Sahara occidental : l'Espagne plaide pour une solution politique, dans le cadre de l'ONU    Mondial-2022 (barrages) Cameroun - Algérie :"Un choc entre deux équipes qui se connaissent"    Sommet arabe: le Président Tebboune compte proposer une date alliant la symbolique nationale historique et la dimension arabe    USTO-MB: 113 postes de formation en doctorat ouverts en 2021-2022    Fiscalité : prolongation du délai d'accomplissement des obligations au 27 janvier courant    Axe d'une nouvelle gouvernance pour relancer l'économie nationale    Les précisions de la direction générale des impôts    Les activités du PST gelées    Les avocats gagnent leur première bataille    "Jeter les bases d'une presse professionnelle"    "Je demande pardon au peuple algérien"    Le projet de loi en débat au gouvernement    Retour au confinement ?    11 mis en cause placés en détention provisoire    "Les retombées des suspensions des cours apparaîtront à l'université"    L'Algérie perd l'un de ses plus grands maîtres luthiers    CAN-2021: la sélection algérienne regagne Alger    Un colonel dans la ligne de mire    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'occupant marocain dans plusieurs régions    Actuculte    Le monde en «aâdjar» !    Numidia...    Covid-19 : une urgence nationale    Appels insistants à la vaccination: Pic de contaminations attendu dans les prochaines semaines    Diplomatie olympique    Formation continue et échange de connaissances: Accord de partenariat entre Djezzy et l'ESI    Equipe nationale: La douche Froide    Football - Ligue 1: Les prétendants sans pitié !    «Dhakhira» Implosée    Les Algériens ont donné de la voix    Le nouveau challenge de Nasri    L'ANP trône sur le Maghreb    Daesh attaque une grande prison en Syrie    Deux manifestations interdites à Ouagadougou    N'est pas influenceur qui veut!    Tabi enfin à l'intérieur du pays    Les parents d'élèves soulagés    L'après Haddadou se prépare    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Une saga familiale à Sétif    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre
Cour d'Alger
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 11 - 2020

Le procès en appel de l'ancien député d'Annaba, Bahaeddine Tliba, condamné en première instance à huit ans de prison ferme, prévu hier à la cour d'Alger, a été reporté au 29 novembre en cours. Il s'agit du deuxième report après celui du 8 novembre dernier.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - La présidente de la séance a accédé une nouvelle fois à la demande de la défense des accusés qui ont réclamé un nouveau report de l'affaire tout en avertissant que « c'es le dernier report que je vous accorde et le 29 novembre le procès aura lieu ».
Au box des accusés, l'accusé principal, Bahaeddine Tliba, poursuivi dans le cadre de l'élaboration des listes électorales du parti FLN lors des législatives de 2017, pour « blanchiment d'argent, octroi d'avantages et infraction à la réglementation des changes et des mouvements des capitaux de et vers l'étranger », et le témoin Djamel Ould Abbès, ancien secrétaire général du parti (ce dernier est incarcéré dans une autre affaire liée au détournement des fonds du ministère de la Solidarité nationale lorsqu'il était à la tête du secteur), sont entourés de plusieurs gendarmes.
La présence d'Ould Abbès au box des accusés signifie son rétablissement de sa maladie après avoir été contaminé au coronavirus à la prison d'El-Harrach. Lors du procès en première instance au tribunal de Sidi-M'hamed, Tliba et Ould Abbès ont levé le voile sur la corruption et les pratiques malveillantes ayant entouré l'opération de l'élaboration des listes électorales du parti lors des élections législatives de 2017.
L'ancien député avait affirmé que les têtes de listes étaient « achetées » à plus de sept milliards de centimes, impliquant les deux fils de l'ancien patron de l'ex-parti unique.
Il avait révélé que l'ancien chef des services secrets, Bachir Tartag, a été informé du chantage dont il faisait de la part des enfants d'Ould Abbès pour payer sept milliards de centimes afin d'occuper la tête de liste. Il s'est plaint du fait que « de déclencheur de l'affaire en dénonçant la corruption, il devient un accusé ».
Djamel Ould Abbès avait révélé que les listes ont été confectionnées par des membres du gouvernement et non par les responsables du parti, à leur tête le Premier ministre de l'époque, Abdelmalek Sellal (actuellement en prison), le ministre de l'Intérieur Noureddine Bedoui (il fait actuellement l'objet d'une procédure judiciaire) et du ministre de la Justice Tayeb Louh (actuellement en détention).
Iskander Ould Abbès, fils de l'ancien SG du parti FLN, avait révélé, quant à lui, que Saïd Bouteflika exerçait des pressions sur son père « en l'appelant à 1h du matin dans un état d'ivresse pour lui donner des instructions ».
À l'issue du procès, Bahaeddine Tliba a été condamné à huit ans de prison ferme et une amende de 8 millions de dinars.
Iskander Ould Abbès a été condamné à 8 ans de prison et une amende de 8 millions de dinars.
Son frère, El Wafi Ould Abbès, en fuite, a écopé d'une peine de 20 ans de prison ferme et un mandat d'arrêt international est lancé contre lui.
Bouchnak Kheladi, ancien SG du ministère de la Solidarité, recruté par Ould Abbès pour contribuer à l'élaboration des listes électorales, a été condamné à 2 ans de prison ferme.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.