Aouchem, acte 2    Changement climatique: L'Algérie, un partenaire "stratégique et fiable" dans le bassin méditerranéen    Poursuite des travaux du séminaire de haut niveau sur la paix et la sécurité en Afrique    Lamamra : L'alliance maroco-israélienne, une jonction entre deux expansionnismes territoriaux    Enseignement supérieur: l'Algérie et la Tunisie décident de "capitaliser" les acquis de coopération    Ministre de la culture sahraoui: "nous résisterons au génocide culturel conduit par le Maroc"    Des vents forts annoncés ce vendredi sur des wilayas côtières de l'Est du pays    Les Parlements algérien et européen pour la relance de la commission interparlementaire    Rencontre FAF-FIFA-CAF: Charaf-Eddine souhaite une plus grande représentativité de l'Algérie dans les instances internationales    Le 25e Sila du 24 au 31 mars 2022    Le rôle de l'Algérie est important au sein de l'Union africaine    Intempéries : trouver des solutions aux accumulations des eaux pluviales dans les tunnels    Real : Comment Ancelotti aurait décidé de punir Isco    Claude Le Roy voit un Algérien ou un Sénégalais meilleur joueur de la CAN 2021    Coupe Arabe : Reprise de l'entrainement pour les Verts avant d'affronter le Liban    Coronavirus: au moins 5.223.072 morts dans le monde    Déclin du RND et recul du MSP    Démonstration de force des Verts    Boualia opéré avec succès    Derouaz : "Nous avons apporté les éclaircissements    Le PT fustige le gouvernement    "Le Hirak continue à faire son effet sur la conscience collective"    Libye : la présidentielle en équation    L'obligation vaccinale n'est pas à écarter    Boudiba dénonce les ponctions effectuées sur les salaires    La stabilité des prix du pétrole en jeu    Pour un re-engineering économique global de l'Algérie    Nécessité d'associer les acteurs économiques    Le Parti des travailleurs tunisien met en garde contre l'aventure du Makhzen    Le satisfecit du FFS    Le lourd défi des nouveaux élus    «Contre les inégalités et la discrimination»    La FAHB tiendra une AGEX prochainement    Les talibans demandent aux Etats-Unis de débloquer les fonds gelés    Le rapport sur l'attaque d'Inata remis au Président Kaboré    ACTUCULT    A quand «la ruée vers l'or» ?    Paix et sécurité en Afrique: Conférence de haut niveau à Oran    L'ennemi aux sept têtes    L'armée saisit plus de 3 quintaux de cannabis    Le naufrage islamiste    Le FMI affiche sa satisfaction    Unis face aux défis communs    «nous sommes sur la bonne voie»    Le ministère apporte des précisions    One night in Algéria!    Joséphine Baker, une icône d'engagement et de liberté    Des week-ends culturels à l'opéra d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un strict protocole sanitaire à l'ordre du jour
RENTREE SCOLAIRE À JIJEL
Publié dans Liberté le 16 - 09 - 2021

À l'instar des autres wilayas, le protocole sanitaire sera encore au rendez-vous pour la deuxième année consécutive à l'occasion de la rentrée scolaire 2021-22 à Jijel. Un système de prévention qui sera scrupuleusement observé pour éviter le risque de contamination ou d'apparition de cas de coronavirus en milieu scolaire. Pour l'application de ce protocole, c'est le système des groupes qui sera encore en vigueur dans les établissements scolaires des paliers primaires, moyens et secondaires. Les répartitions effectuées ont ainsi conduit à dégager 3 393 groupes d'une moyenne de 28 élèves dans le cycle primaire sur un total de 96 740 écoliers. Dans les collèges d'enseignement moyen (CEM), 1 711 groupes d'une moyenne de 32 élèves ont été dégagés sur un effectif total de 55 065 collégiens, inscrits à l'échelle de la wilaya de Jijel. Pour le palier secondaire, ce sont 1 042 groupes de 30 élèves en moyenne sur un effectif total de 30 974 lycéens qui ont été dégagés pour assurer le respect du protocole sanitaire mis en place.
Par ailleurs, et toujours dans le cadre des mesures de lutte contre le coronavirus, c'est la vaccination qui suit son cours dans le secteur de l'éducation. Selon les données recueillies, ils sont presque un millier de personnes qui ont déjà été vaccinés. Cette opération a été lancée dans le sillage de la grande campagne nationale à partir de l'unité de diagnostic et de suivi (UDS) du lycée Tarkhouche-Ahmer de Jijel, avant de s'étendre à l'ensemble de ces structures. Chargées du suivi de la santé en milieu scolaire, celles-ci ont été associées à cette opération d'envergure qui vise à vacciner l'ensemble du personnel de l'éducation, sinon encore les élèves dans une prochaine étape,
selon les prévisions annoncées. Au-delà du volet sanitaire de cette rentrée scolaire, des préparatifs sont en cours pour assurer le retour des élèves dans leurs établissements dans les meilleures conditions. En termes d'infrastructures, il est prévu l'équipement de 18 cantines scolaires par les APC. Les équipements du lycée de 1 000 places pédagogiques à inaugurer au niveau du pôle urbain de Timizert à El-Aouana sont en cours d'acquisition. Sauf que l'ouverture de cet établissement risque de ne pas être au rendez-vous pour cette rentrée scolaire. La réception de nouvelles classes dans de nouveaux groupements scolaires sont également à l'ordre du jour pour cette rentrée, qui ne verra pas l'inauguration de nouveaux établissements. Sur le plan du transport scolaire, ce sont au total 165 bus appartenant aux collectivités locales qui sont retenus pour cette rentrée scolaire.
L'effectif des élèves bénéficiant de ce moyen dans les trois paliers, qui était de 16 950 durant l'année précédente, est prévu pour augmenter, selon les données de la direction de l'éducation. Pour ce qui est de l'encadrement pédagogique, c'est le recours aux effectifs des promotions des écoles normales supérieures (ENS) qui est prévu pour pallier tout manque d'enseignants. Le recours à la suppléance sur poste vacant n'est envisagé qu'en dernier recours en cas d'un déficit dans l'effectif assurant la scolarité des élèves. Il convient toutefois de noter que les couloirs et les services de la direction de l'éducation ne désemplissent pas et connaissent une certaine pression de la part de ces diplômés universitaires en quête d'un poste de remplacement sur poste vacant.

Amor Z.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.