Alger-Centre : Coupures d'eau dans plusieurs quartiers    Milan : Pioli est désolé, mais...    Nice : Boudaoui titulaire face à Rennes. Atal encore absent    Real : Un accord de principe trouvé avec Sergio Ramos ?    [Vidéo] Des milliers de manifestants dans Les rues d'Alger    Encore un corps repêché à El Tarf    Institut Cervantès à Alger : Communication « Alger dans la fiction théâtrale Lopesque »    Un Algérien nommé Aït Ali Brahim    Mohamed Bazoum, élu président du Niger    Le Maroc veut construire un deuxième mur de défense    La Tunisie retient son souffle    Panique en Israël    Le CICR appelé à protéger les Sahraouis dans les territoires occupés    Libération sous caution de Nabil Karoui    Á 90 ans, Goudjil confirmé à la tête du Sénat    «La pensée libre» à la barre    L'avocat de Blida libéré hier    Le Mouloudia encore loin du compte    Trois chocs à l'affiche    Un clasico sans âme    Benchaïra forfait face au MCA    La double confrontation face à la Côte d'Ivoire officialisée    Place aux jeunes ! Quand ils seront vieux !    Hirak, quels débouchés politiques ?    L'Algérie ou le déclin par les mathématiques    Un important lot de vaccin reçu hier    Le ministère du Travail dément l'introduction de modifications    Ould Kaddour dans le collimateur    Les cinémas autorisés à rouvrir à New York    Le rêve brisé d'un amoureux du cinéma    Plus de 50 œuvres littéraires abordant la valeur de la cohésion nationale publiées    Sardine, vin, prière et pêcheurs !    Sur les traces du passé glorieux de l'ancienne "Zucchabar"    Djamaâ El Djazaïr : Le périmètre de protection et les règles de sécurité fixés    Lutte contre la criminalité : Saisie de 650 comprimés psychotropes    Journée nationale de la Casbah : 80% du patrimoine bâti de La Casbah classés «rouge»    Sans diagnostic point de remède !    Annexe régionale d'Oran de l'Office national des statistiques: Les travailleurs en grève illimitée    Tlemcen: Un jeune tué d'un coup de couteau à Aïn Youcef    L'UGTA pour un retour à la retraite proportionnelle    Pré-emploi et terrain sinistré    Tiaret: Sur les traces de l'homme préhistorique de Columnata    Le nouveau découpage assurera la "fixité des populations"    Le pouvoir d'achat en cote d'alerte    Assassinat de Ali Tounsi: Le procès reporté au 4 mars    Au lendemain du deuxième anniversaire du Hirak: La marche des étudiants empêchée    Sahara occidental: Washington continue de soutenir le processus onusien    Les nouveaux dirigeants libyens bientôt en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





- Aït Ali l'automobile - Biden contre le mur - Le Cnes newlook - Le vaccin arrive, le printemps pas loin
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 01 - 2021

La semaine a été pénible, avec cette histoire d'automobiles, de concessionnaires secrets, de ministre et de Premier ministre. Avant d'en arriver là, il y a d'abord ce rappel évident mais « oublié », qui nous a été soufflé par un confrère bien inspiré : l'importation de véhicules est une activité commerciale, de quoi se mêle, alors, le ministre de l'Industrie ? C'est vrai, quoi, on aurait donc pu expédier l'affaire avant d'arriver à l'énormité : un ministre qui octroie des agréments à des - entrepreneurs ou des commerçants en fait ? - dont il refuse de... divulguer les noms et son chef qui le contredit sans même le recadrer ! M. Aït Ali va démissionner pour ça ? Voyons.
La semaine a été moins pénible rien qu'en voyant Donald Trump quitter la Maison-Blanche. Quatre ans, c'est trop long, trop... pénible pour l'humanité de voir un ignare dingue présider aux destinées de la première puissance mondiale mais on ne pouvait pas faire plus bref. Encore heureux qu'il n'ait pas eu à accéder à un second mandat ce qui permet de dire en soufflant que les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures. Et d'apprécier déjà la... différence avec son successeur et ses « initiatives fortes » qui viennent tout droit de ses promesses de campagne : la suppression du « mur de la honte » avec le voisin mexicain et la réintégration des accords de Paris sur l'environnement. Que Dieu bénisse l'univers.
La semaine a été plus ou moins pénible. Il paraît que le Conseil économique et social (Cnes) va connaître un nouveau départ dans les prochains jours, avec une composante plus représentative de l'activité nationale des domaines d'intervention plus larges et un statut plus adapté à ses missions. On sait ce que le régime de Bouteflika a fait de cette institution depuis feu Mohamed Salah Mentouri. On sait aussi que le Cnes, ce sont les compétences, l'autonomie et la liberté, tout le reste est accessoire. Attendons donc pour voir.
La semaine a été moins pénible. Il a fallu à votre serviteur une dizaine de jours de congé pour se rendre compte qu'on peut tout de même faire quelque chose d'agréable en temps de coronavirus. La pandémie a certes imposé trop de contraintes et de désagréments mais elle n'a pas tué la vie pour autant. Tenez, il y a un plaisir dont on ne se lasse pas et ce qui ne gâte rien et ne pose aucun danger sanitaire, bien au contraire : les balades, les longues et les courtes, celles qui vous traînent le long de nos immenses plaines ou nous emmènent sur les hauteurs les plus abruptes de nos montagnes, celles qui vous font admirer une orangeraie et celles qui vous attirent vers la mer en furie. Allez, sortez dans la nature en vous protégeant, le vaccin arrive et le printemps pas loin.
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.