et 9 autres décès    La reprise des activités attendue    L'entraineur zeghdoud donne son accord de principe au nahd    L'Afaspa dénonce l'implantation du siège du réseau Afrique de la Francophonie à Dakhla    L'armée de l'occupant israélien bombarde le centre de la bande de Ghaza    "Allo Chorta", une application mobile pour signaler tout crime    12 camions chargés d'aides arrivent à Mila    Constantine: campagne de sensibilisation pour protéger les forêts    Fin de l'isolement pour Rachid Nekkaz    La prière du vendredi reste suspendue    521 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    L'ARPE chargée d'encourager la pluralité de l'information et sa diffusion    Sortie de nouvelles promotions de l'ESNT    EXPLOSION DE BEYROUTH : Le président du Conseil constitutionnel exprime sa solidarité    ORAN : Décès du secrétaire de wilaya de l'ONM, Soumer Abdelkader    Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban    FERMEES DEPUIS LA MI-MARS : Le ministre du transport écarte la réouverture des frontières    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Le suspense perdure    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    LES BAGNES INEDITS    La réunion périodique présidée par Tebboune    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Près de 20 000 personnes verbalisées pour non-respect du confinement
Oran
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 07 - 2020

Depuis une semaine, la wilaya d'Oran ne quitte pas la tête du classement parmi les trois ou quatre premières villes du pays en nombre croissant des cas positifs de coronavirus. Si le dysfonctionnement logistique est reconnu par les responsables locaux, il n'en demeure pas moins que la principale raison de cette hausse réside dans l'indiscipline et l'indifférence observée chez une grande frange de la société.
Les chiffres parlent d'eux-mêmes, ainsi l'on saura que depuis l'instauration du confinement en mars dernier à ce jour, Oran a enregistré plus de 17 375 contrevenants ne respectant pas le confinement qui ont été poursuivis en justice.
Le non-port du masque fait état quant à lui de près de 5 836 contrevenants. Sans parler des véhicules et des motos mis à la fourrière au point de devoir trouver d'autres lieux pour y caser les engins saisis. Intervenant lors d'une émission télévisée à l'issue de la réunion avec le président de la République, le wali d'Oran explique cette hausse des chiffres par le fait qu'à présent, le dépistage se fait plus fréquemment ce qui permet de détecter de plus en plus de cas. De même que depuis près d'un mois, les analyses sont réalisées sur le plan local puisqu'Oran dispose aujourd'hui de deux laboratoires et un troisième qui vient d'être homologué par l'Institut Pasteur et qui entrera en fonction prochainement.
L'autre raison de cette hausse des cas de Covid-19 chez les Oranais est sans conteste les comportements en général des citoyens, dira le wali. Des agissements irresponsables chez certains qui ne respectent pas les consignes de confinement et de prévention. Parmi les mesures urgentes prises par le premier responsable de la wilaya figure la décision de consacrer 30 milliards de centimes du budget de la wilaya pour l'achat du matériel et des fournitures médicaux avec une directive de faire le suivi quotidien des besoins de tous les hôpitaux afin de les approvisionner au fur et à mesure. La situation de la pandémie à Oran par les chiffres fait état de la guérison de 1 500 personnes depuis le début de la pandémie à Oran et 489 personnes hospitalisées dont 2 seulement sont en réanimation ainsi que le décès de 56 personnes.
Toutefois il y a un constat relevé depuis plus d'une semaine, c'est l'affluence de citoyens présentant quelques symptômes du virus en question vers les hôpitaux, ce qui constitue une charge supplémentaire sur ces centres hospitalo-universitaires alors que précise le wali, Oran dispose de 9 EPSP (Etablissements publics de santé de proximité). Là encore, la communication et la conformité strictes des orientations des professionnels de santé ne sont pas toujours entendues par les citoyens. Tant qu'il y aura des personnes qui soutiennent que le virus n'existe pas et continuent d'agir comme si de rien n'était en organisant des soirées, en louant des maisons chez des particuliers à la mer, en se saluant par des embrassades comme pour défier cette consigne juste pour prouver qu'eux n'y croient pas et n'ont pas peur, toutes les mesures prises ne peuvent avoir un effet satisfaisant. La solution réside donc, pensent les plus avertis et les professionnels de santé, dans l'application stricte des mesures légales contre tous les contrevenants.
Amel Bentolba


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.