Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    9ème vendredi de marches pacifiques à travers les wilayas du pays : Les Algériens déterminés pour déloger le système en place    En soutien aux revendications du Hirak populaire : Les avocats poursuivent le boycott des audiences    Très ralentie au 1er trimestre : Danone attend une accélération au 2e trimestre    Bourses : L'Europe finit en légère hausse avant le week-end de Pâques    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    CAN-2019 (préparation): Algérie - Mali le 16 juin à Abu Dhabi    FAC : L'AG élective fixée pour le 27 avril    Création de zones de pêche réglementées : Pour une exploitation durable de la ressource halieutique    Ould Abbès obtient l'autorisation    Ouyahia acculé    Forte explosion et tirs dans le centre de Kaboul    Un gain pour le budget de l'Etat    Légère baisse des importations    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    13 présumés auteurs de crimes et délits interpellés    Un 39e anniversaire particulier    Elles sont de l'ordre de 17 %.. Les recettes douanières en hausse    Ouyahia et Loukal convoqués par le tribunal de Sidi Mhamed d'Alger    FAC.. L'AG élective fixée au 27 avril    Championnats d'Afrique U18 et U20 d'athlétisme.. Médaille d'or pour l'Algérien Ameur    Championnat de France de natation.. Médaille de bronze pour Sahnoune sur le 100m    Annoncée par Bensalah pour demain.. La conférence de concertation aura-t-elle lieu ?    Commémoration du printemps berbère et du printemps noir.. Imposante marche contre l'oubli et le déni à Bouira    Annaba.. 26 kg de drogue saisis    Rassemblement des militants et cadres du RND pour exiger son départ.. Ouyahia charge Chihab    Célébration du mois du patrimoine à Tizi-Ouzou.. Pour la sauvegarde du patrimoine amazigh    Le président américain motive le maréchal Haftar.. Washington soutient la guerre en Libye    TLEMCEN : Plus de 400 kg de kif saisis en 90 jours !    PROCHAINE SAISON ESTIVALE A ORAN : Trois nouvelles plages autorisées à la baignade    Début du référendum sur une révision constitutionnelle    «Je ne laisserai personne détruire ce que nous construisons»    Près de 223 000 cas suspects de choléra signalés en 2019    Mois du patrimoine    Des atouts non exploités !    Asma Ben Messaoud désignée DTN de la FASM    Papicha sur la croisette    Davantage d'efforts pour prendre en charge les bâtisses du vieux ksar    Plusieurs films algériens distingués    L'opposition met l'armée devant le fait accompli    Oum El Bouaghi : 5 morts dans un accident de la route    El Braya: Un homme mortellement poignardé    Mascara: Plus de 30 dealers arrêtés    Football - Ligue 2: Une journée explosive    Un milliard d'euros pour Notre-Dame de Paris, combien pour les enfants du Yemen?    Exposition « L'Afrique à la mode » jusqu'au 25 juillet à Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une plateforme électronique pour la déclaration de patrimoine
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 12 - 2017

Le président de l'Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC), Mohamed Sebaibi, a fait état, mardi dernier à Alger, de l'élaboration en cours d'une plateforme électronique pour la déclaration de patrimoine des hauts fonctionnaires et élus.
L'ONPLC s'attelle à la mise en place d'une nouvelle plateforme électronique pour le traitement des déclarations de patrimoine des hauts fonctionnaires et élus au début et à la fin de leurs fonctions, a indiqué M. Sebaibi à la presse en marge de la célébration de la Journée internationale de lutte contre la corruption (9 décembre) à l'Ecole nationale de l'administration (ENA), en collaboration avec l'Office central de répression de la fraude et la Cellule de traitement du renseignement financier. Cette plateforme «nécessite une batterie de textes de loi, notamment pour la protection des données», a-t-il ajouté.
L'article 06 de la loi 06-01 relative à la prévention et à la lutte contre la corruption définit la liste des personnes concernées par la déclaration de patrimoine, il s'agit du président de la République, des parlementaires, du président et des membres du Conseil constitutionnel, du Premier ministre et des membres du gouvernement, du président de la Cour des comptes, du gouverneur de la Banque d'Algérie, des ambassadeurs et consuls, des magistrats, des présidents et membres des Assemblées populaires communales et Assemblées populaires de wilaya, des agents publics occupant de hautes fonctions et des agents publics définis par la Direction générale de la fonction publique (DGFP).
«Transparence de la vie publique»
Dans son allocution d'ouverture, M. Sebaibi a indiqué que l'ONPLC a «consenti d'importants efforts», notamment en matière de «prévention et de formation» dans le domaine de la prévention et de la lutte contre la corruption, ainsi que dans «le traitement des déclarations de patrimoine des personnes concernées par cette mesure». Le travail de l'ONPLC se fait de «manière méthodique, rationnelle et sereine en collaboration avec les partenaires concernés (gendarmerie, sûreté et secteur des finances) pour la prévention et la lutte contre la corruption dans le cadre de ses prérogatives légales», a-t-il déclaré.
A ce propos, le secrétaire général de l'ONPLC, Sebkak Abderrazak, a indiqué que le service de déclaration de patrimoine constituait «l'un des fondements» de l'ONPLC car ayant trait à la «transparence de la vie publique», ajoutant que la plateforme en cours d'élaboration servira de trait d'union avec les autres organes (directions des impôts, des biens de l'Etat et de registre du commerce...)
Il a fait savoir que l'ONPLC est en phase de réception des déclarations de patrimoine de 54 000 élus locaux dont 27 000 ont été élus lors des élections des Assemblées populaires communales (APC) et de wilaya (APW) du 23 novembre dernier, outre 27 000 élus locaux dont le «mandat arrive à échéance», ajoutant que tous les moyens ont été mobilisés à cet effet.
«Mettre en place une stratégie de lutte contre la corruption sur la base de mesures préventives»
Par ailleurs, M. Sebaibi a annoncé «un projet de rapport en cours d'élaboration sur la mise en œuvre de la Convention des Nations unies contre la corruption, et ce, en collaboration avec tous les départements ministériels, partis, instances et entreprises économiques, y compris le secteur privé, les banques, les compagnies d'assurance et la presse». Le but étant, a-t-il expliqué, de «mettre en place une stratégie de lutte contre la corruption sur la base de mesures préventives suivant les orientations du président de la République».
Après avoir réitéré «l'engagement» de l'Algérie en matière des conventions internationales de lutte contre la corruption desquelles sont issues les lois nationales constituant le cadre législatif en la matière, M. Sebaibi a soutenu que l'Algérie «en tant qu'Etat de droit dispose de législations, mécanismes et organes lui permettant de lutter contre la corruption».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.