Campagne référendaire : le projet d'amendement constitutionnel consacre l'avènement de l'Algérie nouvelle    Amendement constitutionnel : renforcer la liberté de la presse et d'expression    Des peines allégées pour Ouyahia et Youcef Yousfi    Un texte réglementaire pour fusionner les services du cadastre et de la conservation foncière    Le port de Skikda renforcé    Le conflit persiste au sein de la CNR    7,9 milliards de DA de créances à récupérer    La liberté dans le respect de l'autre    Macron et l'arabe    Rashford encore bourreau du PSG, Barça et Juve déjà lancés    Le grand bond en arrière, Tuchel contesté    L'AC Milan et Tottenham de retour    Séisme de Mila: les listes préliminaires des concernés par l'indemnisation élaborées    Le mur, la blessure du Sahara s'invite au Festival de Lugano    Disney ajoute un avertissement à ses classiques contenant des clichés racistes    Prix Marcel Duchamp à l'artiste franco-canadienne Kapwani Kiwanga    On vous le dit    L'école de la vie    Equipe Nationale : U20 Bensmaïn satisfait du stage    Le RAJA interdit de quitter le Maroc pour cause de Covid-19 : Menace sur la demi-finale retour de la LDC    COA : Journée Sports et médias ce samedi    Mustapha Benfodil . Journaliste, écrivain : «Je dédie mon prix à Khaled Drareni et à tous les détenus d'opinion et politiques»    Le projet d'amendement constitutionnel contribuera au renouvellement de la classe politique et au changement escompté    Djerad plaide pour une réelle ouverture dans le domaine de l'industrie    Les aliments à ne jamais mélanger avec des sodas    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    La peur au ventre    Musulmans de France, tous coupables ?    Communication et impérialisme    Partenariat université-industrie pharmaceutique: Vers la création d'un «Hub biotechnologie»    L'ambassadeur de France à la Chambre de Commerce et d'Industrie de l'Oranie: Les intérêts réciproques réaffirmés    El Tarf: L'attribution des aides au logement rural fait des mécontents    Centre anti-cancer Emir Abdelkader: Plus de 5.000 hospitalisations en huit mois    Réalisées sur les abords d'un oued asséché: Démolition de constructions illicites à Aïn El Turck    Bouira: Le ministre met en garde les commerçants spéculateurs    Qui veut juger Aboubakr Benbouzid ?    Le projet révision de la Constitution, le CNDH et les Principes de Paris    Procès de manifestants: Des libérations, des condamnations et des reports    Complaisances    LES CHEMINS EPINEUX    Djerad donne le coup d'envoi à partir de Batna    Le bilan poursuit sa hausse en Algérie    Règlement de comptes au FLN    La CNEP-Banque prête à commercialiser ses produits    Libye: l'ONU relève des signes d'apaisement quant à un règlement définitif de la crise    Une journée d'étude sur le droit à l'expression des peuples en lutte pour l'indépendance à Tindouf    "La langue maternelle est une langue naturelle que rien ne peut effacer"    Professeur décapité en France: La confrérie alawyya condamne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La science du projecteur expliquée aux daltoniens que nous sommes !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 21 - 09 - 2020

Lettres anonymes ! Désormais ne seront autorisées que celles rédigées à...
... l'encre sympathique !
J'ai bien compris ! La bataille annoncée et en cours, c'est contre les zones grises. Alors, allons-y ! Mais avant d'y aller et de batailler de bon cœur, je voudrais comprendre. Qui a choisi la couleur grise pour ces zones ? Qui décide de classer tel endroit, cette région en particulier, en zone dite « grise » ? Et s'il existe des zones grises, les autres zones, celles qui n'ont pas été estampillées « grises », de quelles couleurs sont-elles ? Eh oui ! Visiblement, ce n'est pas un point de détail, cette histoire de couleurs. Si on a décidé quelque part d'attribuer le gris à une zone, c'est pour la distinguer, la différencier. Ce n'est sûrement pas une coquetterie, un truc banal que tu peux expédier par une pirouette, du genre « tu sais, les goûts et les couleurs... » Non ! Des gens très certainement sensés, sages et même savants ont jugé qu'il était enfin temps de s'occuper des zones grises. Donc, gros coup de projecteur sur les zones grises. Sauf qu'un coup de projecteur sur une zone grise, ça risque de lui faire changer de couleur. Et de grise, elle deviendrait... au fait, oui ! Sacrebleu ! Un projo sur une zone grise, ça donne quoi comme nouvelle teinte ? C'est là que je suis bien obligé de faire appel à des potes artistes, plasticiens, éclairagistes et artisans électriciens daltoniens. Et tout ce beau monde consulté m'a donné à peu près la même réponse : tout dépend de la couleur de la lumière diffusée par le projecteur sur la zone grise ! Mon Dieu le choc ! Cette révélation m'a mis sur le derche. Je peux même vous l'avouer, à vous amis fumeuses et fumeurs de thé — mais ça reste entre nous — j'ai eu l'impression d'avoir été blousé, trompé tout ce temps. On m'a conditionné et contraint à m'intéresser exclusivement aux zones dites « grises », alors que la « bazgua », le vrai problème, c'est le projo et la lumière qu'il diffuse. Du coup, un conseil : la prochaine fois qu'on mettra sous votre nez une zone grise, beaucoup de gris, des couches de gris en veux-tu en voilà, cherchez plutôt à repérer l'éclairagiste et la marque de son projo ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.