Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    Real : Un gros chèque pour le recrutement    Accidents de la circulation: 45 morts et 1245 blessés en une semaine    Organisation à Londres du Festival algérien des arts et de la culture "Dz Fest"    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Déclaration de politique générale du Gouvernement: Une politique sociale "efficiente" et "équitable"    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Médicaments: Aaon évoque avec une délégation du Snapo l'amélioration de l'approvisionnement    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Peaux de banane !    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    Le plan de Benzema    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



ENSEIGNEMENT SUPERIEUR
L��laboration du statut particulier en bonne voie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 25 - 11 - 2006

L��laboration du statut particulier des enseignants du sup�rieur est �en bonne voie� selon le ministre de l�Enseignement sup�rieur et de la Recherche scientifique, Rachid Harraoubia. Ce dernier, h�te jeudi dernier de l�APN, lors d�une s�ance pl�ni�re consacr�e aux questions orales, a fait �tat du retour au pays de tous les professeurs universitaires ayant b�n�fici� de bourses d��tudes � l��tranger, durant les quatre derni�res ann�es.
En fait, le spectre de �la fuite des cerveaux alg�riens� s�est enti�rement dissip� selon Rachid Harraoubia. Pour ce dernier, tous les professeurs, au nombre de 360, ayant b�n�fici�, entre 2002 et 2005, d�une bourse d��tudes � l��tranger, ont regagn� le pays. Concernant les �tudiants qui ont b�n�fici� �galement d�une bourse d��tudes � l��tranger, leur retour au pays se fait de mani�re aussi satisfaisante selon le ministre de l�Enseignement sup�rieur. Celui-ci a indiqu� que leur nombre a augment� de 21 �tudiants en 2004 � 79 �tudiants � la fin du premier semestre 2006, Rachid Harraoubia pr�voyant le retour au pays de 160 �tudiants � la fin de l�ann�e en cours. Pour l�h�te de l�APN, ces r�sultats positifs sont dus � la r�orientation de la politique de la formation dans le processus des r�formes engag�es par le secteur depuis trois ans, � la faveur desquelles les professeurs universitaires ont b�n�fici� de la majorit� des bourses, alors que dans le pass�, la priorit� �tait exclusivement accord�e aux �tudiants.
Les dipl�mes alg�riens restent cr�dibles
En vertu de la d�cision pr�sidentielle stipulant l�octroi de 500 bourses annuelles � l��tranger au profit des chercheurs universitaires, le nombre des ma�tres-assistants b�n�ficiant, annuellement, de bourses � l��tranger a atteint 520 professeurs, alors qu�il ne d�passait pas 30 professeurs par an. 100 bourses ont �galement �t� accord�es au profit des �tudiants de post-graduation poursuivant leurs �tudes dans les fili�res enregistrant un manque d�encadrement. Et Rachid Harraoubia de rappeler que l�octroi des bourses � l��tranger doit r�pondre � certaines conditions dont, notamment, l�acc�s des majeurs de promotion aux bourses et leur insertion pr�alable dans un laboratoire de recherche national, le renouvellement du cadre juridique et son adaptation avec la nouvelle politique de formation. S�agissant des chercheurs alg�riens qui se sont �tablis � l��tranger, Rachid Harraoubia a relev� la n�cessit� de tirer profit de leurs exp�riences � travers des mesures incitatives et de leur permettre de contribuer � la recherche scientifique au niveau des universit�s alg�riennes. Pour le ministre de l�Enseignement sup�rieur, les dipl�mes alg�riens n�ont pas perdu de leur cr�dibilit� et ont permis � des �tudiants de s�inscrire dans de prestigieuses universit�s et �coles �trang�res. A ce propos, il a indiqu� que son d�partement a sign� une s�rie de conventions avec des universit�s �trang�res pour faire valoir leur �quivalence.
Vers une carte nationale des comp�tences
Par ailleurs, l�h�te de l�APN a pr�cis� que l�orientation des �tudiants universitaires est soumise � quatre facteurs, le v�u de l��tudiant, les r�sultats obtenus � l�examen du baccalaur�at, les capacit�s d�accueil des �tablissements universitaires et le lieu de r�sidence de l��tudiant. Selon Rachid Harraoubia, une carte nationale de formation est en cours d��laboration et devrait permettre � l��tudiant de s�inscrire dans d�autres universit�s jouissant des comp�tences et sp�cialit�s d�sir�es, quelle que soit la wilaya de sa r�sidence et en b�n�ficiant de la prise en charge n�cessaire. En outre, le ministre de l�Enseignement sup�rieur a r�affirm� que l�enseignement sup�rieur �demeurera toujours public�, excluant son �largissement au secteur priv�, sauf pour certains �tablissements qui sont soumis � des cahiers des charges auxquels les priv�s sont tenus de r�pondre en investissant dans ce secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.