Tottenham : Une offre pour En-Nesyri ?    [Vidéo] La déferlante Casbah-Bab El Oued en puissance    Sous le signe de solidarité avec les pompiers à Bouira    Prix littéraire Méditerranée 2021 : Boualem Sansal lauréat    Législatives du 12 juin: Ennahda appelle les citoyens à se rendre massivement aux urnes pour choisir leurs représentants    Football / Coupe de la Ligue : USMA-MCA éclipse tout    La stabilité de la région tributaire du respect par le Maroc de ses frontières internationales    LE 8 MAI 1945, LE 8 MAI 2021, UN MÊME MOT D'ORDRE : RENDEZ-NOUS L'ALGERIE !    V 116 : Le Hirak change d'itinéraire    Coronavirus: 219 nouveaux cas, 142 guérisons et 8 décès    Equipe nationale de football : Algérie - Mauritanie le 3 juin à Blida    UA: échange de vues entre Boukadoum et Faki au sujet des travaux du CPS    Insistance sur la nécessaire implication dans le processus électoral    Elaboration d'une feuille de route relative à l'enseignement de Tamazight    La journée de la mémoire "n'est pas exclusive aux seules massacres du 8 mai 1945"    L'opération Barkhane ne devrait pas durer plus que quelques années    Covid-19: des autorisations d'exportation de masques "prochainement délivrées"    Les réserves d'eau du pays "suffisantes jusqu'à l'automne prochain"    Massacres du 8 mai 1945: Des films sur la résistance et la révolution programmés à Sétif    Juanfran pas tendre avec Neymar : "Il est insupportable"    Mahrez: "difficile de remporter la ligue des champions si..."    Un jeudi apocalyptique à M'sila    Coopération : lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain    La recherche de solutions aux différentes revendications doit se faire dans le cadre d'une approche progressive    Mahrez a mis Paris à ses pieds    Messaoudi (JSS) maintient le cap    L'opposition conteste la prise de pouvoir par les militaires    Sonatrach évoque une reprise de ses activités en Libye    2 personnes trouvent la mort sur la RN 47    Tajine de poulet sucré-salé    Les pompiers exigent la réintégration de leurs collègues    Relâchement généralisé et persistant    Les prix se consolident    L'ouverture de bureaux de change n'est pas envisageable    La Cnas lance une application au profit des femmes enceintes    Algérie-Libye : une position ferme et réaliste (1re partie)    Le Parlement adopte l'amendement de la loi sur la Cour constitutionnelle    Inexistant au centre-ouest du pays : Le projet de CHU relancé à Chlef    563 LSP à Souidania : Le projet en stand-by    Les démarches de sa prise en charge engagées    Les candidats retiennent leur souffle    Les agents agréés de l'Otan aux abois    L'armée hausse le ton    L'UA condamne les attaques terroristes au Burkina-Faso, Mali et Niger    Un policier tué dans une attaque jihadiste sur des puits de pétrole    «Nous voulons la vérité des faits sans complexes»    Appel à l'exploitation économique du patrimoine culturel    Le roman de Salim Bachi parait aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pagaille dans les bureaux de poste
GRÈVE SAUVAGE À ALGERIE POSTE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 14 - 04 - 2021

Déclenchée avant-hier à la surprise générale et sans préavis, la grève des travailleurs de la Poste s'est poursuivie hier, touchant les bureaux de poste de plusieurs wilayas du pays, provoquant l'incompréhension et la colère des usagers fortement pénalisés par cet arrêt de travail. Tentant de contenir le mouvement dans un contexte sensible, au début du mois de Ramadhan, où les postes sont fortement sollicités, la direction d'Algérie Poste a annoncé la prise en charge des doléances de ses employés.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - « Aucun service n'est assuré. Nous sommes en grève .» Le bureau de poste de la rue Hassiba-Ben-Bouali à Alger a été complètement paralysé, hier, par la grève sauvage observée « suite à des appels sur les réseaux sociaux » et qu'aucune organisation syndicale n'a revendiquée.
Les employés de ce bureau ont déserté les guichets. Aux environs de 12h, un seul employé était dans la structure dont l'accès était obstrué par une table.
Cet employé se contentait d'informer les clients de la fermeture du bureau pour raison de grève, sans fournir aucune autre décision. «Nous sommes en grève», nous-a-t-il lancé. Plusieurs autres bureaux de poste ont connu la même situation à Alger où le mouvement semble avoir été largement suivi, pénalisant de nombreux citoyens. Au niveau du bureau de la place du 1er-Mai, les clients sont reçus mais le service ne suit pas ; ce qui a créé une anarchie à l'intérieur. N'admettant pas cet imprévu, les clients ont crié leur colère face à des employés qui ne bronchaient même pas. «Êtes-vous en grève ?» demandons-nous à un préposé au guichet qui n'assure aucun service. « Ma vacation est terminée », informe-t-elle. Et son remplaçant ? Elle évoque par la suite« un problème de liquidité » avant de lâcher : «Nous sommes en grève.» Au niveau d'autres bureaux de poste, le service a été assuré le plus normalement du monde et aucun mouvement de protestation n'est perceptible. C'est le cas de la Grande-Poste où tout fonctionnait normalement. Aucune organisation syndicale ou autre collectif de travailleurs n'a revendiqué ce mouvement. Les employés évoquent vaguement certaines revendications comme le versement des primes, la prime du 13e mois et la rétribution des journées de week-end travaillées, comme les samedis et les quelques vendredis où les employés étaient mobilisés exceptionnellement.
Les promesses d'Algérie Poste
Pour contenir ce mouvement qui est intervenu dans un moment de tension sur les bureaux de poste, très sollicités en pareille période de l'année, à savoir le début du mois de Ramadhan, la direction d'Algérie Poste a tenté de rassurer les travailleurs quant à la prise en charge de leurs revendications. Dans un communiqué rendu public en fin de journée d'avant-hier, Algérie Poste a annoncé le versement de la prime d'encouragement pendant ce mois de Ramadhan.
Affirmant avoir dialogué et consulté avec le partenaire social, Algérie Poste a ajouté que toutes les mesures pour la satisfaction des autres revendications sont prises, mais ne seront applicables qu'une fois le syndicat de la société créé.
Il s'agit, a-t-elle détaillé dans le même communiqué, de la prime de rendement individuelle et collective, du dossier des travailleurs licenciés, de l'aménagement des horaires et des jours de travail et le dossier des travailleurs qui occupent des postes autres que ceux spécifiés dans leurs décisions de nomination.
Appelant les employés à faire preuve de sens de responsabilité, la direction d'Algérie Poste a affirmé qu'elle œuvre à accélérer le rythme de la mise en place de ce syndicat dans les meilleurs délais, tout en expliquant que cela reste de la compétence exclusive des instances syndicales.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.