Le Real remercie Varane pour son professionnalisme    Le montant évoqué pour son transfert fait peur à Haaland    "C'EST UN PUTSCH DE PALAIS"    Critiques de l'étranger, soutien de la classe politique    Le Président limoge le ministre de la Défense    GOUDJIL ET BOUGHALI TIRENT À BOULETS ROUGES SUR LE MAROC    L'espoir d'une libération pour Rabah Karèche    Les perspectives de la coopération commerciale algéro-américaine passées en revue    Tunisie : la 2e République à l'agonie et l'armée valeur refuge    28 morts et plus de 12 580 sinistrés suite aux fortes précipitations    L'Irak enregistre plus de 12 000 cas en 24h, record depuis le début de la pandémie    Simple oubli ?    L'Algérie face à ses risques majeurs : que faire ?    Histoire du jour    2 morts et 4 blessés à Aïn-Séfra    Le droit d'avoir des droits, comme l'Homme    Cinq nouveaux sites culturels inscrits au Patrimoine mondial    Actuculte    Ligue des champions féminine : Affak Relizane à un succès de la phase finale    Nemouchi troisième boxeur qualifié aux huitièmes    Université Oran 2 : Plus de 4500 nouveaux étudiants    La réforme du système fiscal mondial a l'ère du numérique    A quelles nouveautés s'attendre ?    Un barbecue abandonné à l'origine du sinistre: Le pire évité de justesse au mont du Murdjadjou    Jijel: Trois ans de prison pour avoir animé un mariage durant le confinement    Le président de la Société algérienne d'infectiologie: «Les mesures de confinement ne sont pas assez strictes»    Tribunal de Sidi M'hamed: Le procès de l'ancien wali de Tipasa reporté    Athlétisme: Taoufik Makhloufi n'ira pas à Tokyo    Football - Ligue 1: Journée favorable au CRB    Haniched remplace Dékimèche    Kaïs Saïed suspend le parlement et limoge le premier ministre    Sale temps pour les islamistes    Goudjil et Boughali ripostent    Du pain sur la planche pour les députés    L'Onra est née    Le virus redouble de férocité    Le professeur Mansouri emporté par la Covid    2021 : l'année de tous les dangers    Tebboune réitère son "niet"    Washington appuie l'approche d'Alger    Moi, Tonya à l'affiche    Sean Penn refuse de tourner sa nouvelle série    Vu à Mohammadia (Alger)    Le bilan des activités de l'exercice 2020 au peigne fin    Les élus fustigent l'attitude du représentant du FLN    Poésie sur tous les fronts aux éditions Apic    M'hamed Ammar Khodja signe son retour avec deux albums    Cheikh H'ssissen, Un grand maître du chaâbi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Toute colonisation est un investissement perdu
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 06 - 2021


Ali Bourai
La justice céleste est parfaitement crédible, juste et infaillible
L'être humain, révolutionnaire malgré lui, part toujours à la recherche du progrès, réagit contre les conditions intolérables de l'existence et les perspectives sombres de son avenir. Naître dans l'indigence, vivre dans la misère et de surcroît mourir dans la pauvreté sont des traumatismes indélébiles, surtout sous l'oppression coloniale. La nature humaine, conforme à sa biologie et l'équilibre parfait du cosmos par interaction, enchaîne des mouvements d'émancipation pour sortir du circuit de l'exploitation sociale conformément à l'ordre naturel des choses.
L'Homme est tenu de rester humain envers et contre tous, afin de cultiver sa vie par la résistance. Un peuple qui refuse d'être déshumanisé, dénaturé comme une machine contrôlée et rentabilisée à outrance, qui veut rester humain avec lui-même, ses racines et son environnement, est capable de rendre l'impossible possible. C'est l'expérience de l'existence qui favorise la prise de conscience collective nationale et fait découvrir les richesses de la vie. Pour comprendre le peuple, il faut être de lui et lui ressembler car personne ne peut changer ses caractéristiques, même les systèmes de pouvoir rigides et inflexibles coloniaux.
Le citoyen doit adapter son comportement, de manière volontaire et éclairée, sans contrainte, pour que le pays ne perde pas les attributs d'une nation indépendante. Même les fléaux du ciel qui s'abattent de façon imprévisible ne tombent que sur ceux qui n'ont pas pris le soin de s'en protéger. Le peuple est la véritable richesse saine et le partenaire idéal pour tout pouvoir, soit en tant que consommateur, soit en tant que contribuable.
La dignité humaine est sacrée, la bafouer est contre-productif. Un Etat qui n'entretient pas ses élites intellectuelles/professionnelles ou les contraint à l'exil, quelle que soit la raison, est comme un malvoyant qui détruit ses lunettes de vue, devenant tributaire d'un soutien extérieur. L'ingratitude, sous toutes ses formes, est un mal qui freine le progrès et l'épanouissement social.
La logique biologique est immuable
La riposte balistique de la résistance palestinienne qui a pris au dépourvu la confrérie d'influence planétaire du Capital par l'audace de ses hommes et l'intégration efficace de missiles intelligents a ébranlé les certitudes du sionisme judéo-protestant mondial. L'Etat hébreu, imposé par la domination britannique aux Palestiniens autochtones, à majorité paysanne par l'effet misérable de la domination ottomane de l'époque, était, en plus d'une colonisation, un acte d'antisémitisme, de déracinement social et d'épuration ethnique des Juifs de l'Occident pour en faire un mandataire armé à la solde de ce tuteur.
Une entité paratonnerre, d'ailleurs bien gratifiée pour servilité, dotée d'un arsenal militaire et nucléaire de protection pour l'enraciner par la terreur, sur un territoire qui n'est pas le sien. Dans ce monde en cours de remodelage, cet Etat, qui a pris des codes et des attributs qui ne sont pas les siens et une hauteur au-dessus de sa grandeur, est devenu sans intérêt pour l'Amérique. Sa grille de lecture sur les enjeux du présent faite avec les yeux du passé n'a plus de place actuellement. Les Américains et leurs alliés traditionnels ne s'embourberont dans aucun conflit pour le bien-être des autres, fusse-t-il Israël.
À travers l'histoire, en fin de conflit, les supplétifs et mercenaires sont toujours abandonnés à leur triste sort. Fin de mission ! La mère-patrie, qui n'a d'amour que pour les siens, rejette de ses entrailles tous les autres, même les morts ne reposent pas en paix. Une des raisons qui, de façon instinctive, poussent les gens à chercher le repos éternel dans le sol natal. Ce sol mérite l'amour et tous les sacrifices pour son entretien et sa consolidation.
La volonté de se battre entre celui qui veut vivre et celui qui ne veut pas mourir n'est pas la même. Toute stratégie militaire qui ne prend pas en considération la nature humaine est vouée à l'échec. La supériorité aérienne absolue, cette stratégie ancienne, est devenue obsolète face à un essaim de missiles lancés à partir de silos sous-terrains indétectables et de drones intelligents de surcroît moins coûteux.
En termes de stratégie militaire, ceux qui ont perfectionné les capacités d'attaque de la résistance palestinienne sont en avance sur l'OTAN. On grandit de la taille de ses adversaires, sur le terrain du combat, le champ de bataille et non par le massacre de civils et d'enfants innocents ou en utilisant la force répressive maximale d'une soldatesque surarmée, bunkérisée dans sa tenue de protection, épaulée par une justice coupable d'impartialité, condamnée à condamner et à semer les graines de la haine au sein d'une société qui ne réclame que le minimum d'une vie décente. Un présent sombre entretenu par la domination n'est que le prélude du pire, et le pire pour l'Etat hébreu, c'est le drapeau blanc de la capitulation.
La vie est normalisée
Les sionistes, sous la direction d'une classe politique frelatée, qui ont régné par l'injustice, la violence et la terreur sur un territoire spolié, n'ont d'autre alternative que le chemin du retour avant le grand exode inévitable. La jeunesse palestinienne refuse d'abandonner à des colons étrangers un territoire précieux et de surcroît sacré par ses Lieux saints.
L'Occident globalisé qui s'agite ne sait plus comment résoudre cette équation coloniale complexe après tant de crimes commis dans une certitude d'impunité totale et couverte par leur bienveillance.
Les Anglais ne peuvent ignorer le grand massacre de Deir Yassin en avril 1948, l'exil forcé de ses habitants et la spoliation de leurs biens. Et bien d'autres crimes aussi monstrueux les uns les autres.
Les Français ont de la même manière commis de grands massacres en Algérie sur une population civile opprimée, surtout celui du 8 Mai 1945, en récompense au sang algérien versé pour le bien-être des Français durant les deux guerres mondiales.
1/10e de la population palestinienne tous genres et âges confondus ont vécu l'incarcération, voire l'anéantissement de l'être social, une forme de manipulation machiavélique du stress familial. Celui qui préfère ses idées à la réalité, se donne le droit de vie et de mort social sur les autres et juge en fonction de la croyance ou de l'appartenance court inévitablement à sa perte.
La Révolution algérienne qui a été un guide pour beaucoup de pays qui ont recouvré leur indépendance grâce à l'amour et à la détermination de leur peuple devrait servir d'exemple aux Palestiniens qui viennent de sortir du clanisme, des faux espoirs et des solutions mensongères des accords d'Oslo. Les règles de confrontation ont évolué au profit des Palestiniens, l'Occident n'est plus en mesure de traiter les questions géostratégiques à ses propres intérêts ni l'OTAN ne peut combler, par la force, sa récession démocratique. Pour être imperméable à la logique, la gloire de l'Amérique s'est effacée avec une cote de solvabilité très négative et une puissance dégradée.
Le Secrétaire d'Etat américain Antony Blinken tente, par transaction financière interposée, d'acheter la sécurité à ces sionistes. L'atout militaire n'est plus de mise et l'angoisse est devenue évidente. Benyamin Netanyahu, noyé dans le rêve occidental, vient de rencontrer son destin véritable, avec une jeunesse palestinienne formée à l'école de la citoyenneté, de la méthode et à l'arrière-plan de manière invisible, l'intérêt suprême du pays. Aimer sa patrie n'est en aucun cas un délit ; bien au contraire, un grand honneur.
Les conséquences volcaniques de l'effondrement de l'Etat hébreu, une bombe humaine pour une Europe réfractaire à leur retour. Une situation unique dans les annales de leur existence. Comment évaluer les conséquences d'un évènement imprévisible ? Le Président américain déclare que l'Etat fédéral ne doit pas regarder à la dépense. En ouvrant les vannes de la dépense publique, puisée d'une source intarissable, les USA croient encore présider le monde, une erreur stratégique certaine par suite d'évènements imprévisibles, importants et de nature diverse, d'autant plus que, depuis la remise en cause de l'accord de Bretton Woods, le dollar US est devenu une monnaie toxique pour l'économie mondiale, une sorte de fonds hors comptabilité.
l'effet négatif de la finance illicite
De monnaie d'échange dans les transactions commerciales indexé à l'or, il est devenu un outil de protection du leadership américain par la coercition politique, économique et militaire. Le krach de 1929 pourrait être futile par rapport à la débâcle financière à venir, par l'effet de la manipulation à grande échelle des finances illicites au profit d'un ultralibéralisme et de l'économie de l'offre, sous le poids de ses propres anomalies. Dieu a décrété que tout ce qui est sur terre est périssable. Que sont devenues les monnaies anciennes, pourtant plus conformes à la pratique usuelle de l'émission monétaire ?
Spolier l'argent des épargnants, Etat s ou individus, par dévaluation administrative, ou confisquer par voie d'autorité est le chemin qui mène droit vers la banqueroute. À cause de cette attitude, la cote de solvabilité de l'Amérique est très négative, les rivalités claniques s'intensifient, la fabrication de la psychose se diversifie, les tactiques d'intimidation et de diabolisation des opinions adverses encadrées par un arsenal de règles et de lois répressives pour éroder la confiance, alimenter la méfiance au sein de la société et, le pire, semer l'idéologie de la haine et de l'obscurantisme.
Faire une bonne lecture des évènements en cours dans le concert international
Les prévisions optimistes sur la viabilité de l'Etat hébreu des experts occidentaux formatés au moule colonial sont-elles justes ? Le code de la vie offre l'approche appropriée pour une analyse académique des problèmes de notre temps. Tenter de justifier ses propres privilèges aux dépens des autres en se figeant dans l'irrationnel d'un passé incompris n'empêche pas le mensonge de sombrer devant les réalités intrinsèques de l'existence. Ce qui est à Dieu n'est pas à l'homme ; par contre, ce qui est à l'homme est à Dieu. Le destin n'est qu'une chaîne inexorable de causes et d'effets que personne ne peut manipuler. Le mieux, c'est de posséder l'essentiel pour voyager léger, avec plus de vertu et moins de vice.
Le journal Le Monde devrait mieux s'intéresser au devenir de l'Europe. Comment absorber les vibrations de la désintégration inévitable du fédéralisme américain ? L'Algérie a suffisamment de citoyens qui veillent sur elle.
Le passé sombre du colonialisme, qui, par l'Eglise, a tenté de tuer l'être dans son enfance, ne peut être effacé par un article de presse, de surcroît tendancieux. Le colonisateur n'est qu'un prédateur qui aime les proies faciles, méprise, répand l'injustice et l'obscurantisme afin de tuer l'origine dans l'enfance. C'est ce que les sionistes voulaient faire en Palestine pour les spolier et le Maroc au Sahara occidental. Dans l'intérêt de son peuple, le pouvoir marocain devrait revoir ses prétentions abusives avant la grande dérive. Un conseil de bon voisinage.
Je dédie cette contribution à tous les défenseurs de la Palestine et les serviteurs de ses Lieux saints, en l'occurrence la mosquée al-Aqsa.
Vive l'algerie. vive la palestine intégrale. gloire à nos chouhada communs éternels.
A. B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.