Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Le renforcement des capacités de combat de l'armée sahraouie, une des priorités pour 2022    Football / Algérie : Djahid Zefizef nouveau manager général des Verts    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le Chabab réussit la passe de trois    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



10 000 hectares réservés à la céréaliculture à El-Ménéa
Agriculture
Publié dans Le Soir d'Algérie le 30 - 11 - 2021

Une superficie globale de 10 000 hectares sous pivots a été réservée à la céréaliculture, à travers la wilaya d'El-Menea, au titre de la saison agricole 2021-2022, a indiqué hier la direction locale des services agricoles (DSA).
Une surface de 9 000 ha sera ensemencée en blé dur, 800 ha en orge,100 ha en blé tendre et autant en avoine au niveau des exploitations agricoles situées dans les régions de Hassi-Lefhal, Hassi-Ghanem, Hassi El-Gara et El-Menea, a affirmé à l'APS le DSA d'El-Menea, Youcef Mosbah.
La campagne labours-semailles, qui a débuté le week-end dernier, s'annonce sous de «bons auspices» dans la wilaya d'El-Menea, marquée une pluviométrie en cette fin du mois et par une hausse «appréciable» de la superficie à emblaver sous pivot, soit 10 000 ha consacrés à la céréaliculture, contre 8 000 ha l'an dernier. La surface consacrée à la production céréalière sous pivots a connu une courbe ascendante depuis 2010, passant d'un millier d'hectares à 5 000 ha en 2018, avant d'atteindre les 10 000 ha en 2021, a souligné le DSA.
L'extension de la superficie destinée aux cultures céréalières sous pivot s'est effectuée suite à une intensification de la sensibilisation sur l'importance d'un tel secteur stratégique, la mise en valeur de nouveaux périmètres agricoles et la création à El-Menea de l'Office de l'agriculture saharienne pour le développement de l'agriculture industrielle (Odas). L'office est chargé de promouvoir le développement des cultures stratégiques, notamment le développement des grands périmètres de cultures stratégiques (céréaliculture) et des unités maraîchères et laitières induisant le développement d'unités agroalimentaires. Il est l'instrument de mise en œuvre de la politique nationale de promotion et de développement des cultures dites stratégiques, pour réduire les importations et consolider la sécurité alimentaire de notre pays, a expliqué le DSA.
Dans les zones arides et semi-arides caractérisées par une mauvaise distribution des précipitations dans le temps et dans l'espace, l'irrigation par pivot et l'initiation aux techniques culturales constituent les moyens essentiels pour améliorer les rendements à un niveau assez élevé en matière de céréaliculture, ont expliqué les services de la DSA.
Pour garantir une meilleure saison agricole avec des rendements performants, la DSA a lancé une série de campagnes de sensibilisation au profit des agriculteurs de la région pour leur expliquer l'itinéraire technique et les méthodes d'entretien des cultures céréalières, à travers la lutte contre les herbes nuisibles et la fertilisation des sols.
La première ferme pilote de l'agriculture saharienne sous pivots, d'une superficie de près de 1.800 ha, a été lancée en 1988 à El-Menea par un céréaliculteur qui s'est spécialisé, outre les céréales et le maraîchage, dans la production de la semence sélectionnée, devenue également une ferme «école» et un exemple d'investissement dans la culture stratégique (céréales, pomme de terre, lait et dérivées..).
La DSA d'El-Menea s'attend à une production de plus de 500 000 quintaux de céréale pour la campagne 2021-2022.
La wilaya a engrangé, durant la campagne de moisson 2020-2021, une production céréalière de 373 317 qx, dont 322 684 qx de blé dur, 24 806 qx de blé tendre et 25 820 qx d'orge, avec un rendement de pointe de 68,25 qx/ha de blé dur, 85,85 qx/ha de blé tendre et 54,05 qx/ha d'orge, selon les données du secteur.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.