Clôture des travaux de la 8e session de la Grande commission mixte algéro-égyptienne    Migrants tués par la police marocaine : le chanteur nigérian Seun Kuti annule un concert au Maroc    Boughali propose la création d'un mécanisme diplomatique préventif de soutien à la sécurité internationale    Mostaganem: le moudjahid Djelloul Benderdouche n'est plus    Le Président Tebboune reçoit la PDG de la compagnie américaine "Occidental Petroleum Corporation"    Goudjil appelle les Algériens à resserrer les rangs et à adhérer à l'initiative du Président de la République    PAP: Abdelmadjid Azzedine élu président du Groupe géopolitique de l'Afrique du Nord    JM/handball/ dames Gr.B : le point après la 1re journée    JM/ Tennis de table: Bouloussa éliminé en quart après un parcours honorable    Pétrole: l'Algérie augmentera sa production de pétrole de 16.000 b/j en août    Infirmières agressées à Beni Messous: le suspect placé en détention provisoire    La mission de l'ONU au Mali prolongée d'un an    Sonelgaz: l'exportation de l'électricité s'effectue quotidiennement    JM: tableau des médailles    Grâce au nouveau gisement de gaz: L'Algérie pourra honorer ses nouveaux engagements d'exportation    L'ennemi n'est-il plus le même ?    L'enjeu des Jeux    L'art subtil du mensonge face aux enjeux de vérité: De la stratégie de l'araignée à la politique de l'autruche (1ère partie)    Affaires religieuses: l'Aïd El Adha célébré le samedi 9 juillet    En attendant des solutions adaptées: 600.000 élèves quittent les établissements scolaires chaque année    22 carrières enveniment le quotidien des habitants de Sidi Ben Yebka: Des élus locaux réclament un changement de l'itinéraire des camions    Cinq personnes arrêtées: Démolition de constructions illicites à Haï Ellouz    L'AUBAINE DU GAZ    L'Algérie pouvait-elle mieux faire ?    Sidi Bel-Abbès: Le Festival international de danse populaire de retour    Les noms de lieux : grands témoins d'une culture plurilingue    Galtier s'est mis à dos le vestiaire niçois    JM : ouverture de journées du théâtre méditerranéen    Darradji va coûter cher au club    Fin d'aventure pour les Algériens    Les contractuels maintiennent la pression    Guterres appelle à des efforts pour désamorcer les tensions    Au moins 22 terroristes neutralisés dans le sud-ouest    Les Parlements rivaux tentent l'alibi    Alger rebat les cartes    La grande vadrouille    Ooredoo au chevet des démunis    À qui profitera l'Aïd?    «Les guerres hybrides ont aboli les frontières»    Comment reconstituer le front intérieur    Les vertus de la communication interactive    Une autre victoire pour l'Algérie    Kessié en salle d'attente    Adam et les amours contrariés    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes    L'Algérie à l'écran    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Fin de la 4e édition de la foire de la figue
Béjaïa
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 12 - 2021

La quatrième édition de la foire de la figue, organisée annuellement par l'Association des producteurs de la figue de la wilaya, s'est tenue du 6 au 8 décembre 2021 au niveau de la Maison de la culture de la ville de Béjaïa avec la participation d'une soixantaine d'exposants venus des wilayas de Tizi-Ouzou, Bouira, Alger, Sétif, Touggourt et Béjaïa.
Ce rendez-vous dédié à la figue et aux produits du terroir a drainé une foule de visiteurs des différentes localités de la wilaya. Si la figue a constitué la vedette majeure de l'événement, cette nouvelle édition a aussi accordé de larges espaces aux différents produits du terroir, à l'image de produits de l'artisanat traditionnel de l'huile d'olive, du miel et de produits de la ruche.
Sakhi Mohamed, président de l'Association des producteurs de la figue de la wilaya de Béjaïa a déploré «une nette baisse» de la production de figues lors de cette campagne 2021. «La production de figues a considérablement chuté passant de 12 7000 qx récoltés durant les précédentes campagnes à près 110 000 qx cette saison, selon les estimations de la Chambre de l'agriculture de la wilaya. La raréfaction des pluies, les températures élevées et les incendies de l'été passé même si notre région n'a pas été touchée par les feux, ont durement impacté une meilleure production du fruit», a signalé le président de l'Association des producteurs de la figue de la wilaya de Béjaïa.
Abondant dans le même sens, Kouache Kamel, apiculteur et producteur de figue de Béni Maouche a expliqué que le stress hydrique et les incendies enregistrés l'été dernier, ayant fait grimpé de plusieurs degrés la température, ont été autant de raisons à l'origine «d'un taux important d'avortement du fruit avant d'atteindre le stade de maturation ».
Mezmat Hassiba, inspectrice phytosanitaire au niveau de la Direction des services agricoles de la wilaya de Béjaïa n'a pas manqué à son tour de mettre l'accent sur l'apparition de deux nouveaux insectes destructeurs à l'origine de dépérissement de figuiers.
«Ces deux insectes découverts depuis deux ans détruisent totalement l'arbre fruitier et l'unique remède reste l'arrachage et l'incinération du figuier», explique l'inspectrice phytosanitaire de la DSA de Béjaïa.
Dans sa déclaration au Soir d'Algérie, Sahki Mohamed, président de l'Association des producteurs de figues de la wilaya de Béjaïa regrette «l'absence de circuits de commercialisation de la figue». «Si la figue de Béni Maouche est labéllisée depuis plus de six ans, il reste que sur le terrain, rien n'est fait pour la création de circuits de commercialisation du fruit. À chaque événement agricole, ils (les pouvoirs publics) nous promettent de mettre à la disposition des producteurs des moyens appropriés pour booster notre production et améliorer la qualité de notre produit, reconnu hautement supérieur mais les engagements ne sont pas concrétisés sur le terrain», a déploré Sahki Mohamed qui est le plus grand producteur de figues de la wilaya avec plus de 1 200 figuiers dans la région de Béni Maouche.
Par ailleurs, il convient de souligner que le niveau moyen de la récolte de la figue cette saison n'a pas manqué d'impacter les prix de cession du fruit établi entre 800 et 1 800 DA le kg.
A. Kersani


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.