Elections locales: Le MSP s'en prend à l'ANIE    Croissance factice    Conseil des ministres: Le projet de loi sur la lutte contre la spéculation adopté    Les recommandations de la CAPC: «Libérer les dossiers d'investissement et soutenir le pouvoir d'achat»    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Feux d'artifice, pétards et leur danger    13 harraga sauvés et les corps de 4 autres repêchés    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Où finira robert Lewandowski?    Pioli retient la force mentale des siens    Fortunes diverses pour les Algériens    Une loi pour protéger les institutions    «Alger sera la vitrine de la transition énergétique»    L'informel menace l'Etat    La renaissance    Les oubliés de la loi de finances    Les néo-harkis reviennent cette semaine    La main tendue de Lamamra    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    «Fatima, la fille du fleuve», une BD contre l'oubli    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    L'OMS dévoile ses chiffres    2 décès et 87 nouveaux cas en 24 heures    Vers de nouvelles hausses en 2022    OUM EL BOUAGHI : Plus de 100 spécialités proposées aux stagiaires    Livraison de la totalité des infrastructures rénovées en décembre    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Des listes passées à la moulinette    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Le HCR appelle les Etats à faciliter le regroupement familial    Les Sétifiens décidés à revenir avec un bon score    Infantino en tournée en Amérique latine    Le petit pas de Macron    La France doit "reconnaître un massacre d'Etat"    Ni excuses, ni repentance : reconnaître les crimes    L'alliance Tel Aviv-Rabat menace l'UA    Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme    Masque capillaire au yaourt et au miel    La JS Saoura et le HBC El Biar vainqueurs    L'échauffement, à bout de souffle    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



NAÂMA, MOSTAGANEM, RELIZANE , EL-TARF , JIJEL
RENTREE SCOLAIRE 2021-2022
Publié dans Le Soir d'Algérie le 22 - 09 - 2021


NAÂMA
Plus de 64 500 élèves sur le chemin des écoles
Les cloches ont retenti dans la matinée de mardi, premier jour de la rentrée des classes 2021-2022.
Dans la wilaya de Naâma, l'effectif global de la population scolaire pour cette année a atteint les 64 672 élèves pour les trois paliers : 33 145 écoliers pour le primaire dont 4 075 nouveaux inscrits dans le préparatoire et 6 426 écoliers nouveaux en première année primaire répartis sur 141 établissements scolaires ; 22 307 collégiens répartis sur 49 CEM et 9 220 lycéens répartis sur 26 lycées, a-t-on appris de la Direction locale de l'éducation.
Pour cette année, nous dit-on, le secteur de l'éducation nationale au niveau de la wilaya a été renforcé par plusieurs infrastructures, notamment la réception de groupements scolaires, de cantines, autres... l'extension et l'aménagement d'autres structures.
Concernant le transport scolaire, il est quasiment assuré dans l'ensemble des communes à travers les zones éparses.
S'agissant du livre scolaire, des points de vente des manuels scolaires sont ouverts auprès des libraires, où le livre est disponible pour tous les cycles, ainsi que la gratuité des manuels scolaires pour certaines catégories défavorisées, alors que 6 385 trousseaux ont été distribués (cartables et affaires), dont 3 006 unités ont été attribuées par la Wilaya et 3 379 par les APC, tandis que plus de 16 000 élèves nécessiteux issus des couches sociales défavorisées ont bénéficié de l'allocation de scolarité revalorisée à 5 000 DA.
Dans le même sillage, des classes (primaire et moyen) pour l'étude de la langue amazighe ont été ouvertes dans 5 communes, pour enseigner 1 864 élèves.
Pour rappel, le coup d'envoi de cette année scolaire a été donné par le premier responsable de la wilaya de Naâma, à partir de l'école Hamidat, où un exposé sur la rentrée scolaire 2021-2022 au niveau de la wilaya a été présenté aux autorités locales qui ont assisté au cours inaugural consacré aux catastrophes naturelles.
Excellente année scolaire.
B. Henine
MOSTAGANEM
C'est parti pour une nouvelle saison scolaire
Les grilles des 487 établissements scolaires de la wilaya de Mostaganem s'ouvrent à nouveau : c'est la rentrée des classes et l'occasion de faire le point sur ce retour à l'école.
Les élèves ont donc repris, hier, le chemin des classes avec la joie de se retrouver et de retrouver leurs camarades. Cette rentrée s'est globalement déroulée sans encombre pour les 3 cycles confondus. Au total, 167 980 élèves ont rejoint leurs écoles respectives.
Le respect du protocole sanitaire est toujours mis en place par les autorités concernées avec un programme de cours prédéfini.
La directrice de l'éducation précisera à cette occasion que les supports pédagogiques des trois cycles sont disponibles en quantité suffisante. Le manuel scolaire sera distribué à titre gratuit pour les élèves scolarisés issus des familles nécessiteuses, dont les listes sont fixées par les commissions de commune et de daïra.
La prime de scolarité cette année est destinée à 70 000 élèves. Pour cela, le wali a insisté sur le fait qu'elle doit être mise à la disposition des bénéficiaires dès les premiers jours de la rentrée. La solidarité concerne également l'octroi de 1 840 cartables avec les fournitures scolaires, de lunettes de vue et d'appareils auditifs pour les élèves issus des familles défavorisées.
Le transport scolaire est également assuré avec 36 bus pour tous les élèves privés de moyens de locomotion pour rejoindre à l'heure, et dans de bonnes conditions, leurs établissements.
Le secteur de l'éducation s'est renforcé avec la réception de 6 nouvelles structures (4 écoles primaires et 1 CEM) et un centre de dépistage et de suivi sanitaire pour les élèves.
Parallèlement, le secteur a bénéficié de projets d'extension d'écoles primaires (15 classes), de CEM (17 classes) et de 42 groupes éducatifs.
En prévision de la saison hivernale, un programme d'installation de 149 citernes à gaz propane est en phase d'achèvement.
Enfin, concernant la vaccination contre le coronavirus, la directrice de l'éducation a révélé que l'opération de vaccination se poursuit à un rythme soutenu, notamment avec la reprise des enseignants.
A. Bensadok
Relizane
225 794 élèves tous paliers confondus rejoignent les bancs de l'école
C'est hier matin, et dans le respect du protocole sanitaire scolaire en vigueur, que le wali de Relizane, Moulati Attallah, a présidé la cérémonie du lancement officiel de la rentrée scolaire 2021-2022, depuis le collège d'enseignement moyen Beldjilali-Mohamed, au niveau de la cité Laouelle à Relizane.
Cette rentrée a vu le retour en classes de 225 794 élèves dans la wilaya de Relizane tous paliers confondus, en pleine période d'épidémie, selon Brahmi, directeur de l'éducation nationale de la wilaya de Relizane.
M. Brahmi a opté pour une cérémonie modeste en parfait accord avec le protocole sanitaire. La situation est sous contrôle dans la wilaya de Relizane et nous faisons de notre mieux pour garantir la continuité des cours, tout en protégeant les élèves et les enseignants», a déclaré M. Brahmi.
Comme imposé par le protocole sanitaire, les éléments de la Sûreté de la wilaya de Relizane ont établi un périmètre de gestion des foules et de la circulation routière, afin d'organiser l'entrée des enfants à l'école.
Le port de la bavette étant obligatoire, toutes les personnes, du wali, en passant par le personnel de l'école et les élèves, ont fait l'objet d'un contrôle de température à l'entrée de l'établissement.
De même, lors de cette rentrée, les citoyens, notamment les parents d'élèves se sont adaptés aux conditions du protocole sanitaire scolaire, respectant les consignes de prévention et les gestes barrières.
A. Rahmane
Jijel
182 000 élèves retrouvent les bancs de classe
La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouthar Krikou, a présidé hier la cérémonie de la rentrée scolaire 2021-2022 des personnes aux besoins spécifiques à l'école des enfants handicapés sourds et muets de 40 hectares, en compagnie du wali Abdelkader Kelkal et du président de l'Assemblée populaire communale de Jijel.
L'hôte de Jijel a affirmé que son secteur travaille en coordination avec celui de l'éducation en vue d'intégrer les personnes aux besoins spécifiques en milieu scolaire normal.
La ministre a ajouté, par ailleurs, que son secteur compte 238 établissements pourvus de 900 classes, et 147 établissements spécialisés encadrés par 100 associations.
Du côté de la Direction de l'éducation de la wilaya de Jijel, on nous a fait savoir que pas moins de 182 000 élèves, tous paliers confondus, rejoignent leurs classes, tout en respectant le protocole sanitaire en vue de contrecarrer la propagation de la pandémie de coronavirus.
Le chef de l'exécutif, Abdelkader Kelkal, a affirmé que la présente rentrée scolaire a enregistré la réception de 43 classes extensibles, 17 cantines scolaires, ajoutant qu'il prévoit la réception de 3 écoles primaires dans les communes de Jijel et de Chekfa, et un lycée dans la commune d'El Aouana avant la fin de l'année en cours.
Il a souligné également que ses services ont distribué 5 500 trousseaux scolaires au profit des habitants des zones d'ombre, et plus de 32 000 primes de scolarité.
Bouhali Mohammed Cherif
El-Tarf
23 milliards de centimes réservés à l'allocation scolaire
C'est à partir du CEM Abbas-Ahmed sis au centre-ville d'El Tarf, dans une ambiance bon enfant, que les autorités locales ont donné le coup d'envoi de l'année scolaire 2021-2022.
Ensuite, c'était au tour du directeur de wilaya de l'éducation, Djillani Azzedine, d'expliquer, devant un aréopage hétéroclite de cadres du secteur, les contours de cette rentrée, en rappelant que «la wilaya d'El Tarf compte pour cette présente rentrée, 119 922 élèves répartis comme suit : 16 668 dans le cycle secondaire, 38 868 dans le palier moyen et 64 386 dans le cycle primaire. Pour ce qui est des enseignants, le secteur emploie 5 718 enseignants, à savoir 2 471 dans le cycle primaire, 1 947 dans le cycle moyen et 1 300 dans celui du secondaire. En matière de structures pédagogiques, notre secteur est composé, respectivement, de 267 écoles primaires, 77 établissements relevant du palier moyen et 35 lycées».
Abordant le volet de l'allocation scolaire de 5 000 DA, le directeur de l'éducation a révélé que « le nombre des bénéficiaires est de 46 000 élèves pour un montant réservé pour cette opération qui est de l'ordre de 23 milliards de cts. Jusqu'à ce jour, nous avons versé cette allocation à 28 383 parents d'élèves soit un taux de 61,72%. Nous avons, par ailleurs, 157 cantines scolaires».
Prenant la parole, le wali, Harfouche Benarar, a insisté sur le versement de l'allocation scolaire à tous les parents d'élèves bénéficiaires, et ce, au cours de cette semaine.
«Nous sommes tenus de conjuguer tous nos efforts pour clôturer cette opération au cours de cette semaine. C'est un impératif. Aussi, des efforts doivent être consentis pour arriver à un taux appréciable de vaccination touchant l'ensemble du personnel. 1 000 personnes vaccinées sur les 9 000 que compte le secteur est un chiffre dérisoire», a-t-il martelé.
Daoud Allam


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.