Les angles de l'ingérence    Saïd Bouhadja n'est plus    Non-respect de l'échéancier de paiement: Sonelgaz met en garde les abonnés    Tlemcen: Deux nouveaux directeurs à la tête de l'urbanisme et du logement    Tébessa - Electricité et gaz : des mises en garde contre les raccordements illicites    Douze autres pays concernés: Les Emirats suspendent l'octroi des visas aux Algériens    Football - Ligue 1: Sur fond de certitudes et d'inconnues    Licence professionnelle: Des contretemps pour la DCGF    Oran: Neuf harraga et trois passeurs arrêtés    Programme de 300 logements sociaux de Aïn El Turck: Un chantier qui traîne depuis presque une décennie    LA CORDE ET LE NŒUD COULANT    Une médaille pour nos revers !    Chanegriha et Djerad présentent leurs condoléances à la famille du défunt    Diego maradona s'èteint à 60 ans    "Les malades sont livrés à eux-mêmes"    1.025 nouveaux cas et 20 décès    Les instructions de Djerad aux walis    Le gouvernement entretient le suspense    L'hommage de Messi à Maradona    Victimes du terrorisme: la législation algérienne peut constituer une référence pour l'ONU    Autodétermination : les Sahraouis en ont assez d'attendre un "mirage" promis par l'ONU    Importance de coordonner les efforts pour la protection des catégories vulnérables    Le président de l'ARAV présente ses condoléances à la famille du moudjahid Saïd Bouhadja    L'ancien ministre Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Arabie saoudite : Khashoggi avait reçu des menaces avant sa mort, selon un ami    Sport / préparation olympique : 34 athlètes perçoivent des subventions du MJS    Attaque contre une station saoudienne: l'Opep fermement attachée à la stabilité du marché pétrolier    Séisme à Skikda : l'Etat disposé à prendre toutes les mesures pour la prise en charge des sinistrés    Conflit au Tigré : des émissaires africains vont tenter une médiation    PORT D'ANNABA : Exportation de 41000 tonnes de clinker vers Haïti et la République Dominicaine    La RASD appelle l'UA à prendre des mesures plus fermes contre le Maroc    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    FIFA Best : Les 5 nominés pour le titre d'entraineur de l'année    LDC : Le programme de ce mercredi    Déjà en phase de modernisation    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Les banques publiques difficilement vendables    Liberté pour Yacine Mebarki    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Idir à l'origine de la musique berbéro-celtique ?
Musique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 29 - 10 - 2020

Identités (1999), qui comporte une nouvelle version de la chanson A Vava Inouva interprétée en duo avec la chanteuse écossaise Karen Matheson, a fait découvrir aux Algériens les ressemblances entre la musique berbère et la musique celtique. Aujourd'hui, d'ailleurs, c'est devenu un style pratiqué, notamment par le groupe algérois Targuit.
Né le 25 octobre 1949 à Ait Lahcène (Ait Yenni), Idir aurait eu 71 ans exactement dimanche dernier. Pour tout le monde, Idir est un grand artiste. Le plus beau est que lui ne se considère même pas comme un chanteur. Un jour, il avait fait remarquer (dans un entretien à la presse), que s' il avait «la vocation de chanteur», il n'aurait pas enregistré si peu d'albums dans sa longue carrière artistique.
Idir, de son vrai nom Hamid Cheriet, s'est fait mondialement connaître en 1976 par A Vava Inouva, un album qui comporte, aujourd'hui, deux mythiques chansons, le morceau très rythmé Zwits rwits, une sorte de «rock Kabyle», et la très douce chanson qui a donné son titre à l'album. Cet album et particulièrement ces deux chansons avaient fait découvrir et aimer la chanson d'expression kabyle au grand public algérien arabophone.
Son deuxième album Ay arrac nneɣ ne sortira que trois années plus tard, en 1979. Il sera suivi en 1980 par le live Récital à l'Olympia.
Il faut attendre les années 1990 pour voir les autres produits de idir, comme Les Chasseurs de lumière sorti en 1993 et Identités (1999) qui comporte une nouvelle version de la chanson A Vava Inouva, interprétée en duo avec la chanteuse écossaise Karen Matheson et qui fait découvrir aux Algériens les ressemblances entre la musique bérbère et la musique celtique. Aujourd'hui d'ailleurs, c'est devenu un style à part entière en Algérie, pratiqué, notamment, par le groupe algérois Targuit.
Au cours des années 2000 sortiront Deux Rives, un rêve en 2002, Entre scènes et terre (2005), La France des couleurs (2007), Adrar inu (2013) et Ici et Ailleurs (2017).
Pour différentes raisons, Idir n'a animé que très peu de concerts en Algérie.
Le dernier a été son concert le 4 janvier 2018 à la Coupole d'Alger après une absence d'une quarantaine d'années des scènes du pays. Sa popularité est restée intacte. La grande salle de sport était archicomble.
Idir, qui résidait en France, est décédé le 2 mai 2020 à l'hôpital Bichat à Paris, des suites d'une fibrose pulmonaire dont il soufrait depuis plusieurs mois.
Le 13 mai, il est enterré au cimetière du Père-Lachaise où repose un autre grand artiste, le chanteur et poète américain Jim Morrisson du mythique groupe The Doors.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.