Mutisme !    En solidarité avec le bâtonnier Sellini: Des avocats protestent à Alger    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Mascara: Le foncier industriel inexploité sera récupéré    Combats meurtriers au Karabakh: L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Adrar: Des promesses pour le secteur de la jeunesse et des sports    CA Bordj Bou-Arréridj: Vers une autre saison ratée    USM Bel-Abbès: Chérif El-Ouazani ne fait pas l'unanimité    Protection des consommateurs: «Les Associations sont empêchées d'accomplir leur mission»    Pluies orageuses sur le Centre et l'Est    Djelfa: Trois morts dans une collision    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Les avis des partis et des personnalités    Sit-in des avocats à Alger    Les propositions des uns et des autres    Les contaminations continuent de baisser    L'Algérie a besoin d'un baril à 157 dollars    Guardiola encense de nouveau Mahrez    Report du procès en appel    Tottenham : Mauvaise nouvelle pour Son Heung-min    Liban: appels à s'attaquer aux raisons de l'obstruction pour surmonter l'impasse politique    L'opération de révision des listes électorales s'est déroulée dans de bonnes conditions    Sahara occidental: mise en garde contre l'escalade marocaine    Covid-19: 153 nouveaux cas, 104 guérisons et 3 décès    Rentrée scolaire 2020-2021: la date pas encore fixée    EMIGRATION CLANDESTINE : Sauvetage de 755 personnes durant la dernière semaine    ANSEJ : Large mouvement au niveau des directions d'annexes    Alger : sit-in des avocats pour réclamer le règlement de leurs problèmes professionnels    23 morts dans le crash d'un avion militaire    40 terroristes présumés tués par l'armée    Algérie-Mexique, le 13 octobre à La Haye    CONDOLEANCES    Abdelwahab Maïche, l'homme au tempérament de gagneur    Ces nids à problèmes    Le FFS refuse de cautionner le référendum constitutionnel    Le leader du Mouvement M5 rappelle le rôle primordial de l'Algérie    Programme dense par le TNA et les théâtres régionaux    Ouverture de la galerie "Diwaniya Art Gallery" à Alger    Une bouffée d'oxygène pour l'Algérie ?    Sommes-nous tous victimes de l'abstraction sélective ?    Et si on causait d'érotisme dans Les Mille et une Nuits ?    Robes noires    Vers l'abandon progressif de l'essence super à partir de 2021    Règlement de la crise malienne: les efforts de l'Algérie salués    Importation: Pas de retour aux licences    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Journées nationales du costume algérien sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture»
Dans le cadre du mois du Patrimoine
Publié dans Le Soir d'Algérie le 13 - 08 - 2020

Le coup d'envoi des Journées nationales du costume algérien a été donné, lundi à Alger, sous le thème «Mon costume, ma mémoire, ma culture», sous la supervision de la ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda.
La cérémonie d'inauguration de cette manifestation, qui s'inscrit dans le cadre du Mois du patrimoine immatériel et qui se poursuivra jusqu'à la première semaine du mois de septembre, s'est déroulée en présence de M. Abdelhfid Allahoum, conseiller à la Présidence de la République, de M. Abdelmadjid Chikhi, directeur général des Archives nationales et conseiller auprès du Président de la République chargé des Archives nationales et du dossier de la mémoire, et de M. Nazih Berramadane, conseiller à la Présidence de la République chargé du mouvement associatif et de la communauté nationale à l'étranger ainsi que de plusieurs membres du gouvernement.
Dans son allocution d'ouverture, Mme Bendouda a mis en avant l'importance du vêtement authentique «en tant que legs culturel et partie intégrante de notre identité». Ce legs culturel que nous célébrons à travers cette manifestation «est riche et diversifié permettant de savoir énormément de choses sur la vie sociale de la région qu'il représente», a-t-elle relevé.
La ministre appelle, dans ce cadre, les chercheurs et historiens à s'intéresser davantage à l'étude de l'évolution de cet habit à travers les siècles, soulignant que ce genre de manifestation constitue «une opportunité pour mettre en exergue, préserver, développer et promouvoir de legs à l'échelle internationale». L'exposition consacrée à l'habit algérien authentique comprend des costumes traditionnels représentant différentes régions du pays, à l'instar du karakou algérois, de la chedda tlemcénienne, de la djebba kabyle et de la blouza oranaise.
Formant une véritable mosaïque, riche en couleurs et rehaussée de bijoux en argent et en or, les pavillons de cette exposition proposent des modèles d'habits pour hommes et pour femmes, tels que la melahfa, le burnous ou encore les tenues chaoui, naïli et targuie. Plusieurs exposantes ont présenté des pièces antiques transmises de génération en génération comme la gandoura constantinoise. D'autres régions sont également représentées à travers des costumes traditionnels, notamment l'habit des femmes de Ghardaïa et de la femme targuie. Parmi ces pièces inestimables, sont exposées un karakou algérois datant de plus de 300 ans et une djebba Fergani confectionnée dans les années 1950 par le maître du Malouf, Hadj Mohamed-Tahar Fergani.
Lors de sa visite, la ministre a écouté les explications des différentes exposantes ainsi que de chercheures en histoire du costume sur les diverses pièces exposées. Les visiteurs peuvent, par ailleurs, découvrir une exposition de toiles et de livres illustrant l'évolution du costume traditionnel algérien à travers les différentes régions du pays.
Dans une déclaration à la presse, Mme Bendouda a fait savoir que les directions de la culture dans les wilayas organiseront des expositions analogues pour faire découvrir ce patrimoine que les Algériens ont en partage.
Evoquant le travail mené par les centres de recherche et d'études en vue de l'inscription des différents costumes traditionnels algériens au patrimoine mondial de l'Unesco, la ministre a rappelé, tout particulièrement, les efforts déployés en ce sens en faveur de la blouza oranaise avec l'apport des associations locales et des citoyens.
À ce propos, elle a souligné qu'un intérêt particulier devait être accordé à l'ensemble du patrimoine immatériel en vue de sa préservation et protection. Parallèlement à l'exposition, les organisateurs ont programmé des conférences virtuelles hebdomadaires sur la préservation du patrimoine culturel immatériel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.