Sous pression    Sit-in de soutien à Walid Nekkiche et aux détenus d'opinion    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    L'Exécutif pris dans une spirale dépensière    Des campagnes de vulgarisation pour améliorer les récoltes    L'OAIC confirme et précise    Parfaite lune de miel dans un climat de tempête géopolitique    Le dernier Premier ministre élu démocratiquement emporté par le coronavirus    Le président Kaboré tend la main à l'opposition    Ce que risquent les clubs récalcitrants    L'héritage    Les non-dits    "15 wilayas connaissent une saturation de 50%"    Les étudiants maliens en Algérie bloqués à Bamako    Vers la réalisation d'un théâtre de verdure et d'une bibliothèque    Lancement du concours "Ungal" du meilleur roman en tamazight    Les actrices intensifient la sensibilisation citoyenne    Tizi Ouzou : 2500 décharges sauvages éradiquées    Tizi Ouzou : Grogne des transporteurs    Secteur de l'habitat à Bouira : Les projets de logement social à la traîne    Real : Zidane perd et gagne avec ses joueurs    Issers (Boumerdès) : Insalubrité au chef-lieu    Ruines romaines de Bellimor à Bordj Bou Arréridj : Un patrimoine historique menacé    La main de l'étranger à géométrie variable    Budget primitif 2021 de la wilaya: Plus de 30 milliards pour la réhabilitation du réseau de voirie    SE VOILER LA FACE    Tlemcen: Deux personnes succombent après un incendie    ANSEJ: Les créances des startups en difficulté rééchelonnées    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Le foot est mort    Ligue des champions: Buffles du Borgou - MCA, aujourd'hui à 15h00: Mettre fin à un syndrome africain    Football - Ligue 1: Une entame timide    Agression marocaine à El Guerguerat: un parti mexicain exprime sa solidarité avec le peuple sahraoui    Le RND condamne vigoureusement la résolution du Parlement européen sur les droits de l'homme en Algérie    Décès du Moudjahid Said Bouhadja: l'Amenokal de l'Ahaggar présente ses condoléances    France. Les archives cadenassées de la guerre d'Algérie.    Moulay El Hassan sera-t-il roi du Maroc ?    MANQUE D'EAU A SIDI BEL ABBES : Ain Témouchent appelée à la rescousse    ORAN : Explosion d'un transformateur électrique 60/30 kV à El Kerma    Lyon: Aouar sanctionné, Garcia approuve    SITUATION POLITIQUE EN ALGERIE : Goudjil dénonce une "campagne" contre l'Algérie    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Conversion de l'hôtel militaire en structure sanitaire    Conseil des MAE de l'OCI: Boukadoum conduira la délégation algérienne    L'APLS poursuit ses attaques contre des positions de l'armée d'occupation marocaine    Le secteur de la communication a amorcé "des changements profonds" adaptés aux différentes évolutions    Maladie de Boukharouba.Extrait du livre de Pierre Accoce Dr Pierre Rentchnick « Ces malades qui nous gouvernent » Stock – 1993    Résolution du Parlement Européen concernant les graves atteintes aux Droits Humains en Algérie.    Une médaille pour nos revers !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Changement dans la continuité
Nouvelle Fiat 500
Publié dans Le Soir d'Algérie le 28 - 10 - 2020

Après ses versions cabrio et berline présentées plus tôt en 2020, le Groupe FCA lève le voile sur sa nouvelle Fiat 500 «La Prima», dotée de trois portières plus une (3+1) pour une meilleure utilisation citadine. Cette troisième génération de la «Nouvelle» 500 symbolise la volonté de Fiat de poursuivre sur la voie initiée par ses deux précédentes variantes en proposant un éventail toujours plus large de possibilités à une clientèle devenue aussi plus exigeante.
Les designers du Centro Stile ont travaillé sur une solution intelligente avec des dimensions identiques aux versions cabriolet et berline, mais avec une petite troisième porte côté passager. Le résultat est une nouvelle carrosserie avec des dimensions inchangées et pas un seul centimètre ajouté à l'empreinte au sol.
La troisième «petite porte» s'ouvre dans la direction opposée
Vu l'absence de montant central, l'accès y est facilité. Une fois la porte refermée, il n'y a aucune différence avec les autres 500 : même style, même taille. Tout cela avec une augmentation de poids de seulement 30 kg, sans effet sur la maniabilité de la voiture ou la consommation de carburant.
En mode «Normal», la voiture roule comme n'importe quel autre modèle automatique avec un moteur à combustion interne, avec une puissance de 87 kW, l'équivalent de 118 ch pour 220 Nm de couple. L'option «Range» offre une nouvelle expérience de conduite via la fonction «One Pedal» («une pédale») qui permet de contrôler l'accélération et la décélération sur la même pédale. Le mode «Sherpa», enfin, est conçu pour optimiser les ressources disponibles dans la voiture pour permettre de faire des trajets plus longs entre deux bornes de recharge.
La gamme propose trois manières de personnalisation. «Action» s'adresse à une jeune clientèle intéressée par des trajets courts en milieu urbain. Cette version est équipée d'un moteur électrique de 70 kW et une batterie lithium-ion de 23,8 kWh. Fiat annonce une autonomie à plus de 180 km (WLTP) ou de plus de 240 km uniquement en ville. Pour une utilisation quotidienne de 50 km, un temps de charge de 10 mn suffit.
«Passion» monte d'un cran : 320 km d'autonomie (cycle WLTP), passant à 460 km uniquement en ville. Elle dispose d'une charge rapide de 85 kW, ce qui permet de re-gagner pour 80% d'autonomie en 35 minutes, ou jusqu'à 50 km en 5 minutes. Son moteur de 118 ch a une puissance de 87 kW. «Icon», présentée comme la variante haut de gamme, offre des performances similaires à la version «Passion» avec 320 km d'autonomie (WLTP) et 460 km en cycle urbain.
écosystème technologique
En concevant cette Fiat 500, les ingénieurs de FCA ont considéré l'intégration toujours plus accrue des nouvelles technologies. Il en résulte la création d'un «écosystème» technologique, «UConnect 5», afin de permettre au conducteur d'utiliser son véhicule de manière plus intuitive. Grâce à des fonctions avancées d'assistance à la conduite, la Fiat 500 3+1 détecte non seulement si le conducteur a les mains sur le volant mais peut aussi contrôler la voiture longitudinalement et latéralement. La surveillance du niveau de risque plus précise permet, à terme, de rendre les avertissements automatiques moins intrusifs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.