Contrôle commercial: Plus de 145.000 affaires devant la justice en 2021    Formation continue et échange de connaissances: Accord de partenariat entre Djezzy et l'ESI    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle (DAIP): Plus de 2.500 bénéficiaires titularisés dans leurs postes d'emploi    Diplomatie olympique    Equipe nationale: La douche Froide    Football - Ligue 1: Les prétendants sans pitié !    Suite à un «raz-de-marée» de contaminations dans les universités: Suspension des cours en présentiel jusqu'au 29 janvier    Affaire de l'escroquerie d'étudiants algériens: 11 mis en cause placés en détention    Covid-19 : une urgence nationale    «Dhakhira» Implosée    L'UA adopte le «plan Tebboune»    Pas avant le ramadhan    L'ANP trône sur le Maghreb    Les sénatoriales à l'épreuve des alliances    En deux temps, trois mouvements    Bougherara veut résilier son contrat    Slimani doit encore patienter    Les Verts se projettent sur le Qatar    Tosyali lance sa deuxième usine à Oran    Le nouveau challenge de Nasri    N'est pas influenceur qui veut!    Les parents d'élèves soulagés    L'après Haddadou se prépare    Bouslimani affiche ses intentions    Hommage à Abderrezak Fakhardji    Le ministère approuve le financement de 18 opérations    Mohamed Chafaa n'est plus    Algérie : Le Roy explique le fiasco    Oran: décès du moudjahid et chef d'entreprise Cherif Athmane    Diplomate sahraoui: l'occupant marocain essuie un nouveau revers    Crise malienne: l'Union africaine salue et soutient l'initiative du Président Tebboune    19 joueurs de l'EN ont quitté Douala pour rejoindre leurs clubs    Abderrezak Sebgag: "L'élimination de la sélection algérienne ne diminue en rien de sa valeur"    Maroc : craintes d'une aggravation de l'endettement des ménages    Libye: début de réunification de la banque centrale    Le décret exécutif fixant les missions de la CRTF publié dans le Journal officiel    Le wali d'Alger prend des mesures préventives contre la propagation du Coronavirus    Covid-19 : l'affluence sur le dépistage pourrait briser la chaîne de transmission du virus    L'Hôpital militaire universitaire d'Oran unique à l'échelle nationale et arabe à pratiquer la chirurgie mini invasive    Le Mali veut réviser ses accords de défense avec la France    Khalida Toumi, une femme à bout...    503 dossiers de candidature déposés    Le procès en appel de Hamel reporté au 9 février    Le procès de l'ancien wali Abdelwahid Temmar reporté au 27 janvier    Plus de 80 auteurs maintenus au concours littéraire Mohammed-Dib dans sa 8e édition    La pièce Habibi : une synergie à trois voix pour dénoncer les violences de genre    Hassan Kacimi: «Etre attentif à ce qui est en train de se produire autour de nous»    Il y a soixante huit ans naissait la Révolution algérienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Nous avons atteint nos objectifs»
FFS :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 05 - 12 - 2021

Défendant la participation du parti aux dernières élections locales, les dirigeants du FFS ont affirmé que les objectifs de cette participation ont été atteints malgré le score mitigé et l'absence quasi-totale dans la majorité des wilayas du pays.
« Nous avons réalisé nos objectifs », a proclamé Hakim Belahcel, membre de l'instance présidentielle du FFS, hier, lors d'une conférence de presse animée au siège du parti.
Le premier secrétaire national du parti, Youcef Aouchiche, a défendu la participation de sa formation « dans un contexte politique hostile », affirmant que « tous les objectifs assignés à cette participation sont atteints ».
Malgré les résultats mitigés (938 sièges APC et APW, dont la plupart en Kabylie) et la participation très limitée du parti aux élections locales, les dirigeants du parti se disent satisfaits, et notent même une amélioration par rapport aux locales de 2017.
Une légère évolution en nombre d'élus locaux et d'APC remportées en Kabylie qui est expliquée par diverses raisons qui n'ont rien à voir avec la force de mobilisation du parti.
En effet, dans plusieurs communes, le FFS s'est présenté seul au scrutin et a remporté la totalité des sièges. Dans de nombreuses autres, il y avait uniquement deux listes en lice, permettant au parti d'avoir un nombre supérieur d'élus par rapport à 2017, où le nombre de listes dans chaque commune dépasse parfois cinq.
À cela, il faut ajouter l'absence du RCD, éternel rival du FFS dans la région. Pour les APW de Tizi-Ouzou et de Béjaïa, le FFS a enregistré un recul en matière de nombre d'élus, que M. Aouchiche justifie par la multitude des listes de candidats qui étaient en lice.
Les deux conférenciers ont évoqué des dépassements enregistrés avant et durant le jour du vote, dénonçant par là même des cas de fraude. Ainsi, une cinquantaine de listes de candidature du parti a été rejetée par les délégations de l'Autorité nationale indépendante des élections (Anie) de « manière injuste et sans arguments », selon eux.
Le jour du vote, Hakim Belahcel dénonce la fraude électorale et parle de bourrage des PV au lieu du bourrage des urnes pratiqué dans le passé.
Documents à l'appui, il cite des cas où le nombre des voix exprimées est de beaucoup inférieur au nombre des voix attribuées aux partis politiques. Des recours ont été introduits. Aussi, le premier secrétaire a évoqué l'argent sale qui a influencé, selon lui, les résultats dans certaines communes et intervient même dans le choix des P/APC.
M. Aouchiche a dénoncé la loi électorale la qualifiant de « déclaration de guerre contre les partis politiques », appelant à sa révision profonde, plaidant pour la suppression du principe des listes ouvertes.
Sur le plan politique, le conférencier a appelé à la libération des détenus d'opinion, à l'ouverture des champs politique et médiatique, et à l'ouverture d'un dialogue national inclusif, afin de sortir le pays de la crise multidimensionnelle qu'il traverse.
Karim A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.