Complexe sidérurgique de Bellara: exportation de 100.000 tonnes de produits ferreux en 4 mois    Algérie ferries: ouverture des ventes des titres de transport pour la saison estivale    Position de l'UE sur le Sahara occidental: vaine tentative de Rabat de contourner la légalité internationale    Dimajazz de Constantine: la troupe ONB et Samira Brahmia en clôture    Man City : Grealish prend la défense de Mahrez    Campagne de prévention et de sensibilisation sur les risques liés à la saison estivale    Boxe/Mondiaux féminins 2022: Khelif et Chaïb en lice lundi    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Ligue 1 (30e j): l'USMA s'offre le derby face au MCA (1-0)    Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée    PSG : Mbappé a fait son choix    HCLA : la fierté linguistique n'est pas synonyme de renfermement    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    Cour d'appel du Tribunal militaire: Peines confirmées pour Bounouira, Belekcir et Zitout    Ligue 1: Un championnat professionnel dites-vous ?    Tebboune en Turquie: Un nouvel élan à la coopération bilatérale    Poutine et la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision    Centre d'enfouissement de Hassi Bounif: Une autonomie financière grâce à la valorisation des déchets    Khenchela: 5 morts et 2 blessés dans une collision    Les plages de la corniche passées au peigne fin: Les constructions illicites, les espaces verts et l'éclairage en ligne de mire    Fluctuations des données    Partenariat: Les raisons de l'abandon du projet « Desertec »    L'école et l'arche sociale mouvante    La culture du vivre-ensemble commence à l'école    Tlemcen: Un «Souk Okadh» avec une touche locale    Brèves Omnisports    La Turquie prête à discuter    Affrontements entre groupes armés à l'ouest de la capitale    Entre l'Eurovision et Marioupol    Le produit national à l'honneur    Coups de théâtre à la cour d'Alger    Un réseau de trafic de psychotropes démantelé    Un test de taille pour l'Exécutif    Le nouveau plan de circulation    «Nous amorçons une nouvelle étape»    L'Algérie assure ses arrières    6 ans de prison pour deux douanières    L'université apporte sa touche    Salah rassurant avant la finale    Chams Eddine Djebassi en concert    Sortie à Alger    Comment valoriser le legs ancestral    Initiative de rassemblement: Boughali appelle à répondre à l'appel du président de la République    Ouargla/Tamanrasset: large affluence du public aux portes ouvertes sur la santé militaire    Chanegriha installe le nouveau DGDSE    A quels scénarios s'attendre ?    Biatour annonce sa candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le sachet de lait subventionné toujours rare
Bouira
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 01 - 2022

Les années se suivent et se ressemblent à Bouira : la rareté du lait en sachet est toujours là pour rappeler au citoyen de la wilaya que rien n'a vraiment changé. Pourtant, ce problème a maintes fois été évoqué avec les responsables, et la presse a même rapporté le cas de cette laiterie de Chorfa, achevée et prête à entrer en production depuis 2016, mais toujours bloquée à cause du refus de l'Onil (Office national interprofessionnel du lait) de lui accorder sa quote-part de lait en poudre.
Ce problème a, encore une fois, été évoqué cette semaine par le DSA de Bouira, El Bouali M'hamed, qui intervenait sur les ondes de Radio Bouira, et qui a indiqué que le propriétaire de la laiterie de Chorfa a été prié de démarrer la production en optant au début sur la collecte du lait de vache, largement disponible au niveau de la wilaya, le temps d'intervenir auprès de l'Onil pour lui arracher sa part du marché en poudre de lait importée et subventionnée. Cependant, et toujours selon le DSA, aucune réponse n'est parvenue de la part de cet investisseur pour le moment.
Cela étant, au niveau de la wilaya de Bouira, il faut rappeler que pour satisfaire ses besoins en matière de lait en sachet subventionné dont les besoins de la wilaya s'élèveraient à quelque 30 millions de litres par an, la wilaya qui dispose de deux mini-laiteries dont la production totale ne dépasse guère les 20 000 litres par jour, se voit obligée de se rabattre sur les laiteries de Draâ-Ben-Khedda, les Pâturages de Tizi-Ouzou et laiterie Soummam de Béjaïa.
Or, avec les problèmes de transport et dès fois, le manque de quantités suffisantes rapportées depuis ces deux wilayas, la wilaya de Bouira se retrouve toujours sous pression de ce produit, à savoir le lait en sachet subventionné qui est très demandé par le citoyen dont le pouvoir d'achat s'est largement détérioré ces dernières années.
Cela étant, il faut rappeler que côté production laitière, la wilaya de Bouira avec son cheptel bovin et ovin qui s'élève à plus de 46 000 têtes dont 38 293 vaches laitières, produit plus de 43 millions de litres par an dont 38 millions pour le seul lait de vache. La quantité collectée annuellement avoisine les 10 millions de litres. Une quantité très importante mais qui est généralement collectée pour les laiteries des autres wilayas.
Or, les besoins de la wilaya sont à chercher du côté du lait en sachet subventionné. Là, on revient toujours à ce problème du refus inexplicable de l'Onil à octroyer sa part de lait en poudre pour la laiterie de Chorfa dont la production dès le début pourrait atteindre selon son propriétaire, les 40 000 litres par jour. Pour le lait de vache et quand bien même la collectte se ferait et la production entamée, celle-ci ne profiterait jamais aux petites bourses qui cherchent à longueur de semaine, le fameux sachet de lait à base de poudre subventionnée, ou celui de lait de vache dont le prix dépasse tout entendement, soit les 65 à 70 dinars le litre.
Rappelons que le wali de Bouira a déclaré récemment que sur une quinzaine de projets d'investissement achevés depuis des années, il a réussi à débloquer 9 à l'échelle locale et les dossiers de 6 autres sont envoyés à la commission nationale présidée par le Premier ministre pour les débloquer. Espérons que parmi ces projets débloqués figure celui de la laiterie de Chorfa, projet très ambitieux et très bénéfique pour la wilaya surtout avec la création de dizaines d'emplois dans la région et un apport quotidien de plus de 40 000 litres de lait en sachet subventionné qui réglera à coup sûr le problème de la pénurie du lait en sachet au niveau de la wilaya de Bouira, réputée être l'une des plus importantes dans le bassin laitier du centre du pays.
Y. Y.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.