Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    Bouira : Les hauteurs et la station climatique de Tikjda sous la neige    Man City fixe son prix pour Ferran Torres    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Renforcer la recherche scientifique    Les Aigles du Sahara prêts pour l'attaque !    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    Modeste engouement    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Le Président biélorusse souligne le devoir d'aider les réfugiés en difficulté    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    Faible participation, pas d'incidents    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    MC Alger: Un gros chantier pour Ben Yahia    Alger: L'affluence entre faible et «habituelle»    Le culte fécond ou stérile du passé    Un stage et 2 matchs au Qatar    L'enjeu des locales    Les Algériens offusqués    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    La France a mal à l'outre-mer    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Une ambiance bon enfant à Alger    Les élections locales par les chiffres    Relative affluence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Giroud absent 3 semaines    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 5 700 verbalisations pour non-respect du protocole sanitaire
Sétif
Publié dans Le Soir d'Algérie le 03 - 12 - 2020

Les services de la Sûreté de la wilaya de Sétif intensifient leur présence sur le terrain ces derniers jours, pour réprimander les citoyens récalcitrants au port du masque protecteur et les inciter à respecter les mesures préventives contre la propagation du coronavirus, a-t-on constaté.
5 764. C'est le nombre de procès-verbaux établis par les différents services de la police dans le cadre des sanctions administratives liées aux mesures de confinement, en l'espace d'une semaine.
Ce chiffre a été donné par la cellule de communication de la Sûreté de wilaya qui centralise les données des différentes zones de police urbaine depuis le début de la crise du coronavirus. À cet effet, 2 559 personnes ont été poursuivies pour non-port du masque de protection. 674 voitures, 32 véhicules de transport et 141 motos ont été, quant à eux, mis en fourrière pour non-respect des procédures sanitaires qui leur sont imposées. Les mêmes services ont également dressé 282 contraventions liées à la distanciation sociale, 182 autres pour non-respect des gestes barrières exigés pour les commerces, enfin, 1 918 contraventions pour non-respect des horaires du confinement sanitaire. «Outre les missions habituelles de sécurisation, nos policiers patrouillent chaque jour et chaque nuit et veillent au respect des directives», ont indiqué les instances de la police de Sétif.
La Sûreté de wilaya a, néanmoins, indiqué que les mesures de confinement ont entraîné un changement dans les habitudes des citoyens.
«Alors que nous étions dans un premier temps dans une phase de dialogue laissant aux citoyens le temps d'intégrer les directives, nous sommes depuis de nombreux jours passés à une phase répressive où les comportements à risque ne sont plus tolérés et sont systématiquement sanctionnés.»
Imed Sellami


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.