Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    Real : Un gros chèque pour le recrutement    Accidents de la circulation: 45 morts et 1245 blessés en une semaine    Organisation à Londres du Festival algérien des arts et de la culture "Dz Fest"    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Déclaration de politique générale du Gouvernement: Une politique sociale "efficiente" et "équitable"    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Médicaments: Aaon évoque avec une délégation du Snapo l'amélioration de l'approvisionnement    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Peaux de banane !    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    Le plan de Benzema    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le coup de bill'art du Soir
De Si Kaddour à Nouria Benghabrit
Publié dans Le Soir d'Algérie le 04 - 06 - 2014


Par Kader Bakou
La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghabrit-Remaoun, est la petite-fille du frère de Si Kaddour Benghabrit. Né à Sidi-Bel-Abbès en 1868 et décédé en 1954 à Paris, Si Kaddour Benghabrit, un exemple d'humanisme et de philanthropie, est le fondateur de l'Institut musulman de la Grande Mosquée de Paris. Durant la Seconde Guerre mondiale, il avait sauvé la vie d'un grand nombre de juifs, parmi eux le chanteur Salim Hilali, en leur faisant octroyer par le personnel administratif de la mosquée des certificats d'identité musulmane, qui leur permirent d'échapper à l'arrestation et à la déportation. Les chiffres concernant le nombre de juifs sauvés par la Mosquée de Paris divergent. Annie-Paule Derczansky, présidente de l'Association des bâtisseuses de paix, précise que «selon Albert Assouline, qui témoigne dans le film de Berkani», 1 600 personnes auraient été sauvées, alors que pour «Alain Boyer, ancien responsable des cultes au ministère de l'Intérieur français, on serait plus proche des 500 personnes».
En 1991, Derri Berkani a réalisé pour l'émission «Racines» de France 3 un documentaire sur cet épisode, intitulé La Mosquée de Paris, une résistance oubliée. Si Kaddour Benghabrit est le héros du court métrage Ensemble de Mohamed Fekrane sorti en 2010 et dans lequel le rôle de l'imam est interprété par l'acteur Habib Kadi. En 2011 est sorti (en France) le long métrage Les Hommes libres d'Ismaël Ferroukhi. Dans ce film, Si Kaddour Benghabrit est incarné par Michael Lonsdale.
Voila, certainement, l'explication des attaques contre la nouvelle ministre de l'Education nationale. Le frère de son grand-père a sauvé des juifs, donc elle est juive et, pour ces gens-là, sauver des civils juifs dans une guerre, ce n'est pas une bonne action.
Nouria Benghabrit-Remaoun est une sociologue, chercheuse et spécialiste des sujets relatifs à l'éducation, la jeunesse, la femme dans la société et la famille. En 1977, elle a obtenu un diplôme d'études approfondies en sociologie de l'éducation à l'Université d'Oran, puis un doctorat en 1982 dans la même spécialité délivrée par l'Université Paris V. De 2003 à 2006, elle fut la présidente du comité arabe de l'Unesco pour l'enseignement supérieur. De 1992 à sa nomination à la tête du ministère de l'Education, elle a été directrice du Centre national de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc) d'Oran. Mais tout cela c'est «des détails» pour ceux qui préfèrent emprunter les raccourcis des préjugés.
K. B. 


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.