Appel au prochain sommet africain à annuler la décision d'adhésion de l'entité sioniste à l'UA    Ronaldo mécontent contre un site qui a sous estimé sa valeur marchande    CAN 2021 : Les Comores consternés par les sanctions de la CAF    Deux militaires tombent au champ d'honneur sur la bande frontalière Hassi Tiririne à In Guezzam    Coronavirus: 1870 nouveaux cas,1055 guérisons et 6 décès    Championnat d'Algérie de jeux d'échecs: Benamar Sihem et Alaeddine Boularnes sacrés    L'Equipe, un quotidien sportif sous influence de la perfidie marocaine    Recueillement à la mémoire de Benhamouda à l'occasion du 25e anniversaire de son assassinat    Sommet ouest-africain pour évoquer la crise au Burkina Faso    Coupe du monde des clubs : un trio d'arbitre algériens retenu pour le rendez-vous des Emirats arabes unis    Drogue: plus de 6.700 toxicomanes pris en charge durant le 1er semestre 2021    Secousse tellurique de magnitude 3,7 à Médéa    Ces deux pistes qui font réfléchir Mehdi Zerkane    Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Une politique difficile à mettre en œuvre    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    L'Algérie envoie une troisième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Des enjeux plus grands qu'un sommet    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Jungle/Pub sur Internet ?    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    «Le pays est toujours ciblé»    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le FLN conserve son leadership, percée des indépendants
RESULTATS DES ELECTIONS LOCALES ANTICIPEES
Publié dans Le Soir d'Algérie le 01 - 12 - 2021

Les résultats préliminaires des élections locales anticipées qui se sont déroulées samedi dernier rendus publics, hier en fin de journée, confirment le maintien de la suprématie du parti du Front de libération nationale en tête du peloton, aussi bien au niveau des Assemblées populaires communales que celles des wilayas, avec, cependant, le Rassemblement national démocratique qui maintient son second rôle, alors que l'on enregistre une percée notable des candidats indépendants.
M. Kebci - Alger (Le Soir) - Un vieux front du pouvoir qui a réussi à récolter, selon le président de l'autorité nationale indépendante des élections qui a animé une conférence de presse, 5 978 sièges au niveau des APC, une majorité absolue obtenue dans pas moins de 123 communes et une majorité relative au niveau de 522 autres communes. Vient en seconde position le RND avec 4 584 sièges, répartis sur notamment 27 communes où il a obtenu la majorité absolue et 331 autres communes où il sera contraint de contracter des alliances pour avoir obtenu une majorité relative.
En troisième position, pointent les candidats indépendants qui ont pu arracher 4430 sièges et obtenu une majorité absolue dans 91 communes et une majorité relative au niveau de 334 autres communes. Vient ensuite le front el Moustakbal qui s'est adjugé 3 262 sièges qui lui ont permis, notamment, d'avoir des majorités absolues dans 34 communes et des majorités relatives dans 228 autres communes. Arrive par la suite le mouvement el Binaa avec 1 844 sièges, 17 majorités absolues et 125 majorités relatives, talonné de près par le MSP qui a obtenu 1820 sièges, 10 majorités absolues et 101 autres majorités relatives.
Le duo islamiste est suivi du FFS avec 989 sièges, 47 majorités absolues et 65 autres majorités relatives.
Ceci en ce qui concerne les APC, alors que l'on retrouve la même architecture ou presque en ce qui concerne les résultats portant renouvellement des membres des APW. Avec, de prime abord, cette remarque faite par Mohamed Charfi liée au fait qu'aucune majorité absolue n'a été enregistrée dans les 58 assemblées de wilaya du pays. Ensuite, le fait que dans 14 APW, deux ou plus de deux listes se partagent des majorités relatives, ce qui augure de rudes tractations et pour l'élection des P/APW et pour la constitution des exécutifs de ces assemblées. Des assemblées où le parti FLN tire aussi son épingle du jeu avec 471 sièges obtenus et des majorités relatives dans 25 APW. Il est suivi de près des candidats indépendants qui comptabilisent 443 sièges et dix majorités relatives. À la troisième marche du podium, on retrouve le RND qui a arraché 366 sièges et 13 majorités relatives, le front el Moustakbal avec 304 élus et 5 majorités relatives dont celle au niveau de l'APW d'Alger. Viennent ensuite et successivement le MSP et el Binaa avec respectivement 239 sièges et 5 majorités relatives et 230 sièges et 3 majorités relatives. Et le FFS, qui arrive à la neuvième place avec 45 sièges et deux majorités relatives (Béjaïa et Tizi-Ouzou), est devancé par Sawt Echaâb avec 82 sièges et Fadjr Jadid qui a arraché 45 sièges mais avec une seule majorité relative.
Aussi, le président de l'Anie a révélé que le nombre d'électeurs qui se sont exprimés pour les APC était de 7 514 422, soit un taux de participation de 36,58 %, des voix dont il faudra déduire pas moins de 1 136 378 bulletins nuls, ce qui donne 6 377684 voix exprimées. Quant au taux de participation aux élections pour les APW, il est de 34,76%, puisque 6 902 222 électeurs ont voté, avec le nombre effarant de bulletins nuls qui est de l'ordre de 1 340 865. Et en dehors de cette arithmétique, le président de l'Anie a estimé que les élections de samedi dernier étaient «exemplaires en tout point de vue pour s'être déroulées, selon lui, en toute transparence, en toute démocratie et en toute liberté».
Pour Charfi, «il n'a pas été enregistré de dépassements de nature à attenter à l'opération électorale».
Ceci dit, après la publication de ces résultats provisoires, il faudra, par la suite, attendre celle des résultats définitifs à l'expiration des délais de recours prévus par la loi organique portant régime électoral. À ce titre, la loi électorale accorde à toute liste de candidats aux élections des assemblées populaires communales et de wilayas, à tout candidat et tout parti participant aux élections, la possibilité de «contester les résultats provisoires devant le tribunal administratif territorialement compétent dans un délai de 48 heures qui suit la proclamation des résultats provisoires».
Le tribunal administratif doit, dans ce cas, «statuer dans un délai de 5 jours francs, à compter de la date de recours». L'article 186 de la loi électorale stipule que «le jugement du tribunal administratif est susceptible d'appel dans un délai de 3 jours francs, devant le tribunal administratif d'appel territorialement compétent, à compter de la date de notification du jugement». Un tribunal qui doit, conformément à la loi, «statuer dans un délai de 5 jours francs, à compter de la date d'introduction de l'appel».
La loi électorale souligne que «l'arrêt du tribunal administratif d'appel n'est susceptible d'aucune voie de recours». Cela dit, et en cas de recours juridictionnels, «les résultats deviennent définitifs après le prononcé du jugement», consacre ladite loi, qui prévoit également que dans les deux cas, «les résultats définitifs sont publiés par le coordinateur de la délégation de la wilaya de l'Autorité indépendante», et que «les résultats définitifs ne sont pas susceptibles de recours».
M. K.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.