Coupe de France: Monaco met fin au rêve de Rumilly Vallières et rejoint le PSG en finale    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Association des commerçants lance la sensibilisation
Gaspillage et Taux de sucre dans les aliments
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 04 - 2021

« Un citoyen algérien consomme annuellement 42 kg/an de sucre, alors que la norme recommandée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est de l'ordre de 25 kg/an maximum », a indiqué le président de l'ANCA, Hadj Tahar Boulenouar. « Même l'OMS a tiré la sonnette d'alarme dans ce sens, concernant notre pays », a-t-il ajouté.
Ahmed Kessi - Alger (Le Soir) - Deux campagnes nationales de sensibilisation, une « contre le gaspillage » et une autre « pour la baisse du taux de sucre et de sel dans les produits alimentaires », seront organisées prochainement par l'ANCA, en coordination avec le ministère du Commerce et les organismes de protection des consommateurs (associations et fédérations), a indiqué Hadj Tahar Boulenouar, président de l'Association nationale des commerçants et des artisans (ANCA), lors d'une conférence de presse animée en son siège, à la Safex d'Alger, consacrée à « la culture de la consommation, et la réduction du sel et du sucre dans les aliments ». « Nous contribuons au gaspillage et on se plaint à la fois de la flambée des prix des produits alimentaires », a lancé d'emblée Boulenouar, en guise d'évaluation de la première semaine du mois de Ramadhan.
Le président de l'ANCA, comme il fallait s'y attendre, n'a fait que confirmer la hausse vertigineuse de la quasi-totalité des produits alimentaires : fruits et légumes, viande rouge et blanche notamment.
« Comme prévu par l'ANCA, les prix des produits alimentaires et les viandes ont connu une hausse de 60 à 80% ». Hadj Tahar Boulenouar a tenté une explication théorique de la situation, qu'il a d'ailleurs réussi avec brio, lui et ses pairs. Que devient le citoyen lorsque sa bourse est réduite en peau de chagrin dès les premiers jours ? Entre autres causes qu'il a citées, l'on retient : les produits non conventionnés qui ne sont soumis qu'à la loi de l'offre et de la demande, les dernières pluies qui ne favorisent guère l'approvisionnement des marchés de gros, absence de programme planifié d'approvisionnement des marchés de gros. Absence de programme d'accompagnement des agriculteurs, etc.
Selon lui, sans un programme national d'approvisionnement des marchés de gros, il est « impossible d'arriver à la stabilité des prix ». « C'est l'un des éléments clés de la régulation et de stabilité des prix », dit-il. 300 000 t (tonnes) de fruits et légumes ont été écoulées durant la première semaine du Ramadhan, ainsi que plus de 25 000 t de viandes (rouge et blanche) commercialisées durant la même période.
Par ailleurs, seuls 600 marchés et foires de proximité ont été ouverts sur les 800 prévus. « Les APC n'ont pas joué le jeu », explique le président de l'ANCA. Revenant sur les campagnes de sensibilisation que son association compte organiser, l'orateur fera savoir qu'un citoyen algérien consomme 42 kg de sucre/an, alors que la norme de l'Organisation mondiale de la santé est fixée à 25 kg/an.
Voilà une explication tangible d'un des facteurs d'augmentation du diabète, de la tension artérielle et de tant d'autres pathologies », dit-il.
Boulenouar fait part d'un travail mené conjointement avec le ministère du Commerce pour concrétiser deux idées, à savoir limiter le taux de sucre par les producteurs des boissons gazeuses et l'interdiction d'ajout de sucre dans le café moulu. Enfin, le président de l'ANCA prévoit une baisse des prix dans les 48 ou 72 heures qui suivront.
Le président de la Fédération algérienne des consommateurs a mis l'accent sur la nécessaire contribution des trois parties : autorités, consommateurs et commerçants pour la stabilité du marché. « L'Etat est responsable de la régulation des marchés, notamment de gros. Ce qui ne se fait plus depuis l'avènement de l'économie de marché», a-t-il affirmé.
Pour éviter la rupture de la chaîne d'approvisionnement, il y a lieu d'intégrer la notion de « centre de logistiques pour le stockage » autour des grandes villes, pour éviter les ruptures de stock brusques, a indiqué Boulenouar lors des débats. Toumi, de l'exécutif de la FAC, estime que la flambée des prix est due à la « dévaluation du dinar », d'une part, et aux aliments de bétail soumis à la taxe dans la loi de finances 2021, d'autre part ».
En guise de synthèse, les communiquants ont convenu que « le plus grand défi que l'Etat a à relever est celui d'arrêter l'érosion du dinar ».
A. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.