Le Président Tebboune rencontre à Rome des représentants de la communauté algérienne établie en Italie    Sétif: lancement des services de la finance islamique dans deux agences de la BEA    L'ONU et l'UA appelées à assumer leurs responsabilités envers le peuple sahraoui    Flambée des prix du carburant au Maroc: les transporteurs de marchandises menacent d'une grève nationale    L'émir Abdelkader a unifié les Algériens dans la lutte contre le colonisateur français    Belmehdi: tous les secteurs "mobilisés" pour la réussite de la saison du hadj    La loi sur l'investissement dynamisera davantage la diversification économique    "Tels des esprits affables qui murmurent", Smaïl Yabrir signe son premier recueil de nouvelles    Tennis de table/Coupe d'Afrique : quatre pongistes algériens présents au Nigéria    APN : les députés adoptent le projet de loi sur les procédures de saisine et de renvoi devant la Cour constitutionnelle    Le Président Tebboune quitte Alger à destination de l'Italie    ANP: 4 éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés en une semaine    Algérie-Tunisie: la coopération consulaire passée en revue à Tunis    "Mamlaket el hacharat", un spectacle pour enfants sur les valeurs de la "solidarité" et la "vérité" entre individus    Real : Eden Hazard ne lâche pas l'affaire    Klopp désigné entraineur de l'année en Angleterre    Man City : "Nous versons le salaire que nous pouvons à Haaland"    Affaire GB Pharma: Ouyahia et Sellal condamnés à 3 ans de prison    Nouveau code de l'investissement: Les délais de traitement des dossiers considérablement réduits    Voirie, réfection des trottoirs, éclairage public...: Opération d'aménagement sur l'axe de Ras El-Aïn    Es-Senia: Aménagement et embellissement extérieur à la zone d'activité    Pour accompagner les hôtes d'Oran aux Iles Habibas: Une soixantaine de jeunes en formation de guides touristiques    Une coopération heureuse et profitable    Belani: Les régimes marocain et israélien ont le même ADN    Ligue 1 - Mise à jour: Une dernière chance pour l'Entente    Nora, Saliha et les harkis    Tirage au sort jeudi en ligne    Al-Khelaïfi va annoncer de grands changements    Erik ten Hag annonce la couleur    La méthode Ankara    L'ONU entame sa visite au Xinjiang    Des dizaines de colons envahissent la Mosquée Al-Aqsa    La gauche tente de nouveaux visages    L'Algérie peaufine sa stratégie africaine    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Un réseau national tombe à Berrahal    31 décès et 1.511 blessés en une semaine    Les raisons de l'union patronale    Elle m'a battu, puis m'a devancé...    La démonstration des Forces navales    Le procès a failli «dégénérer»    Un long fleuve tranquille    Accueil triomphal pour Amin Zaoui    29 titres retenus par le jury    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les explications d'Aïmene Benabderrahmane
Révision du système des subventions
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 11 - 2021

Le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, a présenté, en fin de journée d'hier, le projet de loi de finances 2022 devant les députés de l'APN ; une Assemblée où, pour la première fois depuis la législature de 1997, ne siège aucun parti de l'opposition démocratique.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Dans son long exposé devant les députés, le Premier ministre a défendu les options du gouvernement, en inondant les parlementaires de chiffres.
Ainsi, Aïmene Benabderrahmane a défendu la décision de suppression des subventions généralisées et la création d'un dispositif national de compensation au profit des ménages nécessiteux, expliquant que l'Exécutif a opté pour le soutien des familles, à travers des aides financières directes, au lieu du soutien du prix des produits.
« Nous avons décidé de soutenir les familles et non pas les produits », a-t-il lancé, en insistant sur la révision de l'approche en matière de politique des subventions, en optant pour une approche plus porteuse pour l'économie nationale. Les familles seront aidées, a-t-il indiqué, à travers « les augmentations des salaires et les aides financières ».
Selon lui, la suppression des subventions généralisées mettra fin à certains phénomènes comme le gaspillage et la contrebande de certains produits dont les prix sont soutenus par l'Etat. Pour l'année 2022, le montant des transferts sociaux est estimé à 1 942 milliards de dinars, ce qui représente 8,4% du PIB, en baisse de 131,2 milliards de dollars (6,3%) par rapport aux prévisions de la loi de finances complémentaires 2021.
L'orateur a défendu également ce qu'il appelle « les orientations stratégiques de l'Etat » qui ont déjà été portées dans le plan d'action du gouvernement. Parmi ces orientations, la réforme du système fiscal qui vise, entre autres, à renforcer la justice fiscale et à réduire la pression fiscale sur les ménages et les travailleurs, à travers la révision de l'impôt sur le revenu global (IRG).
Le Premier ministre a affirmé que l'année 2022 doit être consacrée à poursuivre l'encouragement de la diversification de l'activité économique et de réduire la dépendance aux hydrocarbures, à reprendre les équilibres financiers à moyen terme, et à poursuivre le soutien de l'Etat aux couches défavorisées. Selon les chiffres qu'il a présentés, l'Algérie a exporté pour 2,2 milliards de dollars hors hydrocarbures durant les premiers six mois de 2021, soit une hausse de 100% par rapport à la même période de 2020.
Quant aux importations, elles ont atteint 18,8 milliards de dollars au premier semestre de l'année en cours. Pour 2022, le Premier ministre prévoit un taux de croissance de 3%, une facture des exportations des hydrocarbures de 27 milliards de dollars.
Il prévoit une balance commerciale positive avec un excédent de plus de 3 milliards de dollars à partir de 2023 grâce, a-t-il expliqué, à la hausse des exportations soutenues par la hausse des prix des hydrocarbures et la baisse de la facture d'importation.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.