Qualif. Mondial-2022 (4e journée): Niger-Algérie se déroulera finalement à 20h    Real Madrid: Benzema savoure sa bonne forme    Un membre du PNC appréhendé par les services de sécurité de l'aéroport de Paris Orly    Le grand gaspillage    Les islamistes marocains doutent de la régularité du scrutin    Incursion de près de 50 colons israéliens dans la mosquée d'El-Aqsa    Libération de 10 élèves enlevés en juillet dernier    Le procès en appel reporté au 10 octobre prochain    Un hommage a minima    Le MJS fixe un ultimatum au 30 septembre    L'aventure africaine débutera au Maroc    Trois morts et trois blessés sur la route    Mise en échec d'une tentative d'émigration clandestine    La saignée continue    Ouramdane Ahitous, le dernier forgeron d'Ihitoussen    La stèle du colonel Ali Mellah inaugurée à M'kira    Tayeb Thaâlibi inhumé au cimetière de Garidi à Alger    Reprise aujourd'hui avec Aït Djoudi    Delort et Boudaoui buteurs    Paris accuse, Washington et Canberra justifient    11 500 quintaux de lentilles et pois chiches pour lutter contre la spéculation    L'ANIE ignore les réserves des partis    Prise en charge psychologique des élèves    Vers une augmentation des tarifs    Prime de scolarité pour 61 000 élèves    Noureddine Bedoui inculpé    «L'économie nationale est dans une situation de précarité»    Trois joueurs de l'effectif de la saison écoulée retenus    Deux nouveautés chez Barzakh    Les dates officiellement fixées    Dos au mur    Des revendications en suspens: Les paramédicaux n'écartent pas le recours à la grève    Bouteflika et compassion religieuse    Mémoire indissociable    Benabderrahmane chez les sénateurs    Le remède miracle    Dites-le droit!    Le FFS est un rempart pour la patrie    «Une figure majeure de l'Algérie contemporaine»    L'épineux problème de Béjaïa    La campagne des locales sera virtuelle    L'hommage de Ramtane Lamamra    Nouvelles manifestations contre le pass sanitaire    Lamamra participe à la 76e session    Une forte baisse enregistrée    «Se battre pour défendre le film qu'on aime!»    Un concours de l'UE ouvert aux journalistes et aux artistes    Un écrivain pluriel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les groupes armés signataires se réunissent à Kidal, en présence de ministres
MALI
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 07 - 2021

Une rencontre importante s'est tenue à Kidal : la première du Cadre stratégique permanent (CSP), créé il y a trois mois par les groupes armés signataires de l'accord de paix de 2015.
En présence d'une délégation officielle nigérienne, de représentants de la médiation internationale, de la Mission de l'ONU, et d'une délégation de ministres maliens du gouvernement de transition venus afficher leur soutien à cette initiative.
Deux journées de discussions pour concrétiser ce nouveau cadre qui rassemble aujourd'hui les ennemis jurés d'hier : les ex-rebelles indépendantistes de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA) et les groupes pro-gouvernementaux de la Plateforme ont décidé ce week-end d'adopter des positions communes sur toutes les questions liées à l'application de l'accord de paix afin de faciliter et d'accélérer cette application pour le moins lente et laborieuse.
Un tournant
Des organes internes au Cadre stratégique permanent (CSP), dont c'était la première rencontre après l'officialisation de sa création au mois d'avril, doivent prochainement être installés en ce sens. Les groupes armés décident également, sur le plan sécuritaire, «d'unifier et de coordonner leurs efforts», afin de mieux protéger les populations des régions du Nord. À noter, la présence à Kidal, fief des ex-rebelles indépendantistes, de cinq ministres venus de Bamako et notamment le ministre de la Réconciliation nationale, le colonel Ismaël Wagué, l'un des auteurs des coups d'Etat du 18 août 2020 et du 24 mai 2021.
Au sein de son cabinet, on explique que le ministre Wagué est venu affirmer «la place importante et prioritaire de la mise en œuvre de l'accord dans cette période de transition», qui doit même constituer «un nouveau tournant».
La présence du colonel Wagué était une forme d'encouragement. Il s'agissait aussi, précise l'entourage du ministre, de montrer la vigilance de l'Etat sur cette initiative commune aux groupes armés.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.