Rachid Nekkaz sort de l'isolement    Un activiste du Hirak arrêté    Les pharmaciens saisissent Tebboune    L'ANBT et le "faux communiqué"    "Il faut revoir l'architecture du financement de l'économie"    Si ça va au ralenti, c'est à cause de lui !    Le suspense perdure    Ben Selmane accusé de tentative d'assassinat    Un siècle, ça suffit !    Quatre avions d'aides décollent d'Alger vers Beyrouth    Un siècle de foot et de lutte    Plus qu'un journal, une école de formation    Ciccolini et son staff s'expriment sur leurs ambitions    Mandi reprendra demain    Ouverture tous azimuts !    Tremblement de terre d'une magnitude de 4,3 degrés près de Sidi Ghiles    Baisse des hospitalisations à partir du 25 juillet    Le saviez-vous... ?    Installation d'une commission d'évaluation des dégâts    Le meurtrier de Djabanet-Lihoud placé sous mandat de dépôt    ...CULTURE EN BREF ...    Guéri de la Covid, Placido Domingo nie de nouveau tout    L'histoire de la gauche en Algérie, du PCA au Mouvement social    Vers une exploitation optimale des sites archéologiques et des musées    MCA : Aymen Rahmani met fin au suspense    Lésion méniscale pour Boudaoui    Association La Radieuse : Hommage à Saïd Amara    Chlef : Un meilleur éclairage pour le centre-ville    En prévision de sa réouverture : Protocole sanitaire pour les visiteurs du jardin d'essai    Acheminement d'une cargaison d'aides humanitaires au profit du peuple sahraoui    Parution. Amel Et Ses Sœurs de Leila Souidi : Hommage à vingt femmes algériennes d'exception    Constantine: Deux morts et quatre blessés dans une collision    Equipe nationale: Aouar convoqué lors du prochain stage ?    80 logements LPA de Bir El Djir: Les souscripteurs s'impatientent, le promoteur s'explique    LES BAGNES INEDITS    La royauté et l'immunité    L'algérianite ou le rêve éveillé de Mustapha    La réunion périodique présidée par Tebboune    Le stockage des produits dangereux est interdit depuis 45 ans    Amar Bellani dénonce et répond au Makhzen    Après le choc, la colère !    Médias-Pratiques anti-professionnelles: engager une réflexion collective    Les 4 samedis    Vaste mouvement dans le corps des magistrats    Le PAD tire à boulets rouges sur le pouvoir    Le wali d'Annaba retire sa plainte contre Mustapha Bendjama    21 morts dans une attaque dans le nord du pays    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une convention de coopération entre l'EPTV et l'Ismas
Développement de la formation culturelle et artistique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 07 - 2020

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Ammar Belhimer, a présidé dernièrement une cérémonie de signature d'une convention cadre de coopération en matière de «développement de l'apprentissage et de la formation scientifique, culturelle et artistique» entre l'Institut supérieur des métiers et arts du spectacle et de l'audiovisuel (Ismas) et l'Etablissement public de télévision (EPTV). La cérémonie de signature a été l'occasion pour le ministre du secteur de présenter, dans son allocution, son approche de la communication d'un point de vue cognitif, indiquant que cette convention, signée au niveau de l'Ismas, intervient dans le cadre d'une «démarche visant à bâtir l'économie de la connaissance en Algérie».
Plus précis, M. Belhimer a expliqué que sa vision de la communication reposait sur «l'économie de la connaissance», une vision basée également sur les nouvelles technologies de l'information et de la communication (Ntic) et trois concepts fondamentaux dont «l'investissement humain», considéré comme une opportunité permettant de «construire et de forger les compétences professionnelles, mais aussi de développer et de promouvoir la connaissance».
Cette «connaissance» qui, aujourd'hui, est certes «accessible, requiert une méthodologie pour l'atteindre et, partant, l'exploiter à bon escient». Le deuxième concept est celui des expériences et expertises, qualifiées de «primordiales dans le processus de développement car basées sur deux conditions sine qua non, à savoir la continuité et l'accumulation intergénérationnelle». Qui plus est, «les connaissances et les expériences concourent à l'édification d'un socle solide». Le porte-parole du gouvernement a mis en avant, dans son intervention, «l'impératif de promouvoir l'investissement éthique, étant essentiel dans l'édification des sociétés de dialogue», mettant en exergue le troisième et dernier concept relatif à l'économie de la connaissance, en l'occurrence «le réseau des valeurs éducatives» qui, a-t-il dit, «englobe certains principes, particulièrement le respect d'autrui et le partenariat positif». La convention, dont la durée, fixée à 4 ans, révisable et modifiable, a été signée par Ahmed Bensebane, DG de l'EPTV, et Mohamed Boukerras, directeur de l'Ismas.
Cette convention vise à «asseoir des bases du partenariat et de l'échange d'expertise en matière de formation culturelle, artistique et technique entre les deux établissements». En vertu de ce document, l'Ismas s'engage à organiser des cycles de formation dans les domaines de l'animation, de la présentation et de l'expression corporelle, ainsi que sur les aspects techniques du domaine de l'audiovisuel, outre l'ouverture de sa bibliothèque et de ses structures aux stagiaires et aux programmes de télévision pour exploitation.
En contrepartie, l'EPTV accueille les étudiants de l'Ismas pour des stages en audiovisuel, en leur offrant l'opportunité de participer à la sélection des programmes produits par la Télévision algérienne, outre la mise à disposition de l'Ismas de son archive relative aux domaines du théâtre et du cinéma.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.