La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM: médaille d'or pour le nageur Syoud    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Il y a 2 ans, les crânes des symboles de la résistance algérienne retrouvaient leur terre natale    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Ecole nationale supérieure d'Agronomie: sortie de la 57e promotion d'étudiants    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    Makri avance sa proposition    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Les clés de l'indépendance    Les déchets ménagers inquiètent    Le sens et les messages d'un défilé    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La dose oubliée
VACCIN ANTIGRIPPAL
Publié dans Le Soir d'Algérie le 07 - 02 - 2022

Le vaccin contre la grippe saisonnière est complètement boudé par les Algériens. Autorisés pour la première fois par le ministère de la Santé à administrer ce vaccin, les pharmaciens regrettent la faible affluence vers leurs officines sur la vaccination contre l'influenza. Une désaffection qu'ils imputent à la propagation du variant Omicron du coronavirus qui a pris le dessus sur cette pathologie saisonnière.
Rym Nasri – Alger (Le Soir) – La propagation à grande vitesse du variant Omicron du Sars-CoV-2 a complètement fait oublier la grippe saisonnière aux Algériens. La campagne de vaccination contre cette infection virale, qui s'avère souvent virulente pour les personnes âgées, les malades souffrant de certaines pathologies chroniques et les femmes enceintes, en a fait les frais. Très peu de personnes ont jugé utile de se faire vacciner contre la nouvelle souche de l'influenza.
Pourtant, l'Algérie a importé cette année deux millions de doses du vaccin antigrippal dont 800 mille unités ont été consacrées à l'officine. Autorisées pour la première fois par le ministre de la Santé à dispenser le vaccin antigrippal mais aussi à l'administrer, les pharmacies d'officine ont enregistré cette année une très faible demande. «Nous avons constaté qu'il n'y a pas eu d'affluence sur le vaccin contre la grippe saisonnière. Tous les pharmaciens ont fait le même constat à travers tout le pays», se désole le président du Syndicat national des pharmaciens d'officine (Snapo), Messaoud Belambri. Selon lui, ce vaccin a été boudé en raison de la quatrième vague de Covid-19 qui a coïncidé avec la saison de l'influenza, d'autant que, note-t-il, «le variant Omicron a pratiquement les mêmes symptômes que la grippe saisonnière».
Rappelant que la saison dernière avait connu une meilleure affluence sur ce vaccin, il précise que, cette année, le taux de vaccination contre la grippe qui varie d'une officine à l'autre n'a pas dépassé 30 à 50% des quotas attribués. Un recul qui constitue un risque réel pour les sujets vulnérables qui doivent être protégés des complications sévères que le virus grippal peut engendrer et qui s'avèrent parfois mortelles. «Il est toujours possible d'avoir sa dose contre la grippe saisonnière. Ce vaccin peut justement être utilisé jusqu'à juin prochain car le virus de l'influenza, qui sévit habituellement entre les mois de septembre et juin, continue à circuler pendant toute la saison», assure Messaoud Belambri.
Il rappelle, à cet effet, que l'administration du vaccin anti-Covid-19 et de celui antigrippe saisonnière peuvent être effectués simultanément, sans aucun danger. «Puisque le vaccin contre le coronavirus est gratuit et le vaccin antigrippal est pris en charge dans le cadre du tiers payant de la carte Chifa, nous avons informé nos concitoyens sur la possibilité de recevoir les deux vaccins en même temps mais, malheureusement, il n'y a toujours pas d'affluence», déplore le président du Snapo.
Ry. N.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.