Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    La directrice des médias limogée    Le juge menace de "quitter son corps"    Cafouillage paralysant    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    Intouchable Bouteflika jusqu'à quand?    L'ambassadrice de Turquie rend visite au Soir d'Algérie    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    Le RND émet quelques réserves    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    «Le Cameroun est sur la bonne voie»    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    Un élève agresse le directeur dans son bureau    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    La clé de tous les soucis    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    "On voit le bateau couler et on ne fait rien"    L'Etat attaché à la moralisation de l'action politique    "Une dérobade historiquement indigne"    Charfi répond aux «petits» partis    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Saidal signe un nouveau mémorandum
PRODUCTION DE MEDICAMENTS ANTICANCER
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 12 - 2020

Le groupe Saidal a signé un mémorandum d'entente avec le laboratoire sud-coréen CKD OTTO pour la production de médicaments anticancéreux. L'objectif de cette entente est, d'une part, satisfaire le grand besoin du marché en matière de médicaments anticancer, et d'autre part, la réduction de la facture des importations, en sachant que les produits d'oncologie sont excessivement chers.
Massiva Zehraoui - Alger (Le Soir) - Une cérémonie a été organisée, jeudi dernier, au site de production d'El-Harrach en présence de Lotfi Benbahmed, ministre de l'Industrie pharmaceutique, et de Lee Eunyong, ambassadeur de la République de Corée du Sud en Algérie.
La présidente-directrice générale de Saidal, Fatoum Akacem, a exprimé, tout de suite après la signature de ce mémorandum, sa grande satisfaction, dans la mesure où cette démarche entre dans la stratégie de développement de partenariat de Saidal. Elle expliquera que «grâce à ce partenariat, six produits anticancéreux seront conditionnés puis fabriqués par Saidal lui permettant de réaliser un chiffre d'affaires de 17, 47 millions d'USD, soit 2, 271 milliards de dinars». Elle précisera, en outre, que «la mise sur le marché de ces médicaments permettra également à la PCH de les acquérir à des prix concurrentiels et de réaliser une économie de devises de l'ordre de 2,23 millions USD, soit 289,76 millions DZD ».
Les représentants du même groupe ont souligné que ce nouveau partenariat se réalisera en deux étapes, «la première étape consistera en le conditionnement d'une gamme composée de six produits parmi les plus utilisés dans le traitement de différents cancers en Algérie. Cette phase sera suivie d'une seconde lors de laquelle Saidal bénéficiera d'un transfert de technologie qui permettra la fabrication locale de ces molécules en full process».
Le groupe fait savoir que «la réalisation de ce projet de partenariat qui permettra à Saidal d'élargir sa gamme de produits et d'améliorer son chiffre d'affaires devra également contribuer à la réduction de la facture des importations de médicaments d'oncologie».
La même source relèvera encore qu'il vient renforcer les efforts consentis par les pouvoirs publics pour répondre aux impératifs croissants de santé publique et pour développer l'industrie pharmaceutique ». Pour l'un des responsables au sein de ce groupe, ce partenariat constitue, en effet, un grand pas dans la stratégie de Saidal qui a déjà exprimé à maintes reprises sa volonté de développer « de nouvelles technologies et de nouvelles molécules inhérentes au traitement du cancer ». Un projet qui, selon lui, exige la contribution et le soutien de partenaires expérimentés, et ce, à travers « le transfert de savoir-faire », a-t-il insisté. Il ajoutera qu'à travers la consolidation de ce type de collaboration, l'Algérie « pourra non seulement répondre à la demande du malade algérien mais encore, elle réussira à baisser la facture d'importation».
Ce dernier rappelle que les médicaments anticancéreux pèsent lourds dans la balance des importations.
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.