Explosion de Beyrouth: quatre avions d'aides décollent d'Alger    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Constantine: réception prochaine du projet de raccordement du CW1 à la RN 27    75 ans après Hirochima, le désarmement reste un vœu pieux    Covid-19: 571 nouveaux cas, 436 guérisons et 12 décès    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Ligue 1-ES Sétif: l'entraîneur Kouki OK pour prolonger son contrat de 2 saisons    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Feux de forêts : la Protection civile déploie un important dispositif    L'Italie prêtera main-forte à la France avec 200 soldats    Trump envisage un discours depuis la Maison Blanche pour officialiser sa candidature    La bataille du siège entre au tribunal    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    Fin de l'été 2017 : la fausse victoire de l'oligarchie    Les enjeux hydrauliques et leur impact sur l'agriculture    Presse indépendante : 30 ans de combat et de sacrifice    La défense exige la présence du secrétaire particulier de Bouteflika    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Attar plaide pour une "Opep du gaz"    Deux Algériens légèrement blessés    Tizi Ouzou, Drâa Ben Khedda et El-Tarf reconfinées    Le féminicide, un crime silencieux    Pertamina lorgne les actifs d'OXY en Algérie    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le désert agraire    Nacer Boudiaf demande la réouverture du dossier    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    CRB : Djerrar opéré avec succès    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Nedjma TV, l'environnement comme priorité    Un enfant de 4 ans se noie dans une retenue d'eau    FAUSSES SAINTETES    Prophéties de chaos    Le harrag anonyme ou le marigot des caïmans    Tiaret: Livraison de plus de 1.000 véhicules Mercedes-Benz    Les grands axes du protocole du MESRS    Des travaux pour améliorer l'AEP et l'assainissement    L'apocalypse à Beyrouth    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Disponibilité des produits alimentaires : Tahar Boulenouar rassure
Publié dans Le Temps d'Algérie le 11130

Les prix des fruits et légumes connaîtront une légère hausse au cours de la première semaine du mois de Ramadhan au détail et resteront stables dans les marchés de gros.
El Hadj Tahar Boulenouar, président de l'Association nationale des commerçants et artisans (Anca), a indiqué que «la consommation durant cette période augmentera de 20%». «La culture du stockage des produits alimentaires par le consommateur algérien favorise la flambée des prix les dix premiers jours du mois sacré.
La forte demande générera une augmentation des prix», a-t-il expliqué. Il a rassuré quant à la disponibilité des fruits et légumes.
«Le mois du jeûne coïncidera cette année avec une abondance de l'offre. Les légumes de saison (pomme de terre, tomate, salade, haricot vert, piment, oignon...) seront disponibles en quantités suffisantes.
Les produits de Aïn Defla, Mostaganem et de la Mitidja ainsi que ceux des Hauts-Plateaux inonderont les marchés jusqu'au 5 août, a expliqué Boulanouar.
C'est le cas des prix des fruits tels que la pastèque, le melon, la pêche et l'abricot. Les représentants des 43 marchés de gros de fruits et légumes ont pris des dispositions pour assurer l'approvisionnement».
Les produits d'alimentation générale, tels que les pâtes et légumes secs seront également disponibles. Seuls les prix des fruits secs importés d'Egypte et de Turquie resteront élevés.
Côté viandes, les prix de la viande blanche connaîtra une légère hausse due à l'augmentation de la demande, contrairement à la viande rouge. L'importation des viandes rouges (4000 tonnes importées) stabilisera ses prix. «Le prix actuel de la viande blanche est de 180 à 200 DA le kilo.
Ces prix n'arrangent pas les producteurs. Pour avoir leur marge bénéficiaire, le kilo de poulet doit être cédé à 250-300 DA», explique Boulenouar. Les prix des poissons demeureront élevés vu la baisse de l'offre. Le président de l'Anca a parlé de «stabilité» des prix, mais craint une hausse durant la première semaine. Boulenouar lance un appel aux consommateurs pour éviter le gaspillage. «5 à 10% des produits achetés sont jetés», signale-t-il. Boulenouar insiste sur l'implication des collectivités locales pour éviter le retour de l'informel là où il a été éradiqué.
«L'informel occasionne de grandes pertes à l'économie nationale. Il couvre 40% du marché national, et près de 80% de produits périmés y sont écoulés», dit-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.