POUR DISSIPATION ET RECEL D'ARMES ET DE MUNITIONS DE GUERRE : Mandat d'arrêt contre les généraux Saïd Bey et Chentouf    AG des fédérations sportives.. Les défis de l'heure    Il s'est mal comporté avec Bahloul à l'AG de l'UAFA.. Raouraoua déclare la guerre à la FAF    Championnat de Ligue 2.. Mobilis Le WAT et l'ASO à 3 points de l'élite    El Tarf.. Un réseau de cambrioleurs démantelé    Vol de véhicules.. Arrestation d'un groupe de malfaiteurs    207 morts dans les attaques terroristes.. Massacre au Sri Lanka    Baromètre.. En Baisse : Seddik Chihab    Baromètre.. En Hausse : Mokrane Aït Larbi    Grippe saisonnière.. Net recul cette année    Mois du patrimoine.. Un riche programme    C'était une spécialiste de l'Algérie.. L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer est morte    AEROPORT D'ALGER : Le nouveau terminal mis en service lundi prochain    DOUANES ET BANQUE D'ALGERIE : Le Chef de l'Etat nomme de nouveaux responsables    Lutte contre la criminalité : Près de 2900 suspects interpellés en mars dernier    La préparation du match de Tizi Ouzou perturbée    Bekkouche forfait pour la finale du 400 m/haies    Grippe saisonnière: net recul des décès par rapport à l'année précédente    L'avis de trois personnalités    Hausse de plus de 17 % des recettes douanières en janvier et février 2019    Prochainement sur Google traduction    Afghanistan: l'EI revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Un rassemblement en prévision de l'arrivée d'Ouyahia    à quoi obéit l'activisme renaissant d'Ould Abbes ?    18,7 milliards de centimes octroyés    Trucs et astuces    Des remèdes complémentaires pour soulager une entorse de la cheville    UGTA : Sidi-Saïd jetterait-il l'éponge ?    Début du référendum constitutionnel en Egypte    Les ministres autorisés à déléguer leur signature    La progression féconde    «Le prix payé pour tamazight a été exorbitant»    50 soldats syriens tués par Daesh à Deir Ezzor    Algérie - Mali, le 16 juin à Abu Dhabi    Ronaldo, la mise au point d'Allegri    Un jeu international qui disqualifie l'ONU    700 tonnes de produits transportés vers la Mauritanie et le Sénégal    "Trop tard, M.Bensalah..."    Un sit-in de commémoration a été tenu    L'Algérie fortement représentée    Expo "L'Afrique à la mode"    L'IF cherche des réalisateurs de documentaires    Football - Ligue 1: Des enjeux énormes pour tout le monde    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Le quart de rôle de Bensalah    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rencontre-débat à l'Ecole nationale d'administration
Mécanismes et dispositifs de lutte contre la corruption à l'ordre du jour
Publié dans Le Soir d'Algérie le 18 - 12 - 2017

Les mécanismes et dispositifs dont dispose l'Algérie en matière de prévention et de lutte contre la corruption ont été, mardi 12 décembre 2017, au centre d'un débat ouvert entre les étudiants de l'Ecole nationale d'administration (ENA), les cadres de l'Organe national de prévention et de lutte contre la corruption (ONPLC), l'Office central de répression de la corruption et la Cellule de traitement du renseignement financier (CTRF).
A cette occasion, le secrétaire général de l'Organe national de prévention et de lutte contre la corruption, Abderezzak Sebkak, a précisé que cet organe «jouit d'une indépendance et a été promu organe consultatif constitutionnel au terme de la dernière révision de la Constitution». Dans son aspect organisationnel, l'organe comprend, outre son président, un conseil de veille et d'évaluation composé de six membres désignés par décret présidentiel pour une durée de 5 ans renouvelable une seule fois et comporte trois divisions : la première est chargée de la documentation, des analyses et de la sensibilisation ; la deuxième du traitement des déclarations de patrimoine, alors que la troisième prend en charge la coordination et la coopération internationale.
Entre autres missions, l'ONPLC est chargé de l'élaboration d'une stratégie nationale de lutte contre la corruption en collaboration avec tous les secteurs concernés et d'adresser un rapport annuel au président de la République.
L'action de l'organe s'est traduite par un programme de formation qui a touché tous les secteurs (administrations centrales et locales) ainsi que la sensibilisation et la prévention contre la corruption, a-t-il rappelé. De son côté, le directeur général de l'Office central de répression de la corruption, Mohamed Mokhtar Rahmani, a précisé que l'Algérie a adopté les deux normes élémentaires de la convention des Nations unies contre la corruption que sont la prévention et la répression.
M. Sebkak indique que l'office est «un service central opérationnel de la police judiciaire qui collecte et exploite toutes les informations liées à la corruption».
«La dangerosité des crimes de corruption exige les efforts de tous»
Les opérations de recherche et d'investigation effectuées par l'Office «ont abouti à des résultats concrets à la faveur d'une coopération avec les différents organismes et institutions», a-t-il fait savoir.«La dangerosité des crimes de corruption exige les efforts de tous», a souligné ce responsable, ajoutant que «la prévention demeure le meilleur moyen pour lutter contre la corruption. Pour le président de la CTRF, Abdenour Hibouche, «la lutte contre le blanchiment d'argent, la corruption et le financement du terrorisme constitue un défi mondial», précisant que l'Algérie a adapté son système législatif à cet effet et collabore avec les organisations internationales». Cette rencontre a été organisée sous le slogan : «Tous unis contre la corruption», à l'occasion de la Journée internationale de lutte contre la corruption.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.