LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    Ligue 1: ouverture d'un dossier disciplinaire à l'encontre de 15 clubs    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    TIARET : Remise des clés à 2322 bénéficiaires de logements    OUED LILI (TIARET) : 2 voleurs de cheptel arrêtés après un accident de la route    ABANDONNES PAR L'ENTREPRENEUR : Des bénéficiaires de LPA crient à l'injustice à Mascara    Ligue des champions: le CRB et le MCA pour démarrer du bon pied    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'Algérie perd une place au classement FIFA    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Electricité et de gaz : les citoyens d'Alger inviter à régler leurs factures    Chanegriha préside la cérémonie de conversion d'un hôtel militaire en une structure sanitaire    OPEP : Attar présidera lundi la 180ème réunion ministérielle    LPA: les listes des bénéficiaires dévoilées en mars 2021    Conseil de la nation: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre l'enlèvement    Le Maroc, soutenu par la France, a sapé tous les efforts pour régler la question sahraouie    Saïd Bouhadja n'est plus    Des journalistes créent une association nationale de soutien avec le peuple sahraoui    Le membre du BP du PT acquittée à Jijel    Milan à la relance, Tottenham et Naples pour faire le trou    «Nous avons un groupe homogène»    Entre avancées et entraves    Aït Abdeslam «out» contre le CABBA et le MCO    Recensement de plus de 17 690 sites archéologiques depuis 2016    Kambozia Partovi, grande figure du cinéma iranien, est mort de la Covid-19    Les techniciens de cinéma exigent la reconnaissance    Kaboré en tête des résultats partiels    "La sécurité, c'est mieux !"    Le décès de Maradona secoue le monde du football    De nombreux établissements scolaires paralysés    Les livres, gouverneront-ils un jour ?    "Puentes", des ponts culturels entre l'Algérie et l'Espagne    "La création en banlieue : un art de combat ?" en débat    AEP : l'ADE multiplie les forages à Boumerdès    Les angles de l'ingérence    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Une médaille pour nos revers !    Le gouvernement entretient le suspense    Démantèlement d'un réseau de passeurs à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le procès de Karim Tabbou reporté au 16 novembre
Tribunal de Koléa
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 10 - 2020

Prévu hier lundi au tribunal de Koléa (Tipasa), le procès de Karim Tabbou a été reporté au 16 novembre prochain. Il s'agit du 6e report, selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Le porte-parole de l'Union démocratique et sociale (UDS), parti non agréé, s'est présenté au tribunal où il devait comparaître dans la première affaire où il est poursuivi pour «atteinte au moral de l'armée» et dans laquelle il a bénéficié de la liberté provisoire après un mandat de dépôt de deux semaines. Et pour une fois, le report n'est pas intervenu à la demande de la défense.
En effet, c'est la présidente de l'audience qui a annoncé la décision du renvoi pour la sixième fois du procès de Karim Tabbou.
En même temps, elle a rejeté la demande de la défense de lever le contrôle judiciaire auquel le porte-parole de l'UDS est soumis depuis le 25 septembre 2019, date de sa libération par le même tribunal.
La magistrate a motivé sa décision par «l'impossibilité de statuer sur une procédure décidée par la chambre d'accusation à l'encontre de Karim Tabbou», annonçant, en outre, que la justice entamera, le 16 novembre prochain, le procès, étant donné, a-t-elle ajouté, que l'audience de ce lundi est le dernier renvoi décidé par le tribunal.
Arrêté le 11 septembre 2019, Karim Tabbou a été placé en détention provisoire. Le 25 septembre, suite à la demande du collectif de la défense, la chambre d'accusation de la cour de Tipasa avait décidé de le placer sous contrôle judiciaire et ordonné sa libération.
Mais le lendemain au matin, il sera arrêté à nouveau et poursuivi pour deux chefs d'inculpation, à savoir «atteinte au moral de l'armée» et «atteinte à l'unité nationale». Des chefs d'accusation qu'il avait rejetés lors de son procès au tribunal de Sidi-M'hamed. Au terme du procès, il est condamné à un an de prison dont six mois ferme.
La veille de la fin de sa peine, un procès en appel a été tenu à la cour d'Alger qui avait alourdi sa peine à une année de prison ferme. Mais à la veille de la célébration de l'anniversaire de l'indépendance, le 5 juillet dernier, Karim Tabbou a été libéré à nouveau et placé une nouvelle fois sous contrôle judiciaire.
Ses avocats et des défenseurs des droits de l'Homme dénoncent un véritable «harcèlement judiciaire» contre le porte-parole de l'UDS.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.