Les relations entre l'Algérie et la Roumanie fondées sur l'amitié et la confiance    L'accord de sécurité entre le Maroc et l'Entité sioniste, "un grand péché"    Sétif: saisie de 32 grammes de cocaïne et arrestation de trois individus    La JSK et la JSS battues    Cour d'Alger: début du procès en appel de l'homme d'affaires Mahieddine Tahkout    Des vents forts sur plusieurs wilayas à partir de dimanche après-midi    Man City : Le grand rêve de Guardiola    Eni cède une partie de ses participations à Snam dans les gazoducs reliant l'Algérie à l'Italie    Les multinationales de production d'énergie doivent quitter "immédiatement" le territoire sahraoui occupé    La Juventus communique sur l'enquète de la police financière    "Une révision profonde des textes en 2022"    "Vous serez relogés après le vote"    Il sera bientôt mis en service    Une secousse tellurique de magnitude 4.0 enregistrée à Bejaia    "Une conjonction entre la pensée et les actes"    Queiroz repêche Hedjazy    La police disperse des manifestants contre le pouvoir à Ouagadougou    L'Ethiopie risque de se diriger vers un génocide    Renforcer la recherche scientifique    Modeste engouement    Faible participation, pas d'incidents    Souriez, nous allons tous mourir !    Sachez que...    3,420 kg de kif saisis    L'Italie et le Portugal versés dans la même voie    ACTUCULT    «Valeurs arabo-musulmanes et algériennes» ? (3)    Les enfumades du Dahra    Locales du 27 novembre: mettre le "dernier jalon" pour l'édification institutionnelle de l'Algérie nouvelle    Chômage, prix et impératif civisme    Misserghine et Boutlelis: Une production de 43.000 quintaux d'agrumes attendue    Pour promouvoir la coopération bilatérale: Visite de l'ambassadrice de Finlande à la CCIO    Le culte fécond ou stérile du passé    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    Les Algériens offusqués    Tebboune plaide le patriotisme économique    Relative affluence    Les élections locales par les chiffres    L'enjeu des locales    L'oeil vigilant de la Présidence    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Accord avec Torres – Barça?    Giroud absent 3 semaines    La caution d'un «pacte»    Un album pour préserver Tabelbala    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    La classe au bout des doigts    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Relookés, mais toujours invincibles !
LES VERTS ENCHAÎNENT UNE 25e RENCONTRE SANS DEFAITE
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 06 - 2021

Les Mourabitoune n'avaient pas l'intention du marabout mais leur désir n'en était pas moins différent qu'un vaudou qui veut chasser les esprits. Surtout mettre fin à «un ordre établi».
Car, au fond, les Verts ont agréablement posé le pied sur le panthéon et ils sont l'ennemi juré de tous. Grand et petit, fort et faible. Et cela ne semble pas effrayer Belmadi et son commando toujours prêts à en découdre. A combattre les forces et les systèmes. Jeudi, dans leur antre blidéen, les Verts avaient en face le 101e du classement mondial Fifa. Sur le papier pas de quoi fouetter un chat, en définitive. Or, Belmadi n'est pas de cet avis. Loin s'en faut ! Même si beaucoup pensent qu'il a outrageusement chamboulé son onze de départ, avec une défense expérimentale et un milieu qui l'était tout autant. L'idée n'était pas pour dédaigner un ensemble adverse en devenir mais limité mais foncer sur un nouveau «projet» qui pourrait valoir des solutions pour le futur. Si tout le monde connaissait Atal, à un degré moindre Abdelaoui, très peu misaient sur une complémentarité entre Bedrane et Touba qui honoraient leur première titularisation en sélection. Et encore pas la moindre idée sur la complémentarité qui aurait pu découler du trident médian Belkebla-Feghouli-Boulaya. Pourtant, sur le terrain la «trouvaille» a fonctionné. Pas plaisante pour un sou, mais elle a atteint ses objectifs. Celui notamment d'aspirer l'hyper-motivation des Mourabitoune qui n'évitaient aucun duel. Jusqu'à chercher la «bagarre» et essuyer les chevilles et genoux des Verts. Très bien en place, les poulains du Franco-Portugais Corentin Martins Da Silva (merci à Riyad Belkhedim pour la précision de rappel aux téléspectateurs de Canal Algérie) ont travaillé en longueur et en largeur sans se lasser. Enfin, jusqu'à cette fatidique 40' du match quand un mini-cafouillage mettait le capitaine algérien Feghouli en position d'avant-centre, face au portier mauritanien, Namori, surpris par le ciseau de Touba et la double reprise de la tête du milieu de Galatasaray.
Belmadi a aimé la première mi-temps
D'habitude avare en analyses du jeu de son team, Belmadi a ouvert son cœur, jeudi soir, à la fin du match Algérie-Mauritanie. Plus d'une heure durant, le coach des Verts s'est prêté au jeu des questions-réponses des médias présents. Sans montrer des signes de nervosité, ni esquiver des questions pièges. Belmadi a répondu mais a estimé que le plus important, l'essentiel était la réalisation du travail accompli en si peu de temps. Moins de trois jours, en tout. «On a pu voir qu'on a bien travaillé depuis le début du stage. On n'a pas été en danger à part sur ce but qu'on leur a donné. Je suis très content de la prestation des joueurs notamment des nouveaux», a-t-il résumé. Puis, il entamera son récit sur le comportement individuel de ses joueurs, lui qui n'aime pas «figer» son discours sur les personnes mais le groupe. Du défenseur de l'ES Tunis, il dira en substance : «Je suis content pour Bedrane. C'est un homme respectable et professionnel. Il a eu sa chance aujourd'hui et il a montré qu'il a le niveau pour. C'est une bonne chose pour lui et pour l'EN.» Le joueur est bien noté et l'équipe en profite.
Moins resplendissant que lors du temps passé sur le terrain de Lusaka, en mars dernier, Rachid Ghezzal ne prend pas de «coups» de la part de son sélectionneur. «Ghezzal n'est pas impliqué dans les buts, mais ça n'enlève en rien à sa performance. Il a fait un match satisfaisant. Il a ressenti une petite douleur à l'adducteur cette semaine», assure Belmadi. Pas de quoi enfoncer un élément passé à côté ou de se réjouir de quelqu'un d'autre auteur d'une prestance qui confirme le bien-fondé du choix de l'entraîneur national. Ce dernier aime les victoires et celles-ci sont le fruit d'un travail de groupe. «La première chose positive c'est le résultat, nous cherchons toujours la victoire. Nos intentions de jeu sont toujours les mêmes. On veut toujours gagner. Tous les matchs sont importants pour donner du temps de jeu à certains joueurs, pour le classement CAF, pour les automatismes», fait-il rappeler.
Et de conclure son propos en affirmant que le match a connu plusieurs séquences, les unes plus importantes que les autres, mais qui ont permis à la sélection de s'imposer. «Ce n'est pas parce qu'on a mis 3 buts en 2ème mi-temps qu'on a mieux joué en seconde période. Ce n'est pas aussi simple que ça. C'est difficile de trouver de la verticalité donc il faut manœuvrer et les faire courir», pense Belmadi dont le regard est déjà tourné sur le match de ce dimanche soir. Le Mali, c'est meilleur que la Mauritanie. Et la difficulté n'est pas de battre les Aigles, mais de se battre pour perpétuer la dynamique du succès.
M. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.