Premier League: Liverpool et Firmino renversent Man Utd !    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le contrat avec Suez risque de ne pas être reconduit
Ressources en eau
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 04 - 2021

Le contrat du partenaire français qui assure la gestion déléguée de l'eau dans les villes d'Alger et Tipasa à travers la société Seaal ne sera probablement pas reconduit au mois d'août prochain. C'est ce qu'a sous-entendu hier lundi, le ministre des Ressources en eau, Mustapha Kamel Mihoubi, qui intervenait à la Radio nationale Chaîne 3.
Massiva Zehraoui- Alger (Le Soir) - Ainsi, Mustapha Kamel Mihoubi a insinué que le partenaire français risque de perdre son marché de la gestion de Seaal dans la capitale, signalant que des «irrégularités» ont été constatées en termes de prise en charge de certains points inclus dans le contrat. «La société a clairement manqué à ses engagements en ce qui concerne la gestion de la fuite de l'eau à Alger», a-t-il soutenu. Il fera remarquer que le phénomène récurrent des fuites d'eau dans l'Algérois n'a jamais été correctement pris en charge par la Seaal, comme prescrit dans son troisième contrat. «Force est de constater que le partenaire français n'a pas mobilisé les moyens nécessaires pour résorber ce problème», souligne-t-il. Mustapha Mihoubi relève, en outre, que cette même société «n'a tenté par aucun moyen de mettre en place un outil de régulation ainsi qu'un mécanisme d'évaluation pour gérer ces fuites d'eau». La gestion de ce phénomène par la Seaal a, d'après lui, démontré ses limites lorsque «le déficit hydrique a commencé à se faire ressentir».
Mihoubi soutient que Seaal a pu gérer la distribution de l'eau mais seulement quand l'eau était abondante». Les perturbations récurrentes ont commencé à se manifester dans un contexte marqué par une faible pluviométrie. Il évoquera, en outre, «le mode de montage du contrat qui ne répond plus aux exigences actuelles». Point qui ne joue pas en faveur d'un renouvellement de partenariat.
Kamel Mihoubi a, de ce fait, laissé entendre que le contrat ne sera «certainement pas reconduit». Cela dit, il assure que pour l'heure : «Le contrat en question est toujours en vigueur et que les engagements doivent être respectés.»
Aussi, il fera savoir que la décision de reconduire ou pas le contrat en question sera tranchée sur la base de deux audits qui seront menés à titre externe et interne. Sur un autre plan, le ministre des Ressources en eau a abordé la question de la «rarification de l'eau». Afin de remédier au stress hydrique dont les conséquences deviennent de plus en plus lourdes pour la société, Mihoubi évoque la feuille de route du secteur.
«L'objectif majeur est de se rabattre sur les ressources non conventionnelles», a-t-il précisé. Il citera dans ce contexte, l'option du dessalement d'eau qui, selon lui, est «incontournable». Il rappelle que le processus de dessalement en Algérie a été entamé dans les années 2000 après un épisode de sécheresse. Il cite l'existence de 11 stations de déssalement d'eau de mer (DEM) dont la production théorique atteint «2 millions et 100 m3».
L'objectif est de doubler les stations pour arriver à l'horizon 2030 à la production de «plus de 2 milliards m3 d'eau non conventionnelle».
M. Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.