Du nouveau dans la brouille entre Icardi et sa femme Wanda Nara    les effets sur votre corps d'une consommation quotidienne de thé vert    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Les recommandations de la CAPC: «Libérer les dossiers d'investissement et soutenir le pouvoir d'achat»    Elections locales: Le MSP s'en prend à l'ANIE    Croissance factice    Conseil des ministres: Le projet de loi sur la lutte contre la spéculation adopté    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Feux d'artifice, pétards et leur danger    13 harraga sauvés et les corps de 4 autres repêchés    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    «Alger sera la vitrine de la transition énergétique»    L'informel menace l'Etat    relâchement au match retour    Où finira robert Lewandowski?    Pioli retient la force mentale des siens    Les oubliés de la loi de finances    Les néo-harkis reviennent cette semaine    La main tendue de Lamamra    La renaissance    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Une loi pour protéger les institutions    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    «Fatima, la fille du fleuve», une BD contre l'oubli    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    L'OMS dévoile ses chiffres    2 décès et 87 nouveaux cas en 24 heures    Vers de nouvelles hausses en 2022    OUM EL BOUAGHI : Plus de 100 spécialités proposées aux stagiaires    La loi sur la lutte contre la spéculation au menu    Des listes passées à la moulinette    Les USA proposent de dédommager les familles des victimes    Le HCR appelle les Etats à faciliter le regroupement familial    Le petit pas de Macron    La France doit "reconnaître un massacre d'Etat"    Ni excuses, ni repentance : reconnaître les crimes    L'alliance Tel Aviv-Rabat menace l'UA    Des sénateurs américains alertent sur la situation des droits de l'Homme    Masque capillaire au yaourt et au miel    La JS Saoura et le HBC El Biar vainqueurs    L'échauffement, à bout de souffle    Chanegriha salue la participation de l'Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie
Nouveau stade d'Oran
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 09 - 2021


Le nouveau stade d'Oran de 40 000 places sera doté d'une gazonnière d'une superficie d'un hectare, dont les travaux seront bientôt lancés, a-t-on appris auprès de l'entreprise réalisatrice de la pelouse hybride de cet équipement sportif. L'achèvement de la gazonnière permettra à l'Algérie de devenir le premier pays africain à effectuer des opérations de «placage et déplacage», a indiqué à l'APS, le directeur de l'entreprise concernée, Farid Bousaâd. «Si on disposait déjà d'une gazonnière au niveau de ce stade, on n'aurait pas besoin de deux mois pour procéder à la rénovation de la pelouse. Une telle opération nécessite un travail d'une semaine dans les stades modernes un peu partout dans le monde. Elle se fait d'une manière périodique à l'issue de chaque saison footballistique», a-t-il poursuivi. Le wali d'Oran, Saïd Saâyoud a instruit, lors d'une visite d'inspection sur les lieux jeudi passé, le maître d'ouvrage du stade, à savoir la Direction locale des équipements publics (DEP), «de prendre en charge et rapidement le dossier de la gazonnière en question», rappelle-t-on. La pelouse du stade d'Oran vient de subir des travaux de régénération ayant suscité une polémique, d'autant plus que cet équipement, non encore livré officiellement, n'a accueilli qu'un seul match en juin dernier entre la sélection algérienne des joueurs locaux et la sélection A du Liberia (5-1). «Il s'agit d'une opération ordinaire et routinière qui se fait dans tous les stades modernes, sauf qu'au niveau de ce stade, l'absence d'une gazonnière oblige à une opération de régénération de l'herbe qui prend environ deux mois», a encore expliqué M. Bousaâd. Le nouveau stade d'Oran, qui relève d'un grand complexe sportif en cours de réalisation dans la commune de Bir-el-Djir (est d'Oran), est pratiquement achevé. Le taux d'avancement de ses travaux a atteint les 96%, selon le maître d'ouvrage. Ce site abritera, entre autres, les cérémonies d'ouverture et de clôture de la 19e édition des Jeux méditerranéens prévus à Oran du 25 juin au 5 juillet 2022.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.