Réunion du Gouvernement: Des mesures d'urgence pour l'industrie et l'agriculture    Le président de la CIPA: «L'objectif premier c'est de combattre la bureaucratie»    Habitat: Les logements LPL font jaser    Revirement ou tactique ? Mohamed VI feint l'apaisement    Lamamra en Egypte: Libye, Tunisie et coopération au menu    Le président Kaïs Saïed rassure: «La Tunisie est sur le bon chemin»    Football - Ligue 1: La relégation hante les esprits    La bonne affaire pour l'Afrique ?    Analyses médicales, tests antigéniques et PCR: Les assurances sociales appelées à faire plus    Un dentiste dément les rumeurs: «Aucun danger de l'anesthésie buccale sur les vaccinés»    Richesses humaines ensevelies    La démocratie en terre d'islam : «Allah ghaleb est inscrit sur tous les fronts» !    Mettez fin à l'occupation du Sahara occidental    Le dinar reprend du poil de la bête face au dollar    Abdelkrim Fergat aux repêchages    Cinquième or pour Dressel    Le trophée pour Zverev    Le temps des solidarités    Alger-Tripoli    Les grandes urgences du secteur de l'industrie    On vaccine les zones d'ombre    Les médecins de la diaspora attendent le feu vert    50000 Employés risquent le chômage    Le formidable élan de solidarité des Algériens    37 décès et 1.172 nouveaux cas en 24 heures    Plus de 200.000 manifestants dans les rues contre le pass sanitaire    L'ONU salue une « réalisation historique » en Libye    Mémoire et traumatisme de guerre    Une figure de la musique andalouse s'éteint    Le TNA et le Cadc optent pour le virtuel    Tenue de la 45e Eucoco les 10 et 11 décembre prochain    L'échec de Flissi    Retrait de l'accréditation à la chaîne TV El Arabia    Une fresque murale à l'entrée de la nouvelle cité Djerda    Apulée de Madaure célébré en Hongrie    Publication de 20 ouvrages par l'Enag    Tennis : Djokovic repart bredouille, et blessé    L'AS FAR valide son billet    Les prix à la consommation en baisse de 1,1% sur un mois en juin    Après France 24: Retrait d'accréditation à la chaîne «El-Arabia»    FAF - Coupe de la Ligue: Un véritable casse-tête !    Retrait de l'accréditation en Algérie    Al Arabia interdite en Algérie    Quelle chance pour la médiation algérienne ?    LE RCD CHARGE LE GOUVERNEMENT    Chanegriha: «Mettre en échec tous les plans hostiles»    Le journaliste de Canal Algérie Salem Azzi n'est plus    Absence de culture ou...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Disponibilité des produits alimentaires : Tahar Boulenouar rassure
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

Les prix des fruits et légumes connaîtront une légère hausse au cours de la première semaine du mois de Ramadhan au détail et resteront stables dans les marchés de gros.
El Hadj Tahar Boulenouar, président de l'Association nationale des commerçants et artisans (Anca), a indiqué que «la consommation durant cette période augmentera de 20%». «La culture du stockage des produits alimentaires par le consommateur algérien favorise la flambée des prix les dix premiers jours du mois sacré.
La forte demande générera une augmentation des prix», a-t-il expliqué. Il a rassuré quant à la disponibilité des fruits et légumes.
«Le mois du jeûne coïncidera cette année avec une abondance de l'offre. Les légumes de saison (pomme de terre, tomate, salade, haricot vert, piment, oignon...) seront disponibles en quantités suffisantes.
Les produits de Aïn Defla, Mostaganem et de la Mitidja ainsi que ceux des Hauts-Plateaux inonderont les marchés jusqu'au 5 août, a expliqué Boulanouar.
C'est le cas des prix des fruits tels que la pastèque, le melon, la pêche et l'abricot. Les représentants des 43 marchés de gros de fruits et légumes ont pris des dispositions pour assurer l'approvisionnement».
Les produits d'alimentation générale, tels que les pâtes et légumes secs seront également disponibles. Seuls les prix des fruits secs importés d'Egypte et de Turquie resteront élevés.
Côté viandes, les prix de la viande blanche connaîtra une légère hausse due à l'augmentation de la demande, contrairement à la viande rouge. L'importation des viandes rouges (4000 tonnes importées) stabilisera ses prix. «Le prix actuel de la viande blanche est de 180 à 200 DA le kilo.
Ces prix n'arrangent pas les producteurs. Pour avoir leur marge bénéficiaire, le kilo de poulet doit être cédé à 250-300 DA», explique Boulenouar. Les prix des poissons demeureront élevés vu la baisse de l'offre. Le président de l'Anca a parlé de «stabilité» des prix, mais craint une hausse durant la première semaine. Boulenouar lance un appel aux consommateurs pour éviter le gaspillage. «5 à 10% des produits achetés sont jetés», signale-t-il. Boulenouar insiste sur l'implication des collectivités locales pour éviter le retour de l'informel là où il a été éradiqué.
«L'informel occasionne de grandes pertes à l'économie nationale. Il couvre 40% du marché national, et près de 80% de produits périmés y sont écoulés», dit-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.