Chaînes humaines devant les bureaux de poste et les GAB: Force publique et huissiers face à la grève    Des citoyens protestent à Tizi-Ouzou    A l'instar des précédents ramadhans: Tension sur le lait en sachet    Fin de mission ou redéploiement ?    L'ASELCT, une association SDF !    MC Oran: Une copie à revoir pour Madoui    ES Sétif: Une Entente en demi-teinte    MARMELADE DES TEMPS NOUVEAUX    Fruits et légumes: Les prix de la pomme de terre et la tomate continuent leur flambée    Adrar: 90 étudiants victimes d'une intoxication alimentaire    Dossier de la mémoire: «La pandémie est venue retarder les pourparlers»    El Tarf: Un riche programme culturel et artistique    Quand la vie se résume à un poème    Tebboune préside la réunion périodique    Renouvellement du bâtonnat de Boumerdès    «Nous souhaitons aller vers de nouveaux services»    Mbappé préféré à Haaland    Brèves Omnisports    Tirage au sort mercredi    L'Abef allège le recours au Credoc    13 Tonnes de pain jetées à la poubelle    «Les législatives sont un objectif stratégique»    Le rêve inachevé    Les mesures de Rezig invisibles    Le chiffre «insolite» de la vaccination    Les spécialistes s'y opposent    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Le Conseil de sécurité de l'ONU soutient le mécanisme    À quoi joue la Turquie?    Plusieurs responsables américains interdits d'entrer en Russie    Le premier martyr du Mouvement national    «El Aqaïd» de Abdelhamid Benbadis    Témoignage inédit et émouvant sur Matoub Lounès    FAF : La Commission de passation de consignes entrera en action dimanche    Algérie Poste : La direction annonce des mesures    Moins nombreux, mais toujours déterminés    Tebboune s'en prend aux partisans de "la duperie"    Le gouvernement allège la procédure    119 organisations saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU    L'observatoire Euro-Med des droits de l'Homme épingle Rabat    La libération des détenus d'opinion réclamée    Le derby de la Soummam en haut de l'affiche    Qaâdat et sonorités chaâbi au pays du froid    Epilogue d'une vive controverse autour de la nouvelle mosquée de Strasbourg    Raul Castro va quitter le pouvoir à Cuba : Une page d'histoire qui se tourne ?    Malika Chitour Daoudi. Romancière : «Mon roman parle d'âmes qui se lient et d'empathie...»    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Le processus électoral est inéluctable    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La chèvre de Monsieur Mohand
Roman L'appel des sirènes de Mohand Gouchene
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 02 - 2021

Mohand, le héros, souvent malheureux, du roman L'appel des sirènes, de son petit village kabyle, part vers Alger, traverse la Méditerranée vers Marseille, «monte» à Paris, avant de traverser l'océan Atlantique pour rejoindre la Louisiane en Amérique.
-L'appel des sirènes ressemble-t-il aux fameux chants des sirènes ?
Les sirènes antiques de la mythologie nordique sont des créatures mi-femmes mi-oiseaus. Dans L'Odyssée d'Homère, ces créatures, moitié-femmes, moitié-poissons, sont décrites comme belles et capables de pousser des cris de complaintes que les marins interprètent comme un (merveilleux) chant. Attirés irrésistiblement, ils risquent de passer par-dessus bord et de se noyer ou de voir leurs voiliers se fracasser sur les rochers. C'est ce sens qui a été popularisé par l'expression chant des sirènes. Circé avertit Ulysse du danger mortel du chant des sirènes. Il oblige alors ses marins à se boucher les oreilles et leur demanda de le lier au mât du navire et de ne le détacher sous aucun prétexte. Lui seul entendra ce chant ensorcelant. Le rusé Ulysse échappera à la mort mais il gardera au plus profond de lui-même une nostalgie inguérissable.
Sur la couverture de L'appel des sirènes, le nouveau roman de Abdelkader Gouchene, paru chez Aframed Editions, est visible un navire (le Titanic) dans un port, certainement en train de lever l'ancre vers son titanesque naufrage. «A travers ce roman, qui relate une histoire réelle durant l'époque coloniale, l'auteur nous replonge dans le quotidien de «l'Algérie française» et dénonce les effets néfastes de la colonisation qui entraîna l'exode et le déracinement des populations autochtones qui, pour fuir la misère, seront contraintes de quitter leurs terres ancestrales vers les grandes villes algériennes et surtout vers la France», résume l'éditeur en quatrième de couverture du livre.
Mohand, le héros, souvent malheureux, du roman L'appel des sirènes», de son petit village kabyle, part vers Alger, traverse la Méditerranée vers Marseille, «monte» à Paris, avant de traverser l'océan Atlantique pour rejoindre la Louisiane en Amérique. Tout ce périple à cause d'une malheureuse chèvre ! En effet, un chacal dévora un jour la chèvre du jeune berger Mohand. Par peur d'affronter la colère et la punition de son brutal et tyrannique père, il met les voiles vers l'aventure. Plus tard, il va remercier ce chacal qui, indirectement, avait changé sa vie.
Né en 1960 à Béjaïa, Abdelkader Gouchene est déjà l'auteur d'un premier roman Amour sublime, paru en 2018.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.